Patrice Bosch

Remontée insuffisante

Rien ne sert de courir, il suffit de partir à point. Les Saguenéens de Chicoutimi ont tenté de défier ce vieil adage, hier, mais en sont ressortis avec une défaite de 4 à 3 face aux Huskies de Rouyn-Noranda à l'aréna IAMGOLD.
Les hommes de Patrice Bosch perdaient 4 à 0 après 40 minutes de jeu. Ils ont effectué une belle remontée en troisième, donnant des sueurs froides aux Huskies, mais ce sont quand même les locaux qui sont repartis avec les deux points.
«En première, c'était inacceptable. Si le problème c'est qu'on a fait de l'autobus, les joueurs de 16 et 17 ans sont aussi bien de s'habituer, parce qu'ils en ont encore pour trois ou quatre ans à en faire, de l'autobus! (...) On a manqué de temps en fin de troisième. Notre deuxième avait été moins pire que la première, même si nous nous sommes aussi fait marquer deux buts», expliquait Bosch après la défaite.
Jack Nevins, François Perron, Julien Nantel et Jason Fuchs ont marqué pour les Huskies, tous sur des passes de Marcus Powers. Puis, en troisième, par le biais de Dominic Beauchemin, les Sags ont enfin déjoué Alexandre Bélanger, en avantage numérique.
Quelques minutes plus tard, aussi en supériorité, l'Abitibien Nicolas Roy a fait 4 à 2 devant famille et amis. Le Finlandais Janne Puhakka, en désavantage numérique, a continué la belle séquence des Sags. Il restait alors cinq minutes à faire au match.
Domenic Graham a été retiré de son filet en fin de période, en vain.
«Ce que je leur ai dit entre la deuxième et la troisième? Rien, justement. Je leur ai dit de s'arranger entre eux. Il faut qu'ils se responsabilisent, je suis tanné. Je ne trouve pas de bonnes raisons pour expliquer la manière dont nous sommes sortis en première. C'est frustrant, parce que ça nous coûte le match.»
Bosch explique que son club ne peut se permettre ce genre de période. «Nous ne pouvons pas jouer 40 minutes et penser que l'on va gagner. Notre plan de match doit être exécuté pendant 60 minutes. Quarante minutes de plan de match, ce n'est pas assez.»
Les Sags avaient lancé 11 fois au total au cours des deux premières périodes, alors qu'ils ont testé Bélanger à 18 reprises en troisième. Dix-huit des 29 tirs des Sags ont été dangereux. Rouyn a lancé 33 fois au total sur Graham, dont 20 fois de manière dangereuse.
Les Sags poursuivent leur périple en Abitibi aujourd'hui, en se mesurant aux Foreurs de Val-d'Or pour le premier de deux matchs consécutifs. Les Foreurs ont 66 points en 52 rencontres, ce qui les place au huitième rang de la LHJMQ, une place devant les Huskies.
1- Marcus Power
2- Julien Nantel
3- Nicolas Roy