Les Sags ont permis sept buts pour la deuxième fois de la saison, samedi à Shawinigan.

Les Sags trébuchent à Shawinigan

Avant la pause des Fêtes, les joueurs des Saguenéens ont conclu leur première moitié de saison sur une fausse note à Shawinigan. Les Chicoutimiens ont trébuché face à la pire formation de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, les Cataractes, au compte de 7-3.

«On va le mettre dans la colonne des matchs d'apprentissage, a convenu l'entraîneur-chef Yanick Jean après la rencontre. On n'a pas fait le travail. On vient de finir une séquence de 15 matchs en une trentaine de jours et on n'en a pas joué beaucoup comme celle-là.»

Les représentants de la Mauricie ont remporté un premier duel cette saison face aux Sags, en quatre affrontements. Les régionaux passeront donc la pause à égalité au 15e rang du classement avec une récolte 31 points en 34 rencontres. Ils profitent d'un coussin tout de même confortable de cinq points sur les Sea Dogs de Saint-Jean et de la 17e position. Ils se retrouvent également à six points du 10e rang, détenu par le Phoenix de Sherbrooke. 

Malgré seulement huit tirs en première, les Cataractes ont fait mouche à quatre occasions et n’ont plus jamais regardé derrière. La timide réplique des Sags est venue du bâton de Morgan Nauss, ce qui faisait 2-1. Après avoir cédé une cinquième fois en 2e période, Alexis Shank a laissé sa place à Zachary Bouthillier en début de troisième. En retard 6-1 après un but de Vasily Glotov en début de dernier engagement, les deux frères Klima, Kelly, puis Kevin, ont touché la cible pour réduire l’écart à trois buts. L’entraîneur-chef Yanick Jean a tenté le tout pour le tout en tentant sa chance à six joueurs avec plus de six minutes à faire, mais Leon Denny a mis fin aux espoirs saguenéens en envoyant la rondelle dans un filet désert sur un dégagement. «On a donné des chances de qualité. On a été mauvais dans notre gestion avec la rondelle. On a fait des erreurs qu'on voyait plus en début de saison. Mentalement, on sentait que les gars étaient au bout du rouleau et avaient déjà la tête ailleurs. On a beaucoup de jeunes de 17 et 18 ans et on a manqué de maturité», a résumé le pilote des Bleus. 



On n'a pas fait le travail. On vient de finir une séquence de 15 matchs en une trentaine de jours et on n'en a pas joué beaucoup comme celle-là.
Yanick Jean
Une mise en échec de Ryan Smith a mené à une échauffourée en fin de match.

Avec une trentaine de secondes à faire, une mise en échec de Ryan Smith sur Gabriel Denis près du banc des Sags a mis le feux au poudre. Yanick Jean a même dû retenir certains de ses joueurs au banc pour éviter que les choses dégénèrent. Après coup, il a dit ne pas s'attendre à des sanctions de la part des autorités du circuit Courteau. Sans vouloir ajouter de l'huile sur le feu, il a déploré qu'un des adjoints des Cataractes s'en prenne verbalement à ses joueurs lors de l'échauffourée. 
À l’instar de toutes les équipes de la LHJMQ, les joueurs des Sags profiteront maintenant d’une dizaine de jours pour célébrer avec leur famille respective. Ils seront de retour à l’entraînement le 27 décembre, la veille de l’affrontement face au Drakkar, à Baie-Comeau.