Alors qu’Hendrix Lapierre avait déjà pris place à la table des Saguenéens de Chicoutimi, Théo Rochette est venu le rejoindre quelques minutes plus tard.

Rochette: tout pour connaître du succès

Installé en Suisse depuis maintenant 12 ans, l’ancien entraîneur des Saguenéens, René Matte, estime que Théo Rochette a tous les éléments pour connaître du succès dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), et particulièrement sur la glace olympique du Centre Georges-Vézina.

« C’est un avantage pour lui, c’est sûr et certain », convient René Matte, qui a vu jouer Rochette a quelques occasions durant la dernière saison. Il connaît également très bien son père, Stéphane, un ancien arbitre devenu analyste pour un réseau concurrent avec lequel René Matte collabore dans les mêmes fonctions.

« L’avantage qu’il a, c’est qu’il a l’expérience de jouer sur les grandes patinoires. Le pouvoir que ça peut te donner, il sait comment l’exploiter », souligne Matte qui a également donné son avis à l’actuel directeur-général des Sags, Yanick Jean, dans la semaine menant au repêchage.

« Cette seconde-là de plus qu’il peut avoir, il la connaît déjà. Il n’aura pas besoin de s’adapter à ça », note-t-il, très élogieux envers le nouveau membre des Sags, sélectionné au 7e rang de la première ronde.

« Tout ce qui est hockey IQ, il est une coche en avant de tout le monde, avance René Matte. Première des choses, c’est un bon “kid”. C’est vraiment important. Il est sérieux avec une grosse volonté. Il travaille fort et se donne les moyens pour faire une carrière. C’est déjà beaucoup parce que, souvent, ceux qui ont le plus de talent ne sont pas toujours les plus travaillants. »

L’entraîneur d’expérience précise que Rochette fera tout de même face à des défis importants en s’amenant en Amérique du Nord, notamment sur l’aspect physique, avec son gabarit de 5 pieds 10 et 150 livres, ainsi qu’un calendrier plus chargé qu’en Europe.

« Pour le reste, son talent est indéniable. C’est un gars capable de diriger un avantage numérique. C’est un excellent passeur avec un bon coup de patin et une bonne vision. Il a énormément de talent individuel. Il va devoir se mettre au diapason quand il va aller jouer à Rouyn-Noranda ou Val-d’Or, où ce n’est pas la même patinoire. Il va devoir assimiler et comprendre que trois matchs par semaine avec le voyagement, c’est complètement. Il est prêt à faire ces efforts. Il veut faire une carrière », mentionne René Matte qui, après dix ans derrière le banc à Fribourg, a changé d’air, l’an dernier, et est maintenant adjoint dans la petite ville d’Ambri-Piotta, dans la partie italienne de la Suisse.

CHOIX DES SAGUENÉENS

1er Hendrix Lapierre, A, Gatineau

7e Théo Rochette, A, Lausanne

21e Loris Rafanomezantsoa, D, Mauricie midget espoir

70e Jérémie Bergeron, G, Laval midget espoir

77e Xavier Fillion, A, Mauricie midget espoir

112e Alexis Giguère, A, Mortagne midget espoir

148e Devon Devries, A, Châteauguay

166e Tristan Fortin, A, Esther-Blondin

179e Vincent Fredette, D, Charles-Lemoyne juvénile

184e Guillaume Dufour, A, Saguenay espoir

202e Nick Rhéaume, A, Stanstead college Prep school

220e William Gareau, A, Dominique-Racine juvénile

A (attaquant) / D (défenseur)