L’attaquant des Saguenéens Raphaël Lavoie a ratifié un contrat de trois ans avec les Oilers d’Edmonton.

Raphaël Lavoie signe pour 3 ans avec les Oilers

Le numéro 50 des Saguenéens de Chicoutimi, Raphaël Lavoie, aurait certainement rêvé d’un autre scénario pour célébrer la ratification d’un contrat de trois ans avec les Oilers d’Edmonton. Confiné à la maison comme tous les Québécois, il a dû se contenter de recevoir des messages de félicitations par les réseaux sociaux, alors qu’il aurait sans doute préféré souligner l’heureux événement en compagnie de tous ses proches et de ses coéquipiers, voire avec les partisans des Sags au centre Georges-Vézina. Il garde d’ailleurs espoir que la Ligue de hockey junior majeur (LHJMQ) trouve une solution pour tenir les séries éliminatoires.

« J’étais content (de la nouvelle). C’était l’fun ! Mais je ne peux pas sortir de chez nous », de convenir le natif de Chambly, lorsque joint dimanche. Au moins, ses coéquipiers ont pu le féliciter même s’ils sont tous éparpillés dans leur famille aux quatre coins du Québec. Lavoie a paraphé une entente de trois ans avec les Oilers, qui l’ont repêché en deuxième ronde (38e au total), lors de la dernière séance de sélection de la Ligue nationale de hockey (LNH). Le salaire annuel moyen de l’entente est de 925 000 $.

L’attaquant de 19 ans a amassé 38 buts et 82 points en 55 parties, cette saison, dont 20 et 38 en 25 matchs avec les Saguenéens. Yanick Jean avait fait son acquisition des Mooseheads de Halifax durant la période des Fêtes, en retour de quatre choix de repêchage, et il a également remporté la médaille d’or avec Équipe Canada junior le 5 janvier, lors du Championnat du monde de hockey junior, en République tchèque. En sept rencontres, il a récolté deux aides et présenté un différentiel positif de plus deux.

Se tenir prêt

Évidemment, Lavoie espère de tout coeur que la LHJMQ trouvera une solution pour que les séries soient tenues. « On vit d’espoir. On a une très bonne équipe cette année. Ça ferait mal au coeur de ne pas pouvoir voir jusqu’où on pourrait se rendre. »

Pour la suite, Lavoie est en attente. Après les séries du junior majeur, il devrait normalement prendre la direction de la Californie pour se joindre aux Condors de Bakersfield dans la Ligue américaine de hockey (LAH), dépendamment de la tournure des événements.

D’ailleurs, pour être fin prêt à reprendre l’action, il suit le programme d’entraînement quotidien que l’entraîneur physique a remis à tous les joueurs avant que chacun retourne à la maison. « Notre entraîneur physique nous envoie des programmes d’entraînement chaque jour. Ce sont des entraînements où l’on n’a pas besoin d’équipement. Ils nous ont donné des élastiques et des petits trucs que l’on peut faire. On peut se garder en forme en courant, en faisant des sprints, etc. Si, demain matin, on a un appel pour rentrer au Saguenay, on s’entraîne déjà. »

Les joueurs discutent régulièrement via un groupe fermé sur Facebook. D’ailleurs, il n’a pas eu l’occasion d’essayer le défi d’Hendrix Lapierre dans le cadre des challenges qui seront lancés régulièrement sur la page Facebook des Sags. Il n’a pas encore pensé non plus au défi qu’il pourrait lancer aux gens. Donc, c’est à suivre.

Raphaël Lavoie a connu son lot de succès dans la LHJMQ. En 217 parties, il a marqué un impressionnant total de 106 buts, en plus de se faire complice de 121 autres, pour un total de 227 points.

En 2019, avec Halifax, Lavoie a marqué 20 buts en seulement 23 parties de séries éliminatoires pour aider son équipe à atteindre la finale de la Coupe du Président. Les Mooseheads se sont également frayé un chemin jusqu’à la finale de la Coupe Memorial en tant qu’équipe hôte, mais se sont inclinés contre les Huskies de Rouyn-Noranda et Rafaël Harvey-Pinard, tout comme en finale de la LHJMQ. Lavoie avait mis la main sur le trophée Mike Bossy, remis au meilleur espoir du circuit Courteau en prévision du repêchage. Avec Samuel Duchaine