L'entraîneur-chef des Saguenéens, Yanick Jean

Pas de relâche pour les Sags

Les Saguenéens de Chicoutimi n'ont plus que deux matchs à disputer au calendrier régulier, mais ce n'est surtout pas une raison pour lever le pied à l'entraînement, bien au contraire! De fait, l'entraîneur Yannick Jean profite du temps de glace pour peaufiner les stratégies.
Mercredi, le pilote des Bleus s'est attardé particulièrement au travail de la brigade défensive de parfaire son travail. «Ce sont de petits détails dans la structure qu'on veut soit améliorer, soit changer, mais rien de majeur. Ce sera comme ça jusqu'au match de vendredi (contre Baie-Comeau). La semaine prochaine, on va se concentrer sur l'équipe qu'on va affronter. Mais cette semaine, on va se concentrer sur nous, sur ce qu'on a à faire.»
L'entraîneur-chef et ses adjoints veillent à ce qu'il n'y ait pas de relâchement parmi ses troupiers, même s'ils termineront la saison en affrontant la dernière équipe au classement, le Drakkar de Baie-Comeau, dans une série aller-retour. «Quand il ne reste que deux matchs à jouer dans la saison, il faut que tu te concentres sur tout ce que tu as à faire», martèle-t-il.
Mentionnons enfin que le jeune Vincent Tremblay-Lapalme n'a pas pris part à l'entraînement matinal de mercredi. Celui qui a fêté ses 17 ans mardi était plutôt attendu en début de soirée. Le porte-couleurs du Rousseau Royal midget AAA de Laval-Montréal ne prendra pas de retard dans ses études. Il fait partie du programme sport-études, de sorte qu'il pourra consacrer ses après-midis aux travaux et à l'étude des matières que lui auront préparés ses enseignants...