Samuel Houde a été bloqué cinq fois par Rémi Poirier pendant la rencontre.

Les Saguenéens se font jouer un tour par les Olympiques

Les Saguenéens ont débuté du mauvais pied une séquence de quatre matchs en sept jours au centre Georges-Vézina, jeudi, s’inclinant par la marque de 3-2 devant les Olympiques de Gatineau.

Les Chicoutimiens se sont en quelque sorte fait jouer le même tour qu’ils avaient fait à leurs adversaires la semaine dernière à Gatineau, laissant filer une priorité après 40 minutes. « On a eu quelques instants de mollesse, a noté l’entraîneur-chef Yanick Jean dans son point de presse. Offensivement, on n’a pas pris de bonnes décisions de la soirée. On a donné des rondelles à l’extérieur au lieu de les envoyer au filet. On n’a pas fait des passes quand c’était le temps. J’ai trouvé que notre exécution laissait à désirer. »

«La qualité de nos décisions était vraiment déficiente», a-t-il laissé tomber, convenant que le désavantage numérique, qui a permis deux buts en deux occasions, n’avait pas fait le travail. 

«C’est la différence. On a donné des buts gratuits. Au lieu de tourner la tête, on fixait la rondelle et ils ont marqué deux fois pour cette raison. Ce sont quelques jeux de base que j’aurais aimé qu’on fasse mieux, d’analyser le pilote des Bleus. 

«Les trois premiers matchs ont été serrés et on l’a emporté les trois fois. On peut dire que c’est le retour du balancier. Oui, c’était un drôle de match. Je trouve qu’il nous en manquait un peu. J’aurais aimé qu’on ait plus de hargne encore, a-t-il repris. Il faut avoir la maturité en tant qu’équipe de trouver des moyens. Je trouve que certains joueurs offensifs auraient dû connaître un meilleur match et d’autres défensifs se sont un peu endormis en désavantage.» 

La première période a parfois donné lieu à du jeu quelque peu décousu, ce qui n’a pas empêché les Sags d’ouvrir le pointage en fin d’engagement. Tristan Pelletier a profité d’un rebond favorable pour faire bouger les cordages, son troisième but de la saison. Les visiteurs ont répliqué en supériorité numérique quand Metis Roelens a habilement fait dévier la vigoureuse passe du nouveau capitaine Gabriel Bilodeau. 

Le même scénario s’est répété en deuxième alors qu’il a fallu attendre les dernières minutes de la période pour voir un but. Vladislav Kotkov a célébré son 100e match en carrière dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec en inscrivant son 17e de la saison d’un tir vif. On le sentait venir alors que les locaux ont pris le contrôle du jeu dans les minutes précédentes, notamment lors d’une très longue séquence dans le territoire des Olympiques qui a pris fin sans dommages.

L’attente a été beaucoup moins longue en troisième. Dès la deuxième minute, Giordano Finoro a récupéré un retour pour faire mouche sans problème, ce qui créait de nouveau l’égalité. À la reprise, les Gatinois ont bien failli prendre les devants pour une première fois, mais une belle glissade d’Alexis Shank a sauvé les meubles.

Avec un peu moins de dix minutes à faire, Michael Pellerin a tenté une mise en échec au centre de la patinoire et c’est son coéquipier Vladislav Kotkov qui a encaissé le gros du choc. Le défenseur s’est tout de même retrouvé au banc des pénalités pour avoir fait trébucher. 

Les Olympiques n’en demandaient pas tant et Iaroslav Likhachev a inscrit le but de la victoire en complétant un superbe échange. Les Olympiques ont ensuite tenu le coup, supportés par le gardien Rémi Poirier qui a repoussé 35 tirs. «Je trouve qu’on l’a quand même aidé à bien paraître. Il y a des rebonds où on n'était pas là. Quand tu passes à côté de chances de mettre des rondelles au filet, ce sont des occasions ratées. Quand on était là, j’ai l’impression qu’on n’était pas vraiment dans sa face», d’estimer Yanick Jean.

+

POINTES DE PLUME

• Zachary Bouthillier a mérité une première victoire dans l’uniforme des Sea Dogs de Saint-Jean, mercredi. Amené en relève de son coéquipier Mikhail Denisov alors que sa nouvelle équipe perdait 4-2 à domicile devant les Cataractes de Shawinigan, le gardien de 19 ans a repoussé 23 lancers pour mener les siens à une victoire de 5-4 en tirs de barrage. 

• Justin Ducharme, qui étudie en économie et gestion, a été nommé joueur-étudiant du mois de décembre chez les Saguenéens. À travers la LHJMQ, le défenseur originaire de Chambord Jérôme Gravel a reçu le même honneur chez les Tigres de Victoriaville.

• Hendrix Lapierre et Morgan Nauss ont remporté les titres de joueurs du mois Chicoutimi Chrysler, maintenant votés par les partisans. En attaque, après une blessure à l’épaule, Lapierre a récolté 13 points, dont quatre buts, en 11 rencontres. En défensive, Nauss a marqué une fois et ajouté sept passes, également en 11 matchs. 

• Les Olympiques ont évité la tempête en arrivant au Saguenay mercredi soir, après leur victoire de 3-2 à Québec. C’était ce qui avait déjà été prévu dans la planification du voyage.

• L’entraîneur-chef des Olympiques, Éric Landry, dirige son fils Manix, choix de troisième ronde au dernier repêchage. L’attaquant de 16 ans a deux buts et trois passes en 32 matchs depuis le début de la saison.