Le vétéran Kevin Klima a encore fait sa part vendredi avec deux buts et deux passes. Il montre une récolte de 76 points, dont 32 buts, depuis le début de la saison.

Les Saguenéens arrachent un point

Les Saguenéens ont réussi à renverser le scénario des derniers matchs vendredi soir à Baie-Comeau. Tirant de l’arrière 4-1 à mi-chemin en deuxième, les Chicoutimiens ont tout de même arraché un point au Drakkar qui a sauvé les meubles lors de la séance de tirs de barrage, au compte de 6-5.

« C’était le quatrième match en ligne qu’on tirait de l’arrière 4-1. Dans ce temps-là, tu revis un peu ce que tu as déjà vécu dans ta tête. C’était un scénario frais également », a souligné à l’autre bout du fil après le match l’entraîneur Claude Bouchard. Ce dernier dirigeait l’équipe en remplacement de Yanick Jean qui effectuait du recrutement. 

« Le point, c’est tel que tel. Pour nous, c’est plus une question de processus. Considérant la manière qu’on a joué dans les derniers matchs, il faut bâtir avec les éléments positifs qu’on peut sortir », a-t-il poursuivi. 

Les pénalités ont empêché les Sags de prendre du rythme en début de rencontre, eux qui ont rapidement tiré de l’arrière 2-0. Les carottes semblaient cuites à point en deuxième période quand les locaux ont touché la cible deux fois en quelques minutes pour se forger une avance de 4-1. Le Chicoutimien Jordan Martel en a profité pour inscrire son 36e de la saison alors qu’il a pu manoeuvrer à sa guise en entrée de territoire avant de décocher un bon tir qui a battu Alexis Shank. « On est conscients qu’on n’est pas dans notre meilleure passe de la saison. On perdait encore 2-0 en partant, puis 3-1 et 4-1. Ça aurait été facile de baisser les bras et se dire que ça allait virer comme les autres matchs », a philosophé Claude Bouchard, précisant que des ajustements en échec avant avaient porté leurs fruits. 

Les Sags ont relancé leur attaque massive dans ce duel de division, ce qui a mené à la remontée. Toujours en deuxième, Kelly Klima a d’abord récupéré un retour bien posté dans l’enclave. En tout début de troisième, Kevin Klima a battu Francis Leclerc pour une deuxième fois avec un tir de la pointe et soudainement, l’écart n’était que d’un seul but. Christopher Merisier-Ortiz a redonné une priorité de deux buts aux siens, mais moins d’une minute plus tard, le tir de Samuel Houde a échappé à Leclerc et l’insécurité demeurait bien présente chez les locaux. Houde en a remis une couche avec 43 secondes à faire avec un autre tir vif qui a fait durer le plaisir. C’était la première fois de la saison que les Sags égalaient la marque après avoir retiré leur gardien. Sur la séquence, Kevin Klima a obtenu son quatrième point de la soirée. 

Après une prolongation spectaculaire, mais sans but, le Drakkar a sauvé les meubles en tirs de barrage alors que Martel a été le seul à marquer. Le duel a pris fin quand le tir de Houde a terminé sa course sur le poteau à la gauche de Leclerc. « Dernièrement, en prolongation, on avait un certain succès. On a encore eu des chances. On a eu plus de chances qu’eux en prolongations et aussi en troisième. Rendu en fusillade, tu ne sais jamais de quel bord ça va virer », d’exprimer Claude Bouchard, espérant que l’attaque massive, qui a éprouvé sa part de difficultés récemment, ait enfin débloqué. 

« C’est un éternel recommencement. Demain, ça repart à zéro. Au moins, on a des choses qu’on peut leur montrer. Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas marqué trois buts en avantage numérique dans un même match. Ce n’est pas seulement de marquer, mais aussi de provoquer des choses. Je pense qu’en plus de marquer, on s’est donné du momentum », a-t-il laissé savoir.