Les Saguenéens ont terminé l’année 2019 avec une belle performance, mais ça n’aura pas été suffisant pour venir à bout des Voltigeurs de Drummondville.
Les Saguenéens ont terminé l’année 2019 avec une belle performance, mais ça n’aura pas été suffisant pour venir à bout des Voltigeurs de Drummondville.

Les Sags trébuchent pour terminer 2019

Devant la plus importante foule de la saison au Centre Georges-Vézina avec plus de 4050 spectateurs, les Saguenéens de Chicoutimi (25-7-4) avaient l’occasion de terminer l’année 2019 du bon pied, mais malgré une performance solide, ils n’ont pas été en mesure de venir à bout des Voltigeurs de Drummondville (22-15). Les visiteurs l’ont emporté 5 à 2.

Les Saguenéens ont tout tenté avec 38 lancers contre 22, mais le gardien Francesco Lapenna a connu une sortie extraordinaire pour frustrer les Sags. L’ancien porte-couleur des Sags, William Dufour, a lui aussi joué un bon match avec une récolte d’un but et une passe. Du côté des Bleus, Christophe Farmer a marqué à deux reprises.

L’entraîneur-chef des Sags, Yanick Jean, a aimé le match disputé par son équipe, mais aurait préféré un résultat à l’image de la rencontre. « Des fois on gagne et on ne le mérite pas. Aujourd’hui, on aurait mérité un meilleur sort. On a fait de bonnes choses. Il ne faut pas partir en peur avec ça. »

Le pilote avoue cependant que son équipe a connu une légère baisse de régime en fin de première période et au début de la deuxième, ce qui a fait mal aux Sags. « Il y a un dix ou quinze minutes où on a fait quelques erreurs mentales. Ça fait partie du jeu, c’est du junior. Ils ont été opportunistes et leur gardien a fait de bons arrêts. »

Ce sont 4064 spectateurs qui ont terminé leur année 2019 dans les gradins du Centre Georges-Vézina, la plus imposante foule de la saison.

Devant des gradins remplis, les Sags voulaient connaître un bon début match et c’est exactement ce qu’ils ont fait. Dès les premières minutes, les hommes de Yanick Jean ont pris d’assaut la cage défendue par Lapenna, forçant Charles-Édouard Drouin à la faute. C’est Christophe Farmer qui en a profité pour inscrire son 8e de la saison.

Le départ canon des Chicoutimiens s’est poursuivi, si bien qu’après un peu plus de sept minutes, c’était 9-1 au chapitre des tirs. Félix-Antoine Marcotty a ensuite été chassé, et c’était le début des déboires des Bleus.

Alexis Shank a cédé une première fois en fin de première, devant Jacob Dion. William Dufour a obtenu son premier point du match sur la séquence.

Au retour du premier entracte, Gabriel Villeneuve s’est retrouvé au cachot et Dufour l’a fait payer. Le tir de la pointe de Thimo Nickl a frappé le poteau à la gauche de Shank et le gardien a pris du temps à réagir. Bien posté de l’autre côté, Dufour a reçu la rondelle directement sur son bâton et n’a eu qu’à tirer dans une cage ouverte.

Une minute plus tard, Samuel Houde a semblé être accroché dans son territoire, mais les arbitres n’ont pas sévi à l’endroit d’Aleksandar Dimovski. Ce dernier a refilé la rondelle à Nicholas Girouard devant le filet. Shank n’y pouvait rien et rapidement, la marque était de 3 à 1.

La troupe de Yanick Jean a repris du poil de la bête en troisième période. Les partisans ont eu le droit à du jeu enlevant et un nombre incalculable de chances de marquer.

Les efforts ont fini par payer. Alors que les Sags croyaient bien avoir réduit l’écart, l’arbitre a accordé un lancer de punition après qu’un joueur des Voltigeurs ait immobilisé le disque dans le demi-cercle de son gardien. Yanick Jean a désigné Farmer et il n’a pas raté son coup. L’attaquant de 18 ans a choisi d’y aller avec un tir précis pour marquer son deuxième du match.

Christophe Farmer a inscrit son deuxième but du match sur un tir de pénalité au milieu de la troisième période.

Les Sags ont accentué la pression en territoire adverse, ce qui a eu pour effet d’ouvrir la porte à une contre-attaque des visiteurs. Xavier Simoneau s’est amené à deux contre un avec Dufour, mais Shank a réalisé son plus bel arrêt du match devant son ancien coéquipier quand il s’est déplacé rapidement sur sa droite pour arrêter le disque de la jambière.

Dès la mise au jeu suivante, Nickl a jeté une douche d’eau froide sur l’ambiance survoltée du Centre Georges-Vézina. Le défenseur a reçu la rondelle à la pointe et son tir s’est frayé un chemin jusqu’au fond du filet. Isiah Campbell a complété la marque dans un filet désert.

Avec une formation décimée par les blessures et en attente de Raphaël Lavoie et Dawson Mercer qui évoluent avec Équipe Canada junior, la période des Fêtes n’est pas de tout repos pour les Saguenéens. « Le plus difficile c’est que ça fait cinq ou six matchs qu’on joue avec un effectif réduit, 10 ou 11 attaquants. On voit qu’on a besoin du renfort qui s’en vient bientôt », a souligné Yanick Jean.

Alexis Shank n’a pas connu sa meilleure soirée au boulot avec quatre buts accordés sur 21 lancers, mais son entraîneur n’avait rien à dire contre le travail de son gardien de 19 ans. « Alexis a fait de beaux arrêts. Il ne faut pas s’arrêter au but par lancer. Des fois, il en donne un sur 40 lancers. Il a peut-être fait quelques erreurs mentales, mais depuis le début de la saison, il nous donne du hockey de qualité. » Shank trône au sommet de la LHJMQ avec 21 victoires.

Alexis Shank a connu une sortie difficile avec quatre buts sur 21 lancers.

Son auxiliaire, Carmine-Anthony Pagliarulo n’était pas en uniforme, ce qui a permis à Yanick Jean d’habiller un auxiliaire bien spécial, son fils Mareck. « Pagliarulo est arrivé ici après une commotion à Québec. Il a eu une rechute hier. Bergeron n’était pas disponible, car il part en tournoi à Boston. On a donc pris quelqu’un qui était proche et disponible. » Le gardien de 16 ans évolue avec les Espoirs du Saguenay-Lac-Saint-Jean dans la catégorie midget espoir.

Les Saguenéens joueront un premier match en 2020 dès vendredi. Pour l’occasion, les Tigres de Victoriaville (14-17-7) seront les visiteurs au Centre Georges-Vézina à 19 h 30. Ce sera le deuxième match d’une série de trois à domicile pour les Sags. Samedi après-midi, ce sera au tour de l’Océanic de Rimouski (20-11-6) d’être de passage à Chicoutimi. Les Tigres et l’Océanic se sont affrontés mardi, et ce sont les Tigres qui l’ont emporté par la marque de 3 à 0 au Colisée Desjardins de Victoriaville.

Pour le weekend, Yanick Jean pourrait compter sur le retour de son défenseur numéro un, Artemi Kniazev, qui a subi une commotion cérébrale peu avant la pause de deux semaines. « Ça va de mieux en mieux. On s’attend à le voir dans l’alignement pour le weekend. Il est rendu là dans le protocole. »

Lors de ce duel, les Saguenéens imortaliseront le numéro 6 de Jean-Marc Richard. L’ancien défenseur vera son chandail être accroché dans les hauteurs du Centre George-Vézina.