Le Centre Georges-Vézina est bien vide depuis jeudi. Comme à peu près toutes les organisations sportives, les Saguenéens de Chicoutimi sont contraints à l'inactivité par la crise de la COVID-19. 

Les Sags restent positifs

Au beau milieu de la tempête de la COVID-19, les dirigeants des Saguenéens de Chicoutimi demeurent positifs sur la suite des choses et la poursuite des activités dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec après une pause indéterminée.

« C’est beaucoup plus un message d’espoir qu’on veut envoyer à tout le monde. Il faut penser qu’il va y avoir une continuité à la saison. Ce qui se passe en ce moment, c’est la meilleure affaire pour qu’il y en ait une. Il ne faut pas se mettre la tête dans le sable, il y a un problème présentement et on est en train d’y faire face. Plus vite on le fait, plus vite on va être capables de passer au travers », avance le président de l’équipe, Richard Létourneau, qui pour reprendre une analogie populaire, préfère voir le verre à moitié plein.

« On fait les efforts présentement. Ce serait terrible s’ils ne se faisaient pas. Aussi bien que ça se fasse pendant qu’il n’y a pas beaucoup de cas plutôt que d’attendre qu’il y ait beaucoup de morts avant de mettre les efforts », met-il en contexte, rappelant qu’avec la situation actuelle, les nombreux blessés auront également le temps de bien récupérer.

« Ce n’est surtout pas le temps de regarder pour le scénario catastrophe », prévient-il en lien avec la position des Sags au classement et les mouvements de personnel des derniers mois.

« On ne commencera pas à rentrer dans le psychodrame et dire que ça n’a pas de bon sens, que cette année on pensait ci ou ça. En ce moment, il faut penser qu’il y aura une continuité à la saison. Par contre, c’est sûr que ça veut dire que la saison va se rallonger ou ne sera peut-être pas comme elle aurait dû, mais il faut rester positifs et penser qu’il va avoir de quoi qui va se faire après », estime le président de l’organisation chicoutimienne, soulignant la compréhension des partisans et des détenteurs d’abonnements de saison pour l’épineuse question des billets.

Au niveau de l’administration, il n’y aura pas de changement à court terme, du moins pour les deux prochaines semaines. Tous les employés demeurent en poste pour le moment. « On a quand même des choses à faire. On va voir ça au fur et à mesure. Il faut être quand même compréhensifs. Pour les deux prochaines semaines, on n’entrevoit pas de coupes », annonce Richard Létourneau.

« Il faut quand même être capables de répondre au téléphone et de se tourner de bord. On a quand même un service à donner à notre clientèle », poursuit-il, assurant que dès qu’ils auront des informations à transmettre, les Sags tiendront les partisans informés sur les différents réseaux sociaux.

« On va essayer de donner le maximum d’informations et on va être là pour répondre quand les gens vont avoir des questions. Pour le reste, on est positifs », de conclure Richard Létourneau.

Avec la suspension des cours pour deux semaines, les joueurs des Sags et des autres équipes de la LHJMQ peuvent maintenant retourner dans leur famille respective.