Yanick Jean et son équipe auront du pain sur la planche, ce matin, à Shawinigan, où se tient le repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, alors que les Saguenéens seront impliqués dans au moins trois transactions, à l’ouverture de la période officielle des échanges.

Matinée chargée pour les Sags

Les Saguenéens seront impliqués dans trois transactions, vendredi matin, à l’ouverture officielle de la période des échanges.

Le directeur général Yanick Jean a accepté de lever le voile, jeudi en fin de journée, sur les transactions qui seront officialisées vendredi à 10 heures.

Dans un premier temps, l’attaquant de 18 ans Justin Ducharme, qui vient tout juste de soulever la coupe Memorial avec le Titan d’Acadie-Bathurst, prendra le chemin de Chicoutimi en compagnie d’un choix de première ronde, le 16e au total.

En retour, les Sags cèdent quatre des cinq choix obtenus aux Fêtes quand ils ont cédé le défenseur Olivier Galipeau au Titan, soit deux choix de troisième ronde, un de quatrième et un de cinquième tour. Ils conservent toutefois le choix de 2e ronde 2019.

La saison dernière, Ducharme a obtenu 22 points en 53 matchs, dont 11 buts, mais a connu des séries du tonnerre avec 11 points en 20 rencontres avec un différentiel de +11. Il s’est avéré un élément important du parcours du Titan vers la coupe du Président sur un trio surtout défensif. Pour Yanick Jean, Ducharme amène non seulement de la vitesse, mais également une éthique de travail irréprochable.

« Sur notre grande glace, on doit amener de la vitesse en tant qu’équipe et Justin cadre parfaitement là-dedans », de souligner le pilote des Bleus.

Du 10e au 7e rang
Ensuite, les Sags passeront du 10e au 7e rang en première ronde du repêchage de samedi. En retour, Yanick Jean envoie aux Screaming Eagles du Cap-Breton son choix de 2e ronde, le 22e au total, ainsi qu’un choix de troisième ronde en 2019. Il met également la main sur un choix de 3e ronde en 2018 qu’il expédie immédiatement à l’Océanic de Rimouski.

Ce troc est offert en compensation parce que le défenseur Julien Carignan, obtenu contre un troisième choix, n’a pas voulu se présenter à Rimouski la saison dernière. Le directeur général des Saguenéens s’était entendu sur cette modalité avec son homologue Serge Beausoleil.

« On avait fait cette transaction en toute connaissance de cause », de confier le directeur-général des Sags qui, après ses mouvements, n’a plus de choix de 2e ni de 3e ronde pour le repêchage actuel, mais toujours trois choix de premier tour.

« On est très à l’aise avec notre position actuelle avec le premier et le septième choix, surtout qu’on a réussi à le faire sans sacrifier notre autre choix de première ronde », de mentionner Yanick Jean. Celui-ci ne ferme toutefois pas la porte à tenter le coup pour parler pour une deuxième fois encore plus tôt que le 7e rang samedi. Il travaillerait d’ailleurs très fort sur ce dossier.

POINTES DE PLUME

• Pas facile la vie de dirigeant d’une équipe de hockey. Dimanche, le Titan a remporté la première coupe Memorial de son histoire. La célébration a eu lieu mardi à Bathurst et a été de courte durée pour le directeur-général qui est déjà de retour au boulot et sur le téléphone en vue du repêchage de samedi...

• Le repêchage a subi une modification qui augmentera le nombre de joueurs québécois sélectionnés. Le repêchage des joueurs américains a été exclu de la séance de samedi et se tiendra plutôt lundi matin. Depuis quelques années, les équipes ont l’obligation de sélectionner au moins deux joueurs américains et la plupart le faisaient dans les rondes tardives. Dorénavant, ils pourront prendre ces deux joueurs le lundi, ce qui ne les empêche par de tenter le coup avec un Américain n’importe quand samedi..

• Étant donné le faible nombre d’hôtels à Shawinigan, les représentants des différentes équipes sont très dispersés à travers la ville et même ailleurs, que ce soit à Trois-Rivières ou Grand-Mère. Pour s’assurer de tous être ensemble, les membres de l’état-major des Sags se retrouvent dans une sympathique auberge à Grand-Mère, à environ 15 minutes de route de Shawinigan...

• De retour à la barre des Remparts, Patrick Roy n’a rien perdu de son franc-parler et de ses talents de communicateurs. Jeudi, lors d’une conversation publique avec Guy Lafleur et l’ancien des Sags Pierre Sévigny dans le cadre du banquet du commissaire, Roy a souligné le flair de Serge Savard qui l’avait sélectionné en 3e ronde lors du repêchage de la Ligue nationale de 1981. « Je ne me serais même pas repêché moi-même », a-t-il lancé, ce qui a provoqué un fou rire généralisé dans la salle de l’Espace Shawinigan.