Avant sa première saison avec les Saguenéens, en 1992, Yanick Jean a évolué au troisième but avec les Voyageurs de Jonquière.

Pratiquer deux sports est difficile mais positif, estime Yanick Jean

S’il y a quelqu’un qui est conscient des sacrifices qu’exige la pratique simultanée du baseball et du hockey, c’est bien Yanick Jean. L’actuel entraîneur-chef des Saguenéens a porté les couleurs des Voyageurs de la Ligue de baseball élite du Québec pendant deux étés. Dans le même temps, pendant l’hiver, il faisait partie de la brigade défensive des Saguenéens.

« La différence, c’est que dans mon temps, on ne s’entraînait pas autant hors glace. Ça rend la tâche encore plus difficile pour eux autres. J’ai beaucoup de respect pour ce qu’ils font. Ce sont de bons athlètes pour l’avoir vécu personnellement, même si je ne veux pas dire que je suis un bon athlète », précise Yanick Jean, rencontré après quelques réunions aux Assises de la LHJMQ, qui se déroulent à Québec.

Avant sa première saison avec les Sags, en 1992, Yanick Jean a évolué au troisième but avec les Voyageurs de Jonquière. Il a répété le même manège l’année suivante, qui s’est terminée avec la conquête de la Coupe du Président pour la formation chicoutimienne. Est-il encore possible pour un joueur de hockey de faire la même chose plus de 25 ans plus tard ?

« Je pense que oui. Au baseball, on pratiquait tous les jours. Maintenant, ils ont des joueurs de partout. Ils font quasiment juste jouer. Ça reste toutefois extrêmement exigeant et ça demande une discipline hors pair », note Yanick Jean, soulignant les bénéfices de faire plusieurs sports, particulièrement à un jeune âge.

« C’est bon de jouer différents sports. Le baseball, c’est certain que ça améliore l’aspect mental et psychologique. Ça te met dans d’autres situations et ça fait travailler d’autres systèmes moteurs », fait valoir Yanick Jean.

+

POINTES DE PLUME

• Les Saguenéens ont convoqué la presse, en début d’après-midi. Ils présenteront l’une de leurs nouvelles acquisitions qui sera confirmée plus tôt dans la journée. Vous pouvez parier qu’il s’agit du Jonquiérois Rafaël Harvey-Pinard. 

• Sinon, le DG des Sags Yanick Jean n’avait rien d’autre à annoncer à la veille de l’ouverture de la période des transactions. « J’ai l’impression que j’avance », a-t-il mis en contexte. 

• L’entraîneur-adjoint Sébastien Dion ne sera pas de retour avec les Sags la saison prochaine. Il se retrouvera plutôt derrière le banc des Espoirs bantam AAA du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Les deux autres adjoints de l’équipe, Claude Bouchard et l’entraîneur des gardiens Alex Carrier, seront à la table de l’équipe, samedi, en compagnie de l’équipe de sept recruteurs, sous la supervision de Daniel Demers. 

• Le gardien chicoutimien Olivier Rodrigue pourrait bien changer d’adresse dans les prochaines heures. Il semble que le nouveau directeur général des Voltigeurs, Philippe Boucher, serait à l’écoute des offres pour l’espoir des Oilers d’Edmonton qui en sera à une quatrième saison, l’an prochain. Les Wildcats de Moncton seraient activement dans la course.