« C’est le meilleur temps de l’année ! On se bat encore pour des positions au classement, insiste Yanick Jean. Tous les enjeux sont là : la progression du club, l’amélioration de notre équipe au classement, etc. » Pour clore la saison, les Saguenéens disputeront leurs deux prochains matchs au Centre Georges-Vézina, mercredi et vendredi, avant de terminer par un match contre les Remparts de Québec, samedi, au Centre Vidéotron. Les Bleus auront un défi de taille, dès mercredi soir, alors qu’ils croiseront le fer contre les Voltigeurs de Drummondville, détenteurs au classement général de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Pour le dernier droit de la saison, « nous avions cinq gros défis. Nous avons bien fait dans trois cas sur quatre. Ç’a justement été plus difficile contre Drummondville, mais c’est à se mesurer contre de bonnes équipes comme celles-là qu’on progresse », rappelle l’entraîneur-chef. D’ailleurs, pour ce dernier, tout n’est pas parfait malgré la progression et la bonne séquence de l’équipe depuis la mi-février. En fait, depuis le 14 février, les Sags ont remporté 10 de leurs duels sur la route et à la maison. Seuls Drummondville et Baie-Comeau les ont vaincus - par blanchissage - sur leur patinoire respective. Avec les trois derniers matchs au calendrier, ce sera l’occasion d’apporter la dernière touche aux préparatifs en vue de la grande danse du printemps. « Il y a des choses dont on n’est pas satisfaits. Il reste encore des détails à améliorer sur lesquels on va mettre l’emphase et qui vont faire la différence », fait-il valoir. Avantage non négligeable de cette dernière semaine d’activités, les matchs contre Drummondville, mercredi, et contre Shawinigan, vendredi, seront joués à domicile. « On a fait notre part et on a donné au suivant par rapport aux voyages des deux dernières semaines, lance Yanick Jean, sourire en coin, en référant six des huit derniers matchs qui ont été joués sur la route. De jouer à la maison, mentalement, en préparation pour la semaine prochaine, c’est positif. »

Pas question de lever le pied

Plus que trois matchs au calendrier régulier des Saguenéens de Chicoutimi, mais il n’est surtout pas question de lever le pied pour autant. Bien au contraire ! La troupe de Yanick Jean compte bien batailler jusqu’à la toute fin pour améliorer son classement.

« C’est le meilleur temps de l’année ! On se bat encore pour des positions au classement, insiste Yanick Jean. Tous les enjeux sont là : la progression du club, l’amélioration de notre équipe au classement, etc. »

Pour clore la saison, les Saguenéens disputeront leurs deux prochains matchs au Centre Georges-Vézina, mercredi et vendredi, avant de terminer par un match contre les Remparts de Québec, samedi, au Centre Vidéotron.

Les Bleus auront un défi de taille, dès mercredi soir, alors qu’ils croiseront le fer contre les Voltigeurs de Drummondville, détenteurs au classement général de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Pour le dernier droit de la saison, « nous avions cinq gros défis. Nous avons bien fait dans trois cas sur quatre. Ç’a justement été plus difficile contre Drummondville, mais c’est à se mesurer contre de bonnes équipes comme celles-là qu’on progresse », rappelle l’entraîneur-chef.

D’ailleurs, pour ce dernier, tout n’est pas parfait malgré la progression et la bonne séquence de l’équipe depuis la mi-février. En fait, depuis le 14 février, les Sags ont remporté 10 de leurs duels sur la route et à la maison. Seuls Drummondville et Baie-Comeau les ont vaincus - par blanchissage - sur leur patinoire respective.

Avec les trois derniers matchs au calendrier, ce sera l’occasion d’apporter la dernière touche aux préparatifs en vue de la grande danse du printemps. « Il y a des choses dont on n’est pas satisfaits. Il reste encore des détails à améliorer sur lesquels on va mettre l’emphase et qui vont faire la différence », fait-il valoir.

Avantage non négligeable de cette dernière semaine d’activités, les matchs contre Drummondville, mercredi, et contre Shawinigan, vendredi, seront joués à domicile. « On a fait notre part et on a donné au suivant par rapport aux voyages des deux dernières semaines, lance Yanick Jean, sourire en coin, en référant six des huit derniers matchs qui ont été joués sur la route. De jouer à la maison, mentalement, en préparation pour la semaine prochaine, c’est positif. »