Quelques joueurs de la cuvée 2017 devraient se joindre aux Sags la saison prochaine.

Repêchage: les Sags ont le gros bout du bâton

Après avoir joué de chance lors de la loterie de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, les Saguenéens de Chicoutimi détiennent maintenant le tout premier choix au prochain repêchage, à Shawinigan. Présentement, ils détiennent également le choix de premier tour des Islanders de Charlottetown, le 10e au total. Dans son point de presse de fin de saison, l’entraîneur et directeur général Yanick Jean a avancé détenir quatre choix dans les 22 premiers, lui qui en a trois présentement. Que fera-t-il sur le parquet en juin prochain ?

Du mouvement à prévoir

Yanick Jean est un habitué des trocs spectaculaires sur le plancher au repêchage. Il y a deux ans, il avait tout tenté pour aller chercher le gardien chicoutimien Olivier Rodrigue, mais les Voltigeurs de Drummondville avaient contrecarré ses plans. Il avait finalement décidé de reculer et avait opté pour Samuel Houde, qui aura un impact important sur l’attaque des Sags la saison prochaine. Pourrait-il être tenté de marchander ce premier choix ? Il faudrait qu’une équipe soit follement en amour avec l’un des joueurs disponibles. L’autre option : les Cataractes de Shawinigan détiennent le troisième choix et le repêchage lancera les festivités entourant le 50e anniversaire de l’équipe. Le directeur général Martin Mondou sera-t-il tenté de faire cette fleur aux partisans de la Mauricie ? 

En tenant pour acquis que Morgan Nauss et Zachary Lavigne seront avec l’équipe la saison prochaine, les Sags ont 17 joueurs qui étaient avec eux l’an dernier qui sont susceptibles d’être de retour. Si on ajoute les espoirs et les recrues qui feront leur place, ça fait trop de monde à la messe. Certains éléments seront sacrifiés pour faire de la place, c’est inévitable. 

En plus de leurs quatre sélections dans les 22 premières à Shawinigan, les Sags détiennent 12 choix dans les trois premières rondes lors des trois prochaines séances de sélection.

C’est une marge de manoeuvre très intéressante qui permettra aux dirigeants de l’équipe d’ajouter un bon lot d’expérience ou de tenter un coup d’éclat. 

Avec le 1er et le 10e choix en première ronde, Yanick Jean possède une marge de manoeuvre intéressante en vue du repêchage de la LHJMQ.

Les espoirs de l'équipe

Il ne faut pas perdre de vue que les Saguenéens ont déjà des espoirs de qualité qui ont passé la dernière saison dans le midget AAA. On n’a qu’à penser aux deux premiers choix de l’équipe l’an dernier, les défenseurs Michaël Pellerin et Thomas Ferland, qui avaient fait bonne impression lors du dernier camp d’entraînement. Ils seront des aspirants très sérieux à un poste à la ligne bleue la saison prochaine. En tenant compte du retour possible de six arrières, la compétition sera très féroce pour l’un des rares postes disponibles. En attaque, le choix de troisième ronde Tristan Pelletier avait également impressionné en août dernier et a amassé 26 points en 37 rencontres lors de la dernière saison avec l’Albatros du Collège Notre-Dame. Les deux attaquants des Élites de Jonquière Mikisiw Awashigh (4e ronde) et Charles Tremblay (7e ronde), qui a passé la deuxième moitié de la dernière saison à Chicoutimi, auront également une longue audition en août. 

Avec le repêchage à Shawinigan en juin, le directeur général des Cataractes, Martin Mondou (à gauche), sera-t-il tenté par le premier choix au total?

Les joueurs visés

Contrairement à l’an dernier, où l’Océanic a eu le privilège de mettre la main avec le premier choix au total sur Alexis Lafrenière, qui a marqué 41 buts à sa première saison, les experts s’entendent pour dire que cette année, la cuvée 2018 ne contient pas de joueur exceptionnel. Ça ne veut toutefois pas dire qu’il n’y a pas de joueurs très intéressants. Les observateurs estiment que les premiers joueurs choisis prendront un certain temps à se développer et auront un réel impact à compter de 18 ans. Le gros avantage pour les Sags, c’est qu’ils ont maintenant toute la latitude avec le premier choix pour prendre le joueur qu’ils désirent vraiment. Voici un aperçu des trois meilleurs espoirs.

William Villeneuve

Sans contredit le meilleur défenseur de l’encan. Son excellent coup de patin et son style offensif cadreraient parfaitement avec la patinoire olympique du centre Georges-Vézina. Il a été le défenseur le plus productif cette saison dans le midget AAA avec 34 points en 40 rencontres avec un impressionnant différentiel de +31.

En deuxième ronde face aux Élites, il a montré tout son talent aux amateurs saguenéens.

Son plus gros défaut : son manque de constance, mais avec autant de talent, c’est difficile de ne pas l’inclure dans la discussion pour le premier choix. 

Patrick Guay

Le frère de l’ancien des Sags Nicolas Guay, qui avait décidé de quitter les Sags à l’aube de sa deuxième saison, est absolument explosif.

Malgré sa petite taille - il devrait prendre quelques pouces et quelques livres - il est une réelle menace autour du filet adverse. Après avoir pris le quatrième rang des marqueurs en saison avec 64 points en 39 rencontres, il a été absolument fumant en séries avec 28 points en 17 parties dans le parcours victorieux des Cantonniers de Magog. 

Hendrix Lapierre

Contrairement à l’an dernier, où l’Océanic a eu le privilège de mettre la main avec le premier choix au total sur Alexis Lafrenière, qui a marqué 41 buts à sa première saison, les experts s’entendent pour dire que cette année, la cuvée 2018 ne contient pas de joueur exceptionnel. Ça ne veut toutefois pas dire qu’il n’y a pas de joueurs très intéressants. Les observateurs estiment que les premiers joueurs choisis prendront un certain temps à se développer et auront un réel impact à compter de 18 ans. Le gros avantage pour les Sags, c’est qu’ils ont maintenant toute la latitude avec le premier choix pour prendre le joueur qu’ils désirent vraiment. Voici un aperçu des trois meilleurs espoirs.