Rafaël Harvey-Pinard a inscrit le premier but des siens en avantage numérique, prélude à une longue soirée pour les Sags.

Les Sags rossés à Rouyn-Noranda

Les Saguenéens n’ont pas fait le poids face à la puissante machine des Huskies de Rouyn-Noranda dans le premier de deux affrontements entre les deux équipes en Abitibi. Les Chicoutimiens ont été dominés 48-17 dans la colonne des tirs au but et le pointage de 6-0 confirme la domination des meneurs au classement général de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Les Huskies ont ainsi signé une quatrième victoire de suite et une 26e en 31 rencontre. La situation est moins rose pour les Sags qui depuis le voyage dans les Maritimes au début du mois de novembre, ne revendiquent que trois petites victoires en 13 matchs. «Il n’y a pas grand chose à dire. Les statistiques parlent d’elles-mêmes. On s’est fait déclasser par le meilleur club de la ligue», a laissé tomber l’entraîneur-chef des Sags Yanick Jean qui procédera certainement à un remaniement de son alignement dimanche en vue du deuxième duel. 

«On était deuxièmes partout toute la soirée et on a pris des pénalités de frustration. Vous regarderez ceux qui seront dans les estrades demain», a-t-il lancé. 

Dès la sixième minute, le Jonquiérois Rafaël Harvey-Pinard a ouvert le bal lors d’une attaque massive, ce qui s’est avéré le but de la victoire. Moins de deux minutes plus tard, Tyler Hynam a doublé l’avance des siens, prélude d’une bien longue soirée pour les joueurs des Sags. Le gardien Zachary Émond en a profité pour mériter une quatrième jeu blanc cette saison, sans avoir à trop se surpasser pour l’obtenir. Il n’a toujours pas subi la défaite cette saison en 12 rencontres, dix victoires. Après un éclatant début de saison où il se retrouvait pratiquement en tête dans toutes les catégories, le gardien des Sags, Alexis Shank, a subi une huitième défaite consécutive, séquence où il a permis 36 buts. À ses dix premières décisions où il a amassé sept victoires, le cerbère de 18 ans n’avait laissé passer que 15 tirs. Samedi soir toutefois, il a été laissé seul à plusieurs occasions, comme l'a rappelé Yanick Jean après la rencontre. 

À l’exception des recrues Théo Rochette, Hendrix Lapierre et Christophe Farmer, ainsi que le vétéran Justin Ducharme, tous les joueurs des Sags ont terminé avec un différentiel négatif, dont Samuel Houde à -3. 

«Ça prend plus de caractère. Dans ces circonstances, il faut que tu sois capables de rebondir, de revenir à la charge et de te serrer les coudes. Ça me déçoit qu’on agisse de la sorte. Tu ne peux pas abandonner. Quand ça devient difficile, certains ont tendance à abandonner ou d’être plus égoïstes», de noter le pilote des Bleus, espérant que ses troupiers sauront rebondir avec un effort plus convaincant dimanche au même endroit. 

«Ce n’est pas une question de résultat. Je le dis souvent, c’est la manière. Je veux voir de l’implication, du désir, de la passion, jouer sur le bout des pieds et non sur les talons et d’attendre, être entre les deux tout le temps, mous le long de la bande et de tricher», d’insister Yanick Jean.

+
Pointes de plume
• Après une performance d’un but et une passe vendredi, Jesse Sutton n’a pas pris part à l’affrontement face aux Huskies en raison d’une gastro. Christophe Farmer a pris sa place dans l’alignement.
• Après vendredi à Val-d'Or, les Saguenéens auront encore droit au match des toutous dimanche à l'aréna iamgold. Ils complèteront un tour du chapeau samedi prochain, au Centre Videotron de Québec.
• Avec cette défaite et la victoire des Remparts face aux Screaming Eagles, les Chicoutimiens ont glissé derrière leurs rivaux en 8e position de la conférence Est. Plus de souci derrière toutefois alors que le Titan d'Acadie-Bathurst et les Sea Dogs de Saint-Jean traînent de la patte et c'est le cas de le dire, accusant un retard de 22 points.