Auteur d’un but et deux passes, Hendrix Lapierre a hérité de la première étoile.

Les Sags s’imposent 4-1 à Rimouski

Les Saguenéens de Chicoutimi étaient tout feu tout flamme, sur la glace du Colisée Financière Sun Life, où ils se sont imposés 4-1 face à l’Océanic de Rimouski devant un peu plus de 4000 spectateurs. En fait, il s’en est fallu de peu pour que les Bleus ne blanchissent les Rimouskois qui ont en effet pu compter sur un but aussi étrange que chanceux en deuxième...

L’entraîneur-chef Yanick Jean était évidemment fier de la prestation de ses troupes. «Notre gardien a fait de bons arrêts, on a gardé le jeu serré et on a su profiter de nos chances. Je suis satisfait de la manière dont on s’est comporté puisqu’on faisait face à une bonne machine de hockey. L’intensité était au rendez-vous. C’est une belle victoire de caractère et de détermination », a commenté Yanick Jean.

Évidemment, cette victoire les rapproche de l’obtention de l’avantage de la glace, puisqu’ils ne se retrouvent qu’à deux points ou moins de trois équipes qui les précèdent au classement, soit de Moncton (76), ainsi que Charlottetown et Cap-Breton (77). Ce trio a toutefois un match de moins de joué. 

Seule ombre au tableau de cette belle soirée pour les Bleus, ils ont perdu les services de Gabriel Villeneuve en deuxième pour se retrouver avec cinq défenseurs. De plus, en troisième, Jérémy Fortin a été sonné après avoir encaissé une solide mise en échec. Il n’a pas terminé la rencontre.

Les Sags rentreront au bercail mercredi et tiendront une pratique jeudi avant de prendre la route à nouveau pour deux matchs sur des patinoires adverses, le premier contre Sherbrooke vendredi et le second, contre Victoriaville samedi.

Intenses et rapides

Malgré une domination des Rimouskois au chapitre des tirs au but (15-8), aucune des deux formations n’a réussi à s’inscrire au pointage. Il faudra attendre à mi-chemin de la rencontre pour voir les Saguenéens prendre les devants.

Les protégés de Yanick Jean ont profité d’un avantage numérique pour s’inscrire au pointage. Hendrix Lapierre a repéré Vladislav Kotkov qui s’amenait devant le filet adverse. Grâce à une passe parfaite du revers, il a permis au #23 de décocher un tir sur réception pour loger la rondelle derrière Tristan Bérubé.

Mais une minute plus tard, l’Océanic a eu droit à un cadeau lorsqu’un mauvais bond de la rondelle sur la bande a fait en sorte qu’elle est venue se loger près du patin de Shank. Ce dernier, ayant perdu de vue le disque, a reculé son pied pour fermer le coin droit de son filet, entraînant la rondelle dans son but. C’est finalement Anthony Gagnon qui a été crédité du but.

Mais les Saguenéens, qui ont maintenu une pression constante, n’avaient pas dit leur dernier mot. Avec moins de trois minutes à faire en deuxième, Justin Ducharme, qui avait contribué au premier but des siens, a fait mouche dans le haut gauche du filet pour marquer son 29e but de la saison et engranger son 41e point.

Pas de répit 

Il ne s’était même pas écoulé une minute à la troisième que les Sags ont creusé l’écart à 3-1. Hendrix Lapierre a cueilli la rondelle qui venait de dévier sur un patin de la défensive à la gauche du cerbère de l’Océanic pour la loger aussitôt dans le but. 

L’Océanic pensait bien avoir marqué avec 11 minutes à faire dans la rencontre, mais la rondelle a surfé sur la ligne rouge sans la franchir complètement, alors que le défenseur Michaël Pellerin la repoussait loin du filet. Après avoir revu la séquence, le but a été refusé.

Avec moins de deux minutes à faire, Jérémy Diotte a enfoncé un dernier clou dans le cercueil en marquant dans un filet désert. 

Auteur d’un but et deux passes, Hendrix Lapierre a hérité de la première étoile, tandis qu’Alexis Shank a mérité la seconde, lui qui a fait face avec brio à 37 tirs contre 22 pour son vis-à-vis. 

En entrevue d’après-match, Lapierre s’est dit heureux de reprendre le rythme, lui qui est de retour au jeu après une commotion cérébrale subie au début février. Et évidemment, même s’il n’a pas été malchanceux avec son numéro d’un soir, il sera très heureux de retrouver son chandail #92 pour les prochaines rencontres! 

+

POINTES DE PLUME

• Hendrix Lapierre a causé une surprise en arborant le #68 plutôt que son #92. On nous a expliqué que l’équipe avait oublié son chandail. On a donc bricolé un nouveau chandail avec la collaboration du préposé à l’équipement de l’Océanic de Rimouski, François Hébert. Beau geste d’entraide et de débrouillardise...

• Jérémy Groleau, Tristan Pelletier et Christophe Farmer n’étaient pas en uniforme du côté des Saguenéens...

• Une minute de silence a été observée avant la rencontre en mémoire de l’attaquant de l’Armada de Blainville-Boisbriand, Alec Reid, 18 ans, décédé des suites de complications en lien avec l’épilepsie...

• La Ligue de hockey junior majeur du Québec a dévoilé les noms des 18 candidats à l’obtention du trophée Marcel-Robert, qui sera remis au Gala des rondelles d’Or le 3 avril prochain, à Québec. Ce trophée est décerné au joueur qui présente la meilleure combinaison des accomplissements scolaires et sportifs. Chaque joueur sélectionné par sa formation obtient une bourse d’études de 400 $. Dans le cas des Saguenéens, le capitaine Zachary Lavigne a été choisi...

• Des 18 candidats, le gagnant remportera, en plus du trophée Marcel-Robert, une bourse d’une valeur de 1500 $ tandis que les trois finalistes recevront une bourse additionnelle de 600 $. Les finalistes seront conviés à une entrevue afin d’évaluer leurs dossiers scolaires et sportifs ainsi que leur culture générale et leur sens critique. Un comité de sélection indépendant déterminera le récipiendaire. Soulignons que le Jonquiérois Rafaël Harvey-Pinard, capitaine des Huskies de Rouyn-Noranda, est aussi en lice pour cet honneur...