Pour l’entraîneur-chef des Saguenéens, Yanick Jean, l’éthique de travail irréprochable de ses troupiers a un gros lien de cause à effet.

Les Saguenéens ont meilleure mine

Depuis la fin de la période des transactions, même s’ils ont laissé partir le défenseur Olivier Galipeau durant la période des Fêtes, les Saguenéens affichent meilleure mine qu’en première moitié de saison.

Le Quotidien a effectué un décompte des fiches des 18 équipes de la Ligue de hockey junior majeur du Québec avant et après le 6 janvier, date limite des échanges. Les Saguenéens ont amélioré leur sort avec un dossier d’exactement .500 soit huit victoires et autant de défaites, ce qui leur confère la 10e meilleure moyenne. En début de saison, la formation dirigée par Yanick Jean avait maintenu un pourcentage de .435 avec 34 points à leurs 39 premières sorties. Lors d’une séquence assez difficile, au cours du dernier mois, avec huit de leurs dix matchs face à des équipes de première moitié, les Sags ont notamment signé des victoires face à l’Océanic, l’Armada et les Mooseheads.

« Certains ont pris des responsabilités supplémentaires. Il y a une progression », fait remarquer l’entraîneur-chef Yanick Jean, convenant que l’éthique de travail irréprochable de ses troupiers a un gros lien de cause à effet. 

« En aucun temps, on a dit qu’on allait échanger des joueurs et accepter un manque de travail et d’intensité. On voulait rester compétitifs et que les gens continuent d’être fiers de leur équipe. L’an passé, on avait fait de gros pas en avant. Jusqu’à maintenant, on l’a bien fait, d’indiquer le pilote des Bleus. Maintenant, ils ont en tête que soir après soir, présence après présence, ils se surpassent, ils peuvent l’accomplir. »

L’Océanic de Rimouski a pesé sur l’accélérateur en 2018, amassant les points dans une proportion de trois sur quatre. La troupe de Serge Beausoleil était déjà la plus efficace de la division Est en 2017 avec un pourcentage de .666.

Quelques équipes sortent du lot avec des améliorations très notables dans les autres divisions. Le pourcentage le plus élevé depuis le 6 janvier appartient à l’Armada de Blainville-Boisbriand qui est pratiquement invincible pour s’installer au sommet du classement grâce à une récolte de 30 points en 19 rencontres, pour un pourcentage de .789. Malgré une première défaite en temps réglementaire en 18 matchs mercredi à Sherbrooke, les meneurs au classement général ont jusqu’ici réussi à surpasser leur tenue de la première moitié où ils avaient affiché un pourcentage de .756. 

Du côté des plus grosses baisses, les Olympiques de Gatineau viennent en tête de liste. La troupe d’Éric Landry a maintenu une moyenne de .648 avant le 6 janvier, soit un dossier de 22-11-4. C’est toutefois plus difficile depuis avec 18 points en autant de rencontres.

Dans les Maritimes, les Mooseheads d’Halifax ont également offert un rendement supérieur en deuxième moitié, pour ainsi résister à la poussée du Titan d’Acadie-Bathurst (.690). Les deux équipes dominent avec des taux de .789 pour les Mooseheads et de .725 pour le Titan. Les Screaming Eagles du Cap-Breton font nettement mieux avec .611 depuis le 6 janvier contre .486 avant cette date. À l’inverse, les Islanders de Charlottetown cumulent les points avec beaucoup moins de régularité dans une proportion de .476 comparativement à .648 lors de leurs 37 premières rencontres.  

Dans les trois équipes qui bataillent pour la dernière place en séries éliminatoires, les Cataractes sont ceux qui s’en sortent le mieux avec un pourcentage de .361 comparativement à .312 avant la fin des transactions. Prochains adversaires des Sags vendredi, au Palais des Sports, les Foreurs de Val-d’Or tiennent bon en 16e position même s’ils sont en chute libre avec seulement .263 lors de leurs 19 dernières rencontres. C’est encore pire pour les Sea Dogs de Saint-Jean avec un pourcentage de seulement .210, soit une maigre récolte de huit points en 18 matchs. 

POINTES DE PLUME

• Le dernier droit ne sera pas de tout repos pour les Saguenéens avec 13 matchs en 23 jours. Ils débuteront cette séquence éreintante avec un trois en trois en fin de semaine, avec la visite des Foreurs vendredi, au Palais des sports, puis des rendez-vous à Québec et Victoriaville. « C’est un rythme de séries », convient Yanick Jean. 

« Pour nous, le plus important est de garder tout notre monde en santé. On veut essayer d’utiliser le plus de joueurs possible et ainsi disperser la charge de travail », poursuit-il, précisant que moins d’entraînements seront également au menu de l’équipe...

• Les Saguenéens sont les plus isolés à leur position au classement général de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Au 15e rang, ils se retrouvent cinq points derrière le Drakkar de Baie-Comeau, avec trois matchs de plus à disputer toutefois, et ont un coussin de sept points sur leurs prochains adversaires, les Foreurs de Val-d’Or... 

• Félix-Antoine Marcotty et Charles Tremblay devraient être disponibles pour les rencontres de la fin de semaine. Une décision sera prise vendredi après la période d’échauffement...