L’attaquant slovaque Matej Kaslik a signé son contrat avec les Sags mercredi.
L’attaquant slovaque Matej Kaslik a signé son contrat avec les Sags mercredi.

Matej Kaslik signe son contrat avec les Sags

Ça semblait une formalité et c’est maintenant réglé. Le premier choix des Saguenéens au dernier repêchage européen, l’attaquant slovaque Matej Kaslik, a signé son contrat avec la formation chicoutimienne et s’amènera au Saguenay d’ici quelques semaines, si tout se passe comme prévu bien sûr.

Les dirigeants des Sags, avec en tête le directeur général Yanick Jean, savaient qu’ils avaient de bonnes chances de remporter la mise avec celui qui était au sommet de leur liste au 47e échelon. Kaslik, qui aura 18 ans dans quelques jours, avait déjà fait part de ses intentions de traverser l’Atlantique afin de poursuivre sa carrière, ce qui s’est confirmé mercredi avec la signature du contrat.

«On est contents du dénouement. On savait depuis le début qu’il voulait venir dans la Ligue canadienne. On avait très bon espoir et on est satisfaits de la manière que les choses se sont déroulées. Année après année, on a repêché le meilleur joueur européen disponible. Depuis quelques saisons, on a eu de bons Européens. Ce sont des joueurs qui ont eu un gros impact et on veut des joueurs européens d’impact, d’où le principe de prendre le meilleur et non seulement avoir une entente avec un agent. Ça devient de plus en plus facile avec la réputation qu’on se crée en tant qu’organisation d’attirer ces bons joueurs-là», a laissé tomber Yanick Jean lors d’une entrevue téléphonique.

«Il n’y a pas de meilleur vendeur que les joueurs qui font partie de notre programme. Lorsqu’un Kaslik parle à (Artemi) Kniazev, c’est facile pour lui de comprendre la manière que ça se passe ici», de faire part le DG des Sags qui surveillera de près ce qui arrivera avec les règlements entourant les joueurs européens lors des prochaines semaines.

Les équipes dont un de leurs joueurs européens est repêché dans la Ligue nationale, ce qui est le cas des Sags avec Artemi Kniazev, ont le droit d’ajouter un troisième joueur du Vieux-Continent lors de ce repêchage en guise de protection. Le mois dernier, les membres de l’état-major des Sags ont donc sélectionné au 107e rang l’attaquant biélorusse Sergei Kuznetsov, qui est également attendu à Chicoutimi pour le camp d’entraînement.

En raison des camps de la Ligue nationale qui seront retardés à novembre au plus tôt, Yanick Jean s’attend à ce que la règle de la Ligue canadienne soit modifiée afin de laisser plus de latitude aux équipes. Présentement, les Sags devraient libérer un de leurs trois Européens d’ici le début de la prochaine saison, prévu le 1er octobre. «Le principe d’avoir trois Européens, c’est que lorsque Kniazev part à son camp professionnel, on en a encore deux si jamais Kniazev ne revient pas», met en contexte Yanick Jean.

«Comment ça va se dérouler avec la situation de la COVID-19 et le fait que les camps de la LNH soient retardés, ça reste à voir», fait-il part, très confiant que tout se passe bien pour la venue des joueurs européens d’ici quelques semaines.

Cole Stewart s’amène
Une rumeur qui circule depuis plusieurs semaines se confirme chez les Saguenéens avec l’acquisition de l’attaquant de 19 ans Cole Stewart en provenance du Titan d’Acadie-Bathurst. Yanick Jean n’a pas nié l’information mercredi, mais n’a pas donné plus de détails sur la facture en retour, un choix de repêchage, ce qui sera officialisé lors de l’ouverture de la période des transactions dans quelques semaines. Cole Stewart a disputé près de 100 rencontres dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec lors des deux dernières saisons. Décrit comme un joueur responsable défensivement, il a amassé 13 points l’an dernier, dont trois buts, en 48 rencontres avec les Mooseheads d’Halifax et le Titan.

Le nom de Cole Stewart s’ajoute donc à la liste très restreinte de 34 joueurs en vue du prochain camp d’entraînement qui doit prendre son envol à la fin du mois d’août. À ce propos, Yanick Jean mentionne que la liste est pratiquement complétée et que deux ou trois joueurs ont été avertis qu’ils se retrouvent en attente avec ce qui pourrait se passer avec d’autres joueurs. Seulement quelques joueurs du dernier repêchage ont été conviés. L’accent a été mis sur les joueurs des cuvées de 2018 et 2019, plus âgés et qui ont donc de meilleures chances de percer l’alignement.

PRÉPARATION FINALE DE L’ACADÉMIE DES SAGS

La préparation de la troisième édition de l’Académie des Sags, qui se déroulera dans des conditions particulières du 10 au 14 août, va bon train.

En raison des contraintes sanitaires, les 160 joueurs qui participeront à l’école de hockey seront répartis dans deux arénas, à l’UQAC et au Centre Georges-Vézina. Des cliniques spécialisées se dérouleront du côté de La Baie tandis qu’une soixantaine de gardiens seront réunis au Foyer des Loisirs, sous la supervision de l’entraîneur des gardiens des Sags, Alex Carrier, et son homologue de l’organisation des Oilers d’Edmonton, Sylvain Rodrigue. Il reste encore quelques places pour les trois volets.

«Ça va bien. Les gens ont hâte. C’est très positif. On a parlé avec la Ville à quelques reprises pour vraiment être conformes et sur la même longueur d’onde pour la santé de tous, autant des entraîneurs que des joueurs qui vont être là. Ça va rondement», d’assurer le responsable et entraîneur-chef de la formation de la LHJMQ, Yanick Jean, mentionnant que quelques joueurs actuels et anciens seront sur place pour prodiguer des conseils, dont Frédéric Allard qui évolue dans l’organisation des Predators de Nashville.