Zachary Bouthillier, ici en discussion avec l'entraîneur des gardiens Alex Carrier, entend s'établir comme gardien numéro un. Vincent Milot-Ouellet, lui, s'amène à Chicoutimi avec l'objectif de retrouver sa touche offensive.

Rebondir et s'établir

L'attaquant Vincent Milot-Ouellet et le gardien Zachary Bouthillier s'amènent tous les deux avec les Saguenéens de Chicoutimi dans une transaction, mais dans des circonstances différentes. Le premier veut rebondir après une dernière saison difficile tandis que le second entend s'établir comme gardien numéro un avec sa nouvelle formation.
Vincent Milot-Ouellet avait connu une première saison très intéressante dans la LHJMQ à 17 ans avec 31 points en 57 rencontres. La deuxième a toutefois été plus difficile l'an dernier avec seulement 16 points en 40 parties. «C'est un nouveau départ et ça fait du bien d'arriver dans une nouvelle équipe et une nouvelle ville. Je suis content de la situation et je veux avoir une grosse année comme à 17 ans», de mentionner l'attaquant de 19 ans qui est le premier déçu de sa production l'an dernier. 
Sur la glace olympique du centre Georges-Vézina, Milot-Ouellet ne sera pas trop dépaysé, pour en avoir fait l'expérience dans le midget AAA avec les Estacades de Trois-Rivières. Il retrouve également un ancien coéquipier, Joakim Paradis, qui lui a donné de très bons commentaires sur sa nouvelle organisation. 
Vincent Milot-Ouellet a un exemple très récent de joueur des Olympiques qui a relancé sa carrière avec les Sags après une transaction. En 2015-2016, Jonathan Bourcier avait marqué 30 buts, lui qui avait touché la cible 23 fois lors des deux saisons précédentes. 
«J'aimerais exploser comme ça. Je sais que j'ai la capacité et je vais travailler fort match après match pour que ça se produise», d'indiquer Vincent Milot-Ouellet.
Bouthillier 
La prochaine saison en sera une importante pour Zachary Bouthillier qui sera admissible au prochain repêchage de la Ligue nationale. À sa deuxième saison complète dans la LHJMQ, le gardien de 18 ans se sent prêt à occuper la pôle, après avoir été l'adjoint de Mikhail Denisov l'an dernier à Shawinigan. Cette fois, il partagera le travail avec une recrue, Alexis Shank. «Il y a une opportunité de voir plus d'action. Je suis jumelé avec un excellent jeune gardien et la porte est ouverte pour le poste de numéro un à celui qui va prendre les choses en main», de souligner Bouthillier qui ne s'en fait pas avec le repêchage de l'été prochain. «Ce n'est pas une pression de plus pour moi, d'insister le natif de Chambly. Je dois être conscient que les gens vont épier mes performances. Il reste que je dois faire le travail. La ''game'' ne changera pas. C'est une petite motivation supplémentaire.»
Zachary Bouthillier assure ne pas avoir demandé de transaction aux Cataractes. À la fin de la dernière saison, il avait tout de même exprimé le désir de se retrouver plus souvent entre les deux poteaux. «Le fait de ne pas être derrière un vétéran de 19 ans est une bonne chose. Les deux, on va faire le travail», a conclu le gardien.
De la jeunesse pour Alex Carrier
L'entraîneur des gardiens des Sags, Alex Carrier, a une situation bien différente de l'an dernier. Il doit maintenant travailler avec deux jeunes gardiens de but inexpérimentés. 
La saison dernière, les deux gardiens de l'équipe avaient au moins une saison dans la LHJMQ derrière la cravate et avec les Sags, Xavier Potvin et Julio Billia. Cette fois, Zachary Bouthillier n'a qu'une vingtaine de parties d'expérience et Alexis Shank a passé les deux dernières saisons dans le midget AAA, se retrouvant devant le filet des Sags le temps de quatre rencontres. 
« Les deux sont très motivés à apprendre et se développer. Ce sont deux excellents jeunes gardiens », fait valoir Alex Carrier, confiant que l'apprentissage peut être parfois plus long pour les gardiens. Comme il a fait avec Alexis Shank pendant le camp d'entraînement, lors des prochains jours, il regardera travailler Bouthillier. 
« Je le laisse aller. Une fois que je vais avoir fait mes observations, je vais m'asseoir avec lui pour définir des critères et des objectifs », explique l'entraîneur des gardiens, convaincu que ses deux nouveaux protégés ne se laisseront pas déranger par le repêchage en juin prochain. 
« Oui, ils vont en parler et y penser. Je veux me concentrer sur ce qu'il est possible de contrôler et ce sont les performances sur la glace et ça se fait lors des entraînements. Le reste va venir tout seul », d'indiquer Alex Carrier.
Pointes de plume
• German Rubtsov est finalement arrivé au Saguenay lundi soir après avoir réglé ses problèmes de visa. Il a participé à un premier entraînement mardi. Il quittera le 9 septembre pour participer au camp d'entraînement des Flyers de Philadelphie. Comme les Sags disputent leur prochaine partie préparatoire le 8, l'attaquant russe ne devrait normalement pas jouer avant son départ. Malgré l'incertitude entourant l'explosif joueur de 19 ans, l'entraîneur-chef Yanick Jean ne travaille pas différemment. «C'est un joueur comme un autre qui fait partie de l'équipe. On fait comme s'il était dans les 23 joueurs en vue de notre alignement partant», d'expliquer le pilote des Bleus...
• Avec une dizaine de jours d'entraînement et la formation maintenant complétée, les entraîneurs ont débuté la mise en place du système avec les unités spéciales. «On veut le faire sans mettre de côté l'aspect de compétition», de préciser Yanick Jean...