L’importance du travail

Comme se plaît à le répéter l’entraîneur-chef des Saguenéens de Chicoutimi Yanick Jean, ce n’est pas tant le résultat d’un match qui importe, mais la manière dont il s’est joué. Après avoir été dominée par les Huskies de Rouyn-Noranda en fin de semaine, une mise au point s’imposait pour la jeune formation qui semble faire preuve d’un relâchement. Et pour le pilote des Bleus, la solution passe inévitablement par le travail.

Les Saguenéens (13-19) n’auront d’ailleurs pas à attendre longtemps pour retrouver les bonnes habitudes puisqu’ils affronteront les Cataractes de Shawinigan (8-22) au Centre Georges-Vézina. Ce sera aussi un bon test pour leur concentration avec la tenue de plusieurs activités dans le cadre de la Tournée du 50e anniversaire de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Les Chicoutimiens devront donc éviter de se laisser distraire par l’effervescence omniprésente.

« On doit davantage se concentrer sur nous que sur les distractions autour », met en garde Yanick Jean qui a encore mis l’accent sur le travail constant durant l’entraînement matinal, mardi. « Car quand on va travailler à mon goût, tout le temps, toutes les phases vont s’améliorer. »

« (Actuellement), on se concentre sur le résultat et quand on fait cela, l’adversaire prend les devants 1-0, 2-0, etc. On a une équipe jeune et on voit un relâchement parce que (des joueurs) voient la montagne insurmontable. Mais si tu te concentres sur le processus et que tu as la bonne approche, peu importe le pointage d’un match, tu vas toujours mettre le focus sur ce que tu as à faire. Et c’est ce qui va faire en sorte que tu n’auras pas de relâchement. Il faut se concentrer sur les bonnes choses à l’intérieur d’un match », explique-t-il.

Pour Jean, il faut travailler sans relâche « jusqu’au point où tu oublies d’avoir peur de faire des erreurs et que tu oublies tout ce qui est autour pour te concentrer sur ton travail. C’est ce que je veux qu’on fasse. »

Faut dire que la période des échanges qui s’amorce dimanche pour se terminer le 8 janvier, à midi, suscite évidemment une certaine nervosité dans le vestiaire même s’il ne devrait pas y avoir beaucoup de mouvement de joueurs. Tout en comprenant l’anxiété qui peut affecter certains, Yanick Jean rappelle que « ça fait partie du processus d’apprentissage des joueurs ».

+

POINTES DE PLUME

• La journée de mercredi sera bien remplie pour l’entraîneur-chef et DG Yanick Jean. Ça commence à 7h le matin par un café-causerie avec les détenteurs de billets de saison et Gilles Courteau, le commissaire de la LHJMQ, au Centre Georges-Vézina (CGV), jusqu’à 9h. Par la suite, il filera au Centre Jean-Claude Tremblay pour voir la relève québécoise à l’œuvre au Challenge midget AAA, avant de retourner au Cnetre Georges-Vézina en vue du match contre Shawinigan en soirée...

• Yanick Jean confiera le filet au gardien Alexis Shank. Pour ce qui est de l’alignement, il n’avait pas encore pris de décision finale mardi matin...

• Le père de Théo Rochette est en ville. Stéphane Rochette passe la semaine au Saguenay et sera présent aux deux matchs locaux (mercredi et vendredi) ainsi qu’à celui de samedi, à Québec contre les Remparts. Par la suite, la sympathique famille Rochette s’envolera pour la Suisse pour un court moment en famille avant que Théo ne soit de retour le 25 décembre, puisque les Sags disputeront des matchs au CGV les 28 et 29 décembre...

• Dans le cadre des capsules de conseils de L’Académie des Sags/L’Entrepôt du Hockey diffusée sur Facebook, on aborde le difficile choix des patins. Guillaume Roy y va de conseils pour s’y retrouver...