Alexis Shank a réalisé l’un de ses 43 arrêts devant Benjamin Tardif en échappée.

Merci Shank !

Les joueurs des Sags doivent certainement un Pepsi à Alexis Shank. Le gardien a continué d’épater avec une performance de 43 arrêts, dans une victoire sans grand éclat des Sags au compte de 3-1, sur le Phoenix, à Sherbrooke.

« On a donné trop de chances de marquer. On pensait offensif au lieu de commencer par bien défendre et attaquer après. On a ouvert ce match-là. Ç’a été ‘‘up and down’’ pendant toute la rencontre et on a passé de longs moments dans notre territoire aussi. L’histoire du match, c’est Alexis Shank », a résumé l’entraîneur-chef Yanick Jean à l’autre bout du fil après la rencontre. Shank n’a certainement pas volé sa première étoile, lui qui affiche maintenant une moyenne de 1,39 et un pourcentage d’efficacité de .953, ce qui le place au premier rang de la LHJMQ dans les deux catégories.

« Il est très constant depuis le jour un de la saison. Il donne du gaz à tout le monde », de faire remarquer le pilote des Bleus, qui avait l’impression que ses troupiers avaient pris le duel à la légère, après avoir battu cette même équipe 5-0 sur leur territoire. « Par moments, on avait l’air de Sherbrooke la semaine passée », d’analyser Yanick Jean, qui espère bien sûr une meilleure attitude en vue du match de cet après-midi face aux Cataractes, à Shawinigan.

« Il faut apprendre de ça et essayer de le faire sans se brûler. On n’est pas obligés de se brûler. C’est comme un petit garçon à qui tu dis de ne pas mettre sa langue sur le poteau. Tant et aussi longtemps que tu ne l’as pas essayé. Je ne veux pas qu’on soit obligés de se brûler pour apprendre », d’imager l’entraîneur-chef.

Après avoir obtenu quelques chances en début de rencontre, les joueurs du Phoenix ont ouvert la porte aux Sags avec deux pénalités successives, dont une pour avoir eu trop de joueurs sur la patinoire. Le vétéran Jesse Sutton les a fait payer en récupérant son propre retour et a ainsi poursuivi sur sa lancée. Pour le reste de la période, les occasions ont été bonnes de part et d’autre, chaque formation prenant tour à tour le contrôle des choses. Le gardien Alexis Shank a fermé la porte en fin d’engagement. Il a réservé son meilleur arrêt pour Benjamin Tardif qui avait été oublié avec quelques secondes à faire au cadran.

Les Sags ont de nouveau frappé avec l’avantage d’un homme en tout début de deuxième période, sur un tir sur réception d’Hendrix Lapierre, son deuxième de la saison. En fin d’engagement, tout de suite après un combat entre Ryan Smith et Jacob Arsenault, qui a été expulsé pour avoir enlevé le casque de son adversaire, Bobby Dow s’est amené le long de l’aile droite avant de loger la rondelle au-dessus de l’épaule de Shank. Il s’agissait d’un premier but accordé par les Sags et leur gardien en près de cinq périodes face au Phoenix.

En troisième, le Phoenix a continué de menacer à plusieurs occasions. En fin de rencontre, après un autre arrêt de Shank, Zachary Lavigne a complété le pointage dans un filet désert avec dix secondes à faire, pour confirmer la quatrième victoire de suite des Sags sur la route.

POINTES DE PLUME

• Avec deux passes mercredi face à l’Océanic, puis une autre vendredi et un but, Hendrix Lapierre s’est hissé au premier rang chez les recrues dans la LHJMQ avec une récolte de 12 points depuis le début de la saison. Il devance l’attaquant des Remparts Aleksei Sergeev qui le suit de près, un point derrière.

• Laurent Dauphin n’a pas été réclamé au ballottage vendredi, si bien qu’il a été rétrogradé dans la Ligue américaine par les Coyotes de Phoenix. Il va donc poursuivre sa carrière avec les Roadrunners de Tucson, où se trouvent déjà deux autres anciens des Sags, les frères Kelly et Kevin Klima. La baisse de salaire est tout de même importante pour le choix de 2e ronde des Coyotes en 2013. Le joueur de 23 ans gagnera 70 000$ dans la Ligue américaine, contrairement à 785 000 $ dans la Ligue nationale.

• Le père du Normandinois et entraîneur du Crunch de Syracuse dans la Ligue américaine Gilles Bouchard et grand-père du défenseur du Drakkar, Xavier, Maurice Bouchard est décédé récemment. Toutes nos sympathies à la famille!

• Pour son «plaquage dans la bande» de mercredi, le défenseur Jérémy Diotte a écopé d’une suspension de deux rencontres. Sur la séquence, il a fait tomber le défenseur de l’Océanic Jacob Bernard qui a solidement frappé la bande. L’arrière de 19 ans a donc raté le rendez-vous d’hier, à Sherbrooke, et sera également absent cet après-midi, à Shawinigan.