Rochette capitaine pour la Suisse

Avant de s’amener dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, plus précisément avec les Saguenéens de Chicoutimi, Théo Rochette participe cette semaine à la coupe Hlinka-Gretzky en Alberta. L’attaquant de 16 ans a été nommé capitaine de la formation suisse, en alternance avec un coéquipier.

« C’est une expérience incroyable, a lancé Rochette lors d’une entrevue avec Guillaume Lepage, du site de la Ligue nationale de hockey, avant d’affronter le pays hôte en soirée, devant des gradins bien remplis au Rogers Place d’Edmonton, le domicile des Oilers.

« Quand tu joues dans des petits arénas en Suisse, tu n’as pas l’habitude. Il va y avoir beaucoup de monde, c’est quelque chose d’unique et il faut en profiter », d’exprimer le 7e choix au dernier repêchage de la LHJMQ. Nous aimons tous faire ça, nous voulons tous devenir des hockeyeurs professionnels alors il faut en prendre l’habitude. »

Le tournoi regroupe majoritairement des joueurs de 17 ans qui seront admissibles au prochain repêchage de la Ligue nationale. Les dirigeants suisses ont opté pour une approche différente avec plusieurs joueurs de seulement 16 ans. Rochette devrait donc obtenir sa part de responsabilités offensives.

« Je ne m’attends pas à ce qu’il domine ici, il est encore jeune et nous n’avons pas une équipe aussi forte que les autres pays, a admis l’entraîneur Thierry Paterlini. Ce sera difficile pour lui de mener cette équipe dès maintenant, nous devons lui laisser le temps.

« Ce sera la première fois qu’il jouera chez les moins de 18 ans et nous devons respecter ça. Mais c’est certain qu’avec des jeunes comme Théo, l’avenir semble radieux », d’ajouter l’entraîneur suisse à propos de la propriété des Sags qui a obtenu 34 points en 43 matchs l’an dernier, avec la formation de moins de 20 ans de Lausanne.

Les Suisses ont eu un bon avant-goût du calibre d’entrée de jeu lundi soir, alors que le Canada a remporté le match préliminaire 10-0. Rochette a quand même réussi à s’illustrer à quelques occasions, étant sans contredit le joueur le plus menaçant des Suisses. Il a même offert une chance en or à un coéquipier après une belle montée.

Les partisans des Saguenéens peuvent également avoir à l’oeil le défenseur russe Artemi Knyazev, choix de l’équipe au dernier repêchage européen. Le joueur de 17 ans n’a pas participé au pointage dans une victoire des siens 7-2 sur la Finlande lundi.