Même recette chez les Sags

Moins de 48 heures après avoir signé une première victoire dans la série les opposant au Titan d’Acadie-Bathurst, les Saguenéens ont repris le travail lundi avant-midi avec la même mentalité que celle préconisée avant le début de l’affrontement. On s’occupe de nous sans penser à l’adversaire.

« Ce sont les Saguenéens contre les Saguenéens », avait déclaré l’entraîneur-chef Yanick Jean dans ces pages avant le premier duel de la série. Deux matchs plus tard, l’approche n’a pas changé, loin de là.

« On se concentre sur nous et je n’irai pas dire dans les journaux ce qu’on veut faire de différent pour le prochain match, a laissé tomber un Yanick Jean plutôt avare de commentaires lors de sa rencontre avec les scribes. Si l’autre équipe décide de parler de nous, elle peut le faire et c’est correct. Nous, on ne fera pas ça. »

À la veille du troisième match de cette série égale à une victoire de chaque côté, tout semblait au beau fixe dans l’entourage des Saguenéens. La séance d’entraînement, quoiqu’intense, s’est déroulée dans un calme relatif. Joueurs et entraîneurs ont fait leur travail sans déroger du plan établi.

« On est calmes, on n’a aucune raison de ne pas l’être, a soulevé Yanick Jean. Le meilleur moyen de le rester, c’est de contrôler ce que tu peux contrôler et de mettre l’emphase sur toi. On l’a fait lors des deux matchs. On sait ce qu’on a à faire en revenant à la maison. Il faut mettre l’accent là-dessus. »

Questionné à savoir si son équipe était excitée à l’idée de jouer un premier match en séries au Centre Georges-Vézina, Yanick Jean a remis les pendules à l’heure.

« Quand tu joues dans les séries, tu ne te poses pas la question à quel endroit tu joues, a-t-il soutenu. On sait qu’il va y avoir de l’ambiance, on sait que c’est difficile de jouer à Chicoutimi. On sait que les gens vont être là et qu’ils vont être bruyants. On sait à quoi s’en tenir. On veut être meilleurs demain (mardi) qu’on l’a été lors du match numéro deux. Une série, ça évolue et il faut que l’équipe évolue également. Si tu te concentres sur l’autre équipe, si tu passes ton temps à parler de l’autre équipe, tu ne te concentres pas sur toi et tu n’évolues pas en tant qu’équipe. On a décidé de se concentrer sur nous. Nous as-tu vu parler de l’adversaire dans cette série ? On travaille avec nos forces, point final. »

Une nouvelle vieille combinaison

Lors du match numéro deux présenté à Bathurst, remporté 4-0 par les Saguenéens, Zachary Lavigne a retrouvé Kevin Klima et Vladislav Kotkov sur le premier trio. Les trois comparses ont connu du succès lorsque réunis en première moitié de saison, mais depuis son retour au jeu à la suite d’une absence provoquée par la mononucléose, Lavigne avait été séparé des deux « K ».

Ces retrouvailles ont semblé donner un nouvel élan au capitaine des Bleus, auteur de deux buts samedi.

« Une série, ça évolue, ça progresse et il faut que l’équipe progresse, a répété Yanick Jean. Il faut ajuster des choses match après match et ce fut l’une des choses qu’on a faites. »

Le principal intéressé était probablement heureux de retrouver Kevin Klima et Kotkov, mais ça ne paraissait pas trop sur son visage, lorsqu’interrogé à cet effet !

« Dans les séries, les choses changent et je pense qu’on s’est bien adapté », a commenté Zachary Lavigne, empruntant le script de son entraîneur. Et concernant le retour à domicile pour les deux prochaines parties ? Une autre journée au bureau, sans plus.

« C’est sûr que la foule va nous aider, mais on veut continuer à faire les bonnes choses qu’on a faites là-bas (à Bathurst), a répondu Lavigne. On veut se concentrer sur nous, notre tâche et notre plan de match. On ne veut pas laisser les autres facteurs nous déranger. »

Les visages étaient sérieux et le ton était calme à l’entraînement des Saguenéens, lundi avant-midi, sur la glace du Centre Georges-Vézina.
Zachary Lavigne (en bleu), qu’on voit ici lors de la séance d’entraînement de lundi en compagnie de Samuel Houde, a retrouvé Kevin Klima et Vladislav Kotkov sur le premier trio, samedi, à Bathurst.

Pointes de plume

• Quelques joueurs portaient un chandail d’une couleur différente à l’entraînement de lundi, ce qui les limitaient dans leur implication physique. Séries obligent, Yanick Jean n’est pas entré dans les détails. Vincent Lapalme a obtenu congé d’entraînement, mais il sera à son poste mardi soir...

• La vente de billets va bon train pour la partie de mardi au Centre Georges-Vézina, mais il reste de bons sièges encore disponibles. Directeur des opérations des Sags, Serge Proulx a fait savoir que l’engouement des partisans s’était fait sentir aux guichets, préférant toutefois garder les chiffres pour lui...

• Une seule série se poursuivait lundi. Au Cap-Breton, les Voltigeurs de Drummondville ont pris les devants 2-1 dans leur série face aux Screaming Eagles en l’emportant 6-3. Le gardien chicoutimien Olivier Rodrigue a bloqué 21 tirs dans la victoire...

• En plus du duel Titan-Saguenéens, cinq autres séries reprennent de plus belle mardi. Au terme de la soirée, les Foreurs de Val-D’or, le Drakkar de Baie-Comeau et les Olympiques de Gatineau pourraient faire face à l’élimination. Les autres confrontations sont égales 1 à 1...

• Le Drakkar a rappelé Jean-Simon Bélanger pour le match 3 face aux Mooseheads de Halifax. Le Félicinois avait été retranché en janvier, au terme de la période de transactions. Depuis, Bélanger jouait dans le junior AAA, avec les Braves de Valleyfield. Il a joué 27 matchs avec le Drakkar cette saison, amassant sept points...