L’attaquant Samuel Houde ne recevra pas d’offre du Canadien d’ici le 1er juin. Il redeviendra donc admissible au prochain repêchage de la Ligue nationale, quand il aura lieu.
L’attaquant Samuel Houde ne recevra pas d’offre du Canadien d’ici le 1er juin. Il redeviendra donc admissible au prochain repêchage de la Ligue nationale, quand il aura lieu.

Pas d’offre du Canadien pour Samuel Houde

L’attaquant des Saguenéens de Chicoutimi, Samuel Houde, ne recevra pas d’offre du Canadien de Montréal d’ici la date limite du 1er juin, a confirmé le directeur général de l’équipe Marc Bergevin, mercredi, lors d’une conférence téléphonique. Le choix de 5e ronde en 2018 redeviendra donc admissible au prochain repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH) qui a été repoussé à une date ultérieure, après la conclusion des prochaines séries éliminatoires.

Après la signature du choix de troisième ronde de la même année, Cam Hillis, il y a deux semaines, il devenait de plus en plus probable que Samuel Houde n’aurait pas d’offre, ce qui lui a été confirmé la semaine dernière. « Je ne voulais pas me dire dans ma tête qu’ils ne me signeront pas parce qu’ils ont signé Hillis. J’attendais vraiment qu’ils me le disent officiellement qu’ils me signaient ou non », a évoqué Samuel Houde en entrevue téléphonique, mercredi.

Avec 14 choix au prochain repêchage et déjà très près de la limite de 50 contrats, Marc Bergevin n’a eu d’autre choix que de se résoudre à laisser filer Houde et deux autres espoirs de l’encan 2018 de la Ligue canadienne de hockey, Allan McShan et Cole Fonstad. Une fois sélectionnés, les joueurs de la LCH disposent de seulement deux ans pour s’entendre avec l’équipe qui détient leurs droits.

« C’est sûr que c’est décevant de ne pas avoir de contrat. Comme j’ai déjà dit, je veux devenir un joueur de hockey et je vais trouver une place ailleurs. On va voir les options que j’ai. Je ne vais pas m’arrêter à cause de ça. Il y a plein de joueurs qui ont signé sans être repêchés ou après ne pas avoir signé avec une première équipe comme moi. C’est sûr que c’est décevant, mais ça me donne juste une poussée de plus pour leur démontrer qu’ils se sont trompés dans mon cas », annonce l’attaquant, qui est admissible à un retour avec les Saguenéens l’an prochain comme joueur de 20 ans.

Malgré l’incertitude entourant le prochain repêchage, Samuel Houde n’est pas inquiet de la suite des choses. « Je n’ai jamais été quelqu’un qui se mettait de la pression avec ça. Je vais continuer de faire mes affaires et on verra ce qui va arriver », indique-t-il, convenant qu’il serait peut-être moins complexe pour lui de signer avec une organisation comme joueur autonome au lieu d’être de nouveau sélectionné par une équipe au repêchage et être évalué une saison complète par l’état-major de celle-ci.

Malgré sa meilleure saison en carrière dans la LHJMQ avec une récolte de 52 points, dont 19 buts, en 44 rencontres. Il a notamment été ralenti par une blessure au poignet qui lui a fait rater près de deux mois. « Si ça m’a nui, c’est peut-être parce qu’ils m’ont vu moins de matchs. Avec ce que j’avais prouvé auparavant, ç’a vraiment bien été l’année. C’est sûr que ç’a cassé le tempo un peu. Je venais de revenir et la saison s’est terminée. Je pourrais dire oui et non. Ce n’est pas arrivé au bon moment, mais si la saison avait continué normalement, je ne pense pas que ça aurait changé grand-chose », relativise Samuel Houde.

Une offre pour Harvey-Pinard

Dans le département des bonnes nouvelles, Marc Bergevin a annoncé avoir soumis une offre de contrat « de bonne foi » («bona fide») à l’attaquant jonquiérois Rafaël Harvey-Pinard. Comme le capitaine des Sags a terminé son stage dans les rangs juniors après l’annulation de la fin de la saison et des séries, l’organisation montréalaise devait lui faire cette offre afin de conserver ses droits.