Létourneau convaincu que Sags compteront sur un bel appui

Les partisans des Saguenéens de Chicoutimi se frottaient les mains, à l’aube des séries, puisqu’ils s’attendaient à ce que leurs favoris fassent un bon bout de chemin dans la course aux grands honneurs. Le coronavirus a réduit leurs espoirs à néant, mais le président des Sags, Richard Létourneau, a bon espoir que les partisans seront au rendez-vous pour appuyer l’équipe lorsque la prochaine saison démarrera.

« Honnêtement, je ne suis pas inquiet que les gens seront au rendez-vous. Je pense que nous avons été capables d’établir une bonne confiance avec nos partisans et je pense que ça, ça va continuer », estime M. Létourneau.

Les amateurs de hockey ont vécu une belle fin de saison et le président croit qu’ils manifesteront leur appui à leur équipe lors de la prochaine saison. D’autant plus que la formation dirigée par Yanick Jean sera encore compétitive l’an prochain, assure-t-il.

« Je sens qu’on a une saprée bonne base de partisans. J’accueille les gens (au Centre Georges-Vézina) et en 2016, les gens me disaient que c’était "l’fun", qu’ils voyaient que les choses s’amélioraient, qu’on faisait ce qu’on avait à faire et qu’il y avait une direction au niveau hockey et administratif. Cette année, je l’ai constaté encore plus », affirme M. Létourneau, résolument optimiste pour la suite des choses.

« Je pense que les gens ont repris confiance et que lorsqu’arrive ce genre d’événement là, où on ne s’est pas fait éliminer en première ronde, insiste-t-il, ils ne nous prendront pas en pitié. Au contraire, ils seront bien plus de notre bord pour nous encourager et nous inciter à recommencer ! Car tout le monde est dans le même bain et face à ce genre d’adversité, les gens vont se dire que ça n’a pas fait cette fois-ci, mais qu’il faut continuer et go ! go ! go ! »

Compensations

Bien sûr, le président n’a pas été étonné par le propos du commissaire de la LHJMQ, Gilles Courteau, puisque ce dernier avait déjà eu des discussions avec les propriétaires auparavant. Mais cela ne signifie pas que le président des Sags est résigné pour autant et il se promet de revenir à la charge au moment opportun !

« En termes d’organisation, on est vraiment déçus de la fin de la saison, mais on comprend qu’il fallait qu’une décision se prenne, assure-t-il. Maintenant le commissaire pourra se concentrer sur ce qu’il peut faire pour la prochaine saison. »

D’ici là, Richard Létourneau estime que chaque équipe aura aussi sa part à faire. « C’est à chaque équipe de voir comment elle peut se réinventer, d’être agressif et de trouver de nouvelles façons d’intéresser le monde à revenir au hockey, que ce soit au point de vue des commandites ou des assistances. »

Repêchage

Entre-temps, le DG et entraîneur-chef Yanick Jean s’affaire à préparer le prochain repêchage qui, rappelons-le, n’aura pas lieu dans sa forme traditionnelle. Le président Létourneau croit que le DG et ses deux comparses, le recruteur-chef Daniel Demers et le directeur des opérations hockey, Renald Nepton, devront se livrer à toute une gymnastique.

« Avant, tu pouvais rencontrer huit ou neuf joueurs en même temps. Maintenant, avec les nouvelles mesures gouvernementales en vigueur, on ne peut plus faire ça. Il faut les faire un par un par Skype. C’est toute une organisation ! »

Il y a aussi la problématique des échanges, permis au Québec le jour du repêchage, mais pas en Ontario. Et aussi les échanges du temps des Fêtes qui avaient été faits en fonction des résultats d’une des parties impliquées. Bref, ce sera assurément une situation de jamais-vu pour laquelle la ligue devra trouver une nouvelle façon de faire.