L’entraîneur des Saguenéens, Yanick Jean, préfère retenir les points positifs des dernières rencontres. Avant la déconfiture de dimanche, les Sags n’avaient consenti qu’un but en deux matchs durant ce voyage en Abitibi et un seul à Drummondville le week-end précédent.

Les Sags s’écroulent contre les Foreurs [VIDÉO]

Avec un blanchissage de 5-0 vendredi à leur premier duel contre les Foreurs de Val-d’Or et un gain de 3-1 contre les Huskies de Rouyn-Noranda samedi, la table semblait mise pour les Saguenéens de Chicoutimi de signer un voyage parfait en Abitibi. Malheureusement, dimanche après-midi, les protégés de Yanick Jean se sont écroulés en deuxième période face aux Foreurs pour s’incliner 7-3 devant près de 1700 spectateurs réunis au Centre Air Creebec.

Les Sags ont pourtant amorcé la rencontre en force, Christophe Farmer trompant la vigilance du gardien Jonathan Lemieux moins de cinq minutes après le début du match, avec la complicité d’Artemi Kniazev et du capitaine Rafaël Harvey-Pinard. Ce dernier a ensuite enfilé son 31e but de la saison à la faveur d’un jeu de puissance, avec l’aide de Raphaël Lavoie et Dawson Mercer.

Mais les choses se sont gâtées en deuxième, alors que les Foreurs ont enfilé quatre buts sans réplique et trois autres en troisième avant que Félix-Antoine Marcotty fasse fi d’un désavantage numérique pour marquer sur une passe de Justin Ducharme. Emil Lessard-Aydin, Jérémy Michel, Jacob Gaucher (deux), Nicolas Ouellet, Thomas Pelletier (avantage numérique) et Olivier Mathieu ont trouvé la faille d’Anthony Pagliarulo qui a fait face à un total de 36 lancers. Pour leur part, les Saguenéens ont dirigé 38 tirs contre Jonathan Lemieux qui a beaucoup mieux fait que vendredi, alors qu’il avait accordé cinq buts sur 27 lancers.

Baisser les bras

Au-delà des deux victoires amassées durant ce voyage de trois matchs en autant de jours, Yanick Jean n’a pas du tout apprécié la manière dont ses protégés se sont effondrés en deuxième partie de la rencontre de dimanche à Val-d’Or.

« On a donné de mauvais buts en deuxième et en troisième, c’est comme si on avait abandonné. On voyait la montagne trop haute. En troisième, mentalement, ç’a été extrêmement difficile. On a vu beaucoup d’erreurs mentales, beaucoup de jeux de nonchalance et beaucoup d’indiscipline également. »

Selon lui, ses joueurs ont raté leur chance de briser les reins de leurs adversaires en fin de première. Ils n’ont alors pas été en mesure de capitaliser en avantage numérique, malgré « quatre chances de marquer coup sur coup ».

« En première période, alors que nous étions partout sur la glace, il aurait fallu marquer le but supplémentaire qui leur aurait fait mal. Leur gardien a fait de gros arrêts alors que de notre côté, en deuxième, nous leur avons donné des buts faciles », a résumé l’entraîneur-chef des Saguenéens qui retient tout de même des points positifs des dernières rencontres. Faut dire qu’avant la déconfiture de dimanche, les Sags n’avaient consenti qu’un but en deux matchs durant ce voyage en Abitibi et un seul à Drummondville le week-end précédent.

Contre Val-d’Or, les Saguenéens n’auront pas à attendre trop longtemps pour prendre leur revanche, puisque les Foreurs seront de passage au centre Georges-Vézina vendredi.

+

POINTES DE PLUME

• Le chiffre 3 a été à l’honneur chez les Sags, en fin de semaine, avec trois matchs en trois jours. Le gardien Alexis Shank a atteint le plateau de 30 victoires cette saison. D’ailleurs, il est le premier à l’avoir réussi dans la présente saison de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Vendredi, après avoir signé son deuxième blanchissage de la saison, Shank a aussi aidé les siens à vaincre les Huskies 3 à 1 samedi...

• Pour sa part, Rafaël Harvey-Pinard a atteint le plateau des 30 buts samedi. Vendredi et samedi, RHP a récolté trois points (un but et deux passes) chaque fois et il s’en est fallu de peu pour qu’il fasse de même dimanche, mais il a été limité à un but et une passe. Cela dit, il faut aussi souligner que samedi, le capitaine des Saguenéens a obtenu son 250e point à Rouyn-Noranda...

• Avant la rencontre de samedi contre Rouyn-Noranda, le capitaine Rafaël Harvey-Pinard et son coéquipier Félix Bibeau ont été honorés par les Huskies pour leur contribution à la conquête de la coupe du Président et la coupe Memorial au printemps dernier. Les deux joueurs disputaient un premier match depuis leur départ de Rouyn-Noranda et ont été longuement applaudis avant de recevoir leur bague de champions soulignant cette double conquête des mains des membres de leur ancienne famille de pension...