Jesse Sutton a marqué deux buts, mercredi soir, à Rimouski, dont celui de la victoire.

Les unités spéciales font la différence

Les Saguenéens ont débuté du bon pied une séquence de trois parties sur la route, mercredi soir, l’emportant 5-4 sur l’Océanic de Rimouski, devant 2672 spectateurs au Colisée Financière Sun Life. Les Chicoutimiens ont donc amassé au moins un point à leurs six dernières sorties.

L’histoire de la rencontre se résume sans problème avec les unités spéciales alors que les deux équipes ont frappé trois fois en six occasions en supériorité numérique. « Il n’y a pas eu beaucoup de chances des deux équipes à cinq contre cinq. Ce sont les avantages numériques qui ont fait en sorte que ça s’est fini 5-4 », a convenu l’entraîneur-chef Yanick Jean, à l’autre bout du fil après la rencontre.

Avec moins de deux minutes à faire, avec l’avantage d’un homme, le tir de Samuel Houde a échappé au gardien Colten Ellis et Jesse Sutton a poussé la rondelle derrière la ligne rouge pour son deuxième de la rencontre, ce qui a finalement fait la différence. Dans les derniers instants, les Sags ont tenu le coup, aidés par un superbe arrêt de la jambière de Zachary Bouthillier sur Olivier Garneau. « On était sur la route contre l’une des meilleures équipes de la ligue. C’est certain qu’on est satisfaits. On a encore beaucoup de travail à faire, mais c’est normal. On fait des pas par en avant », d’exprimer le pilote des Bleus.

En première, les Sags ont ouvert le pointage à court d’un homme quand Justin Ducharme s’est amené seul devant Colten Ellis qu’il a déjoué avec une belle feinte du revers. Les visiteurs ont ensuite doublé leur priorité, cette fois en avantage numérique quand Vladislav Kotkov est parvenu à soulever la rondelle au-dessus de l’épaule droite du gardien de l’Océanic.

En deuxième, tout se déroulait à merveille pour les Sags qui n’offraient rien de bien intéressant aux représentants du Bas-Saint-Laurent menés par Alexis Lafrenière. À mi-chemin de la rencontre, le défenseur Jérémy Diotte a été expulsé en plus d’écoper d’une pénalité majeure pour une mise en échec par derrière sur Jacob Bernard. Le défenseur de l’Océanic a été blessé sur la séquence, mais ses coéquipiers l’ont vengé, marquant deux fois sur l’attaque massive qui a suivi en moins d’une minute, par l’entremise de Cédric Paré et Mathieu Bizier, les deux fois bien postés dans l’enclave.

Le jeu du chat et de la souris s’est accéléré en troisième période. Après un but de part et d’autre en début d’engagement sur l’attaque massive, les Sags ont inscrit un premier but à forces égales quand Gabriel Villeneuve a appuyé l’attaque avant de rediriger la magnifique passe de Jesse Sutton dans le fond du but. Les locaux ont à leur tour marqué à cinq contre cinq plus tard dans la période quand le vétéran Carson MacKinnon a habilement fait dévier le tir de la pointe d’Anthony D’Amours, pour son deuxième de la rencontre.

« Ce que j’ai le plus adoré de mon équipe, c’est que Rimouski est revenu, 2-0, 2-2, 3-2, 3-3, 4-3, 4-4, et jamais on a senti de panique ou de joueurs mentalement qui s’enfonçaient. Avec la situation, on aurait pu se battre nous-mêmes et on ne l’a pas fait. C’est ce qu’il faut retenir de cette performance. Mentalement, c’était un gros défi contre une bonne équipe et on a répondu présent. Ça me fait plaisir au plus haut point », de commenter Yanick Jean, très prudent sur la pénalité majeure et l’expulsion de son défenseur.

« C’est difficile à voir. Qu’on soit d’accord ou non, ça ne change rien. On tourne la page et on recommence », a-t-il indiqué.

+

POINTES DE PLUME

• N’ayant toujours pas perdu en temps réglementaire en huit matchs, le Drakkar de Baie-Comeau a fait tout un bond pour se retrouver au sommet du classement du top-10 de la Ligue canadienne de hockey. La semaine précédente, la formation de la Côte-Nord apparaissait au 6e échelon, mais a battu samedi dernier les détenteurs du premier rang depuis le début de la saison, les Mooseheads d’Halifax (5-2), qui ont glissé au 3e échelon. Les Huskies de Rouyn-Noranda, qui n’ont qu’un seul revers en huit matchs, se retrouvent maintenant en sixième place tandis que l’adversaire des Sags mercredi, l’Océanic de Rimouski (6-2), ferme le classement au 10e rang...

• Félix-Antoine Marcotty n’a finalement pas effectué de retour au jeu mercredi. Il pourrait le faire vendredi à Sherbrooke ou le lendemain à Shawinigan. Christophe Farmer a cédé sa place dans l’alignement au profit de Tristan Pelletier...

• Après la rencontre, les Sags couchaient à Rimouski. Ils s’entraîneront jeudi matin avant de prendre la route en direction de Victoriaville en prévision de l’affrontement du lendemain, à Sherbrooke...