Selon le DG et entraîneur-chef des Saguenéens, Yanick Jean, le centre slovaque Matej Kaslik (photo) pourra évoluer sur ses deux premiers trios dès la prochaine saison. Pour le second choix du repêchage international, les Sags ont opté pour un attaquant plus robuste en Sergei Kuznetsov de la Biélorussie.
Selon le DG et entraîneur-chef des Saguenéens, Yanick Jean, le centre slovaque Matej Kaslik (photo) pourra évoluer sur ses deux premiers trios dès la prochaine saison. Pour le second choix du repêchage international, les Sags ont opté pour un attaquant plus robuste en Sergei Kuznetsov de la Biélorussie.

Repêchage européen: les Sags misent sur l’habileté et la robustesse

Lors du repêchage européen de la Ligue canadienne de hockey, les Saguenéens parlaient à deux reprises et comme l’avait déjà indiqué Yanick Jean, l’objectif était de trouver un successeur à Vladislav Kotkov. Parlant au 47e et au 107e rangs sur 120, les Saguenéens ont d’abord sélectionné le centre slovaque Matej Kaslik, puis le robuste attaquant biélorusse, Sergei Kuznetsov.

La bonne nouvelle, c’est que la présence des deux joueurs repêchés est confirmée pour le camp d’entraînement de la fin août, début septembre, si les conditions liées à la pandémie le permettent, évidemment. Et dans le cas de Kaslik, Yanick Jean souligne qu’il sera déjà capable d’avoir un impact offensif dans l’équipe dès la saison prochaine, puisqu’il sera de calibre pour jouer sur les deux premiers trios. 

L’habile Slovaque, qui aura 18 ans au début août, a passé les deux dernières saisons avec les formations suédoises du Redhawks de Malmö (Junior 18 et 20). Faisant 5’11’’, 163 livres, il s’exprime donc déjà bien en anglais. Lors du tournoi Hlinka Gretzky 2019, le gaucher avait récolté trois buts et une passe en quatre parties, ce qui l’a placé deuxième meilleur marqueur de son équipe.

Quant au Biélorusse, il possède un bon physique avec ses 6’2’’, 191 livres. « C’est un gros attaquant qui est capable d’être physique. Il a peut-être un peu moins d’habiletés offensives que Kaslik, mais il est plus physique. Il a beaucoup d’expérience dans son pays à tous les niveaux », a indiqué le DG et entraîneur-chef des Saguenéens en entrevue téléphonique.

La saison dernière, Sergei Kuznetsov a affiché une récolte impressionnante de 42 points, dont 16 buts en 27 matchs, et un différentiel de +28 avec l’équipe biélorusse U18 dans la Ligue biélorusse-2. Dans la même ligue, mais avec l’équipe U20, il a récolté 12 points, dont trois buts, en 30 matchs. Et en 2018-19, au Championnat du monde des moins de 18 ans, il a amassé un but et deux passes en cinq matchs.

À noter que Kuznetsov est représenté par le même agent que Kniazev, agent avec qui les Sags ont une bonne relation d’ailleurs.

Deux choix

En principe, les équipes de la Ligue canadienne de hockey sont limitées à deux joueurs européens chacune. Dans le cas des Saguenéens, ils avaient droit à deux choix puisque Kniazev a signé un contrat professionnel.

« Comme l’an passé, nous avions le droit d’utiliser toutes nos cartes étant donné que Artemi Kniazev est signé professionnel. Comme Kotkov l’an dernier, il tombe sur une liste spéciale de la Ligue nationale de hockey, ce qui nous donnait le droit d’en repêcher deux », explique le DG Yanick Jean.

Comme l’ordre de sélection se faisait dans l’ordre inverse du classement final de la saison régulière, les Saguenéens ont dû patienter longtemps. Dans les circonstances, Yanick Jean s’est dit satisfait des joueurs obtenus. Kaslik faisait partie des joueurs ciblés, « mais c’est certain qu’il y a eu des joueurs de premier plan qui sont sortis avant », convient Jean. « Nous avançons dans une situation inconnue pour la prochaine saison en raison de la pandémie et nous pouvions choisir deux joueurs pour nous protéger et c’est ce que nous avons fait », de dire Yanick Jean.

Dans la LHJMQ

Dans le circuit Courteau, 18 joueurs provenant de sept pays ont été réclamés par 13 équipes. Au total, six joueurs originaires de la Russie ont été sélectionnés, quatre proviennent de la République tchèque, deux de la Biélorussie, deux de la Finlande, deux de la Suisse, un de la Slovaquie et un de la Slovénie.

Du lot, seulement deux sont des gardiens de but, trois sont des défenseurs et les 13 autres sont des attaquants. Le Titan d’Acadie-Bathurst, qui parlait au 2e rang, a choisi le gardien tchèque Jan Bednar. Les Wildcats de Moncton ont été la seule autre équipe de la LHJMQ à opter pour un gardien, mettant un terme au repêchage avec le Slovène Val Usnik.

Moncton a aussi procédé à un autre choix intéressant en sélectionnant Maxim Barbashev, le frère cadet de l’ancienne vedette des Wildcats et champion de la Coupe Stanley de 2019, Ivan Barbashev.

Cinq franchises de la ligue ont passé leur tour, soit le Drakkar de Baie-Comeau, l’Armada de Blainville-Boisbriand, les Voltigeurs de Drummondville, les Foreurs de Val-d’Or et les Tigres de Victoriaville.   

En bref

L’attaquant des Saguenéens, Hendrix Lapierre, a démontré qu’il est aussi brillant sur la glace que dans ses matières académiques. Le Gatinois de 18 ans vient de compléter son grade 12 de Northern Pre-University et obtiendra son diplôme pré-universitaire à l’été, mais fait à souligner, il devait suivre sept cours sur une période d’un an et demi pour terminer son grade 12, mais il n’a eu besoin que d’un an pour ficeler le tout par la formation à distance, et ce, avec une moyenne de 91 % ! 

Le vétéran russe des Saguenéens, Vladislav Kotkov, poursuivra sa carrière dans la Ligue américaine la saison prochaine avec le Barracuda de San Jose...

Les inscriptions à l’Académie des Sags vont bon train. Avec la saison de hockey écourtée, plusieurs ont hâte de sauter sur la glace à nouveau. La 3e édition aura lieu du 10 au 14 août...