Saguenay (Chicoutimi) Hockey Sags Rouyn Photo Rocket Lavoie

Les Saguenéens prennent les devants 3-2

Julio Billia a pris les choses en main, vendredi soir, devant 4115 spectateurs surexcités au Centre Georges-Vézina. Le gardien des Saguenéens a été fumant devant les 30 tirs des Huskies, permettant aux Chicoutimiens de l'emporter 3-1.
Fidèles à leur habitude, Nicolas Roy et ses coéquipiers ont salué leurs partisans, vendredi, après leur victoire de 3-1 sur les Huskies de Rouyn-Noranda.
Les Sags prennent donc les devants pour la première fois dans cette série quart de finale. En avance 3-2, ils auront la chance d'en finir lundi, à l'Aréna Iamgold de Rouyn-Noranda.
C'est également la première fois qu'une équipe réussit à gagner deux matchs de suite pendant cette confrontation entre les deux formations, qui s'aiment de moins en moins.
La grande vedette du match n'a cédé qu'à une seule occasion, devant un tir parfait d'Alexandre Fortin au cours d'un avantage numérique en deuxième période.
« Ma confiance est bonne, je garde mon jeu simple et j'essaye de faire la différence », a calmement commenté Julio Billia, qui a réalisé quelques petits bijoux dont lui seul a le secret en début de troisième, en plus d'être fumant devant Mathieu Boucher et Manuel Wiederer durant le premier vingt.
« La pression c'est une chose, mais j'essaye de m'isoler de tout ça et de me concentrer sur mon travail, a affirmé le #30. Jusqu'à maintenant, ça va bien. »
Les Saguenéens ont profité d'une double supériorité numérique pour prendre les devants tôt en première période. Frédéric Allard a battu Samuel Harvey d'un tir parfait du côté de la mitaine. Billia s'est ensuite occupé du reste au cours du premier engagement, puis en deuxième période, encore en avantage numérique, Olivier Galipeau a capitalisé sur une belle passe de Nicolas Roy.
En troisième période, Dmitry Zhukenov a marqué le gros but avec un peu plus de six minutes à faire, y allant d'une manoeuvre parfaite qui a laissé Samuel Harvey impuissant.
« Ça fait du bien de marquer le premier but encore et deux gros buts sur les avantages numériques nous ont donné du momentum, a d'abord résumé l'entraîneur-chef des Saguenéens, Yanick Jean. Par contre, j'ai trouvé que défensivement, on a donné des chances de qualité. C'est certain que notre gardien de but a fait des gros arrêts pour nous, tout au long de la soirée. Ce n'est pas nécessairement dans nos habitudes de donner autant de chances, on va travailler en fin de semaine pour resserrer ça. »
Appelé à commenter le travail de Julio Billia, Jean lui a rendu tout le crédit qui lui revenait.
« Il s'est comporté comme un vétéran, a ajouté l'entraîneur. Ça fait cinq saisons qu'il est dans la ligue, c'est un bon gardien de but et il a fait les gros arrêts à des moments clés. C'était un gros match pour lui, il a inspiré tout le monde. »
Un match à la fois
Fidèle au discours habituel depuis le début des séries, personne dans l'entourage des Bleus ne voulait regarder trop loin, même si l'équipe est à une victoire d'accéder au carré d'as pour la première fois depuis le printemps 2012.
« On a quand même joué du bon hockey sur la route dans les séries éliminatoires, il faut continuer sur le même erre d'allée, a exprimé Yanick Jean, qui a vu son équipe l'emporter trois fois sur quatre sur les patinoires adverses. Il faut les prendre une à la fois comme on l'a fait. Je le dis tout le temps et c'est cliché, mais on ne peut aller là-bas en se disant qu'on a deux chances d'en gagner une. Il faut se concentrer sur le match de lundi. »
Julio Billia a été brillant à plusieurs reprises. Il a terminé la soirée avec 29 arrêts. Manuel Wiederer a fait partie de ses victimes.
Efficaces aux moments opportuns
Les Saguenéens semblent trouver le moyen de marquer le gros but depuis le début des séries éliminatoires. Cette habitude s'est poursuivie vendredi soir.
Alors que les Huskies attaquaient sans cesse pour tenter de faire 2-2 en troisième période, Dmitry Zhukenov a fait exploser le toit du Centre Georges-Vézina avec le but qui a permis aux spectateurs de souffler un peu.
« Ça a rapport avec la maturité et le leadership, mais surtout avec l'aspect mental, a expliqué Yanick Jean. Que ce soit la manière de gérer les moments clés dans un match, ou encore les moments forts de l'adversaire, il y a beaucoup de choses qu'il faut faire. Pour être capable de gagner dans les séries, il faut bien faire les détails. On les a fait mentalement. »
Auteur du but de la victoire, en plus d'ajouter une passe, le défenseur Olivier Galipeau a de nouveau offert une performance digne de mention. La deuxième étoile de la soirée a pris soin de prévenir tout le monde que la série n'était pas terminée.
« On se contente d'avoir des bons débuts de match et on essaye de gagner de l'énergie avec ça, a mentionné le #26, auteur de plusieurs jeux défensifs de qualité. Plus ça avance, plus on met de la pression sur leurs défenseurs et ça va bien. »
Les Saguenéens sont parfaits en quatre matchs lorsqu'ils marquent le premier but.
L'apport de la foule
Ça faisait un bon moment que le Centre Georges-Vézina n'avait pas été aussi bruyant. Yanick Jean convenait que la foule avait joué un rôle déterminant dans la victoire.
« Je suis tellement content pour les partisans, a affirmé l'entraîneur-chef des Sags. On a quelque peu trébuché lors du match numéro 3 (défaite de 3-1 mardi), on avait montré des signes évidents de nervosité. On a rebondi le lendemain et c'est encore une grosse victoire pour nos partisans. Ça fait longtemps qu'ils attendent ça et on est content de pouvoir leur procurer. »
Les joueurs avaient sensiblement la même opinion que leur entraîneur, d'autant plus que le premier but est arrivé tôt dans la partie, mercredi et vendredi.
« C'est sûr qu'avec la foule, ça nous amène une grande énergie, mais on sait qu'on a une équipe de caractère et on peut revenir de l'arrière, peu importe la situation », a raconté Galipeau.
Julio Billia a d'ailleurs été accueilli par une horde de partisans lorsqu'il est venu à la rencontre des scribes.
« C'est l'une des plus grandes foules que j'ai vu depuis que je suis ici et c'est sûr que c'est encourageant de voir que les partisans sont derrière nous », a réagi le gardien de but, qui s'est à quelques occasions transformé en miraculé en ce Vendredi saint.
Autre faux départ pour les Huskies
Pour un deuxième match de suite, les Huskies ont été victimes d'un but tôt dans le match. Non seulement cette situation a mis la foule du Centre Georges-Vézina dans le coup, mais elle a également obligé les Rouynorandiens à jouer du hockey de rattrapage.
«Je ne pense pas que c'est la bonne façon de faire que d'accorder un cinq contre trois en partant, a convenu le pilote des Huskies, Gilles Bouchard. Comme équipe, c'est toujours important de marquer le premier but et on ne s'est pas pris de la bonne manière encore une fois. Par la suite, on a travaillé et on a eu des chances de marquer, mais Billia a fait le travail. Il a été solide devant son filet, il faut être honnête.»
Sans pointer qui que ce soit du doigt, l'entraîneur-chef de la meute espère en voir davantage de certains soldats en vue du match de lundi, au cours duquel les Huskies n'auront plus le droit à l'erreur.
«Il y a toujours une façon de perdre, on n'a pas été parfait et on a besoin de tout notre monde, dans le sens que oui, des gars ont travaillé, mais il y en a qui auraient pu être encore meilleurs pour aider l'équipe, a-t-il souligné. Les joueurs de ton noyau principal se doivent d'être tes meilleurs en tout temps. Il faut tourner la page, mais un moment donné, il faut apprendre de ça. Chicoutimi a un bon avantage numérique et on écope de punitions en partant le match. Je ne pense pas que c'est la bonne façon de travailler.»
Comble de malheur, les Huskies ont perdu les services du défenseur Zachary Lauzon en début de deuxième. Celui qui est utilisé à toutes les sauces sera réévalué sur une base quotidienne.
Pointes de plume
• David Noël a été ajouté à l'alignement de l'équipe canadienne qui participe actuellement au Championnat mondial des moins de 18 ans. L'ancien défenseur des Saguenéens, échangé lors de la période de transactions dans le troc qui a amené Olivier Galipeau à Chicoutimi, a été inséré à la formation après que les Foreurs eurent été éliminés par les Sea Dogs de Saint John, mercredi. Noël et le Canada jouent leur prochain match samedi, 13 h 30, contre la Slovaquie, pays hôte du tournoi. Pour les intéressés, rencontre sera télédiffusée sur les ondes de RDS...
• Avec la collaboration d'Énergie, un avant-match était organisé dans le stationnement du Centre Georges-Vézina vendredi. De l'animation, des rafraîchissements et des hot-dogs à 1 $ ont réchauffé les spectateurs avant le début de la rencontre...
• L'Armada de Blainville-Boisbriand a évité l'élimination, vendredi, en l'emportant 5-1 face au Titan à Bathurst. La série est maintenant 3-2 en faveur des Acadiens et le match 6 est présenté lundi sur la couronne nord de Montréal...
• Les Huskies avaient du renfort pour le cinquième match de la série. Le défenseur originaire de Rouyn-Noranda, Jacob Neveu, disputait un premier match en séries. Pour lui faire de la place, la recrue Chris McQuaid a été sacrifiée. Les blessés Martins Dzierkals, Antoine Waked et Samuel Naud continuent de ronger leur frein...
• Samuel Girard a inscrit un premier but chez les professionnels, vendredi. Le Robervalois a marqué dans une victoire de 6-2 des Admirals de Milwaukee sur les Icehogs de Rockford...