Le gardien des Cataractes de Shawinigan, Justin Blanchette, n’a pas chômé dimanche, au Centre Georges-Vézina. Il a fait face à 43 tirs.

Les Sags rappellent les Cataractes à l'ordre

Peu de gens auraient misé sur une victoire des Saguenéens de Chicoutimi, dimanche, au Centre Georges-Vézina, alors que les Cataractes de Shawinigan menaient 3-1 après 20 minutes de jeu. C’était avant le réveil des troupes de Yanick Jean, qui ont finalement dominé les 40 minutes suivantes pour doubler Shawinigan 8-4 devant plus de 2800 spectateurs.

Il s’était à peine écoulé deux minutes que les Saguenéens ont mis à profit un premier avantage numérique. Rafaël Harvey-Pinard a fait mouche avec l’aide d’Artemi Kniazev et Théo Rochette pour amorcer la rencontre avec éclat. Toutefois, les locaux n’ont pas eu le temps de célébrer très longtemps puisque les Cataractes, très opportunistes, ont répliqué avec trois buts en dix minutes.

Après avoir déjoué Shank une première fois, le Suisse Valentin Nussbaumer a été opportuniste dès la fin de sa pénalité, en s’emparant seul de la rondelle en zone neutre pour venir à bout de Shank. Ce dernier avait arrêté partiellement la rondelle entre ses jambières, mais celle-ci a poursuivi lentement son chemin vers le filet. Profitant d’un deux contre un, Charles Beaudoin a ensuite logé la rondelle dans le haut du filet et, pour la première fois cette saison, Shank a dû céder sa place à son collègue Daniel Moody qui a bien fait pour le reste du match.

« Je pense qu’on a beaucoup mieux joué défensivement devant Moody que devant Shank. (...) Alexis ne méritait pas ça et je voulais qu’on change notre manière de penser, a expliqué Yanick Jean en point de presse après le match. On a terminé cette période et tranquillement, on a bâti et on a été capable d’acheter de gros buts qui ont fait la différence à des moments opportuns. Daniel Moody a aussi fait deux arrêts en deuxième, lorsque le pointage était de 4 à 3, afin qu’on continue sur notre erre d’aller en troisième. »

S’il avait déploré la tenue de ses troupes vendredi, après un revers de 4-1 aux mains des Tigres de Victoriaville, il était beaucoup plus satisfait de l’effort et du travail de ses protégés cette fois-ci.

« Honnêtement, on a travaillé. Oui, on a fait des erreurs, mais on a travaillé très fort, même lorsqu’ils ont marqué leurs buts en première. Ce n’était pas un manque d’effort, mais un manque dans la manière d’approcher la situation.»

 Le joueur suisse Valentin Nussbaumer (65) a amorcé la rencontre en force avec deux buts consécutifs en première. Heureusement pour les Sags, le vent a tourné.

«Je suis extrêmement satisfait de l’effort démontré », a-t-il souligné. Il fallait être meilleur défensivement. On a eu des chances de marquer de qualité en première, mais on l’a fait en trichant. On ne l’a fait que quelques fois en deuxième, mais pas en troisième et c’est la raison pour laquelle on a été capable de mettre ce match hors de portée », a-t-il conclu.

Festival offensif

Le vent a tourné à partir de la deuxième période et les Saguenéens ont amorcé un véritable festival offensif avec six buts consécutifs avant que Shawinigan ne marque sur un tir vif du poignet de Vasily Ponomarev, avec l’aide du Jonquiérois Simon Sénéchal (voir autre texte).

La mire des Saguenéens s’est rajustée et Gabriel Villeneuve (2e étoile) a pu enfiler son premier de la saison sur une passe de Vladislav Kotkov qui avait récupéré la rondelle derrière le filet de Justin Blanchette. Puis Hendrix Lapierre, aidé de Justin Ducharme, a inscrit son second but de la saison avec bonheur. Le gardien des Cataractes a réussi tout un arrêt aux dépens de Kniazev alors que le pointage était égal 3-3.

Le capitaine Harvey-Pinard a ensuite réussi une belle passe entre les jambes du défenseur Gabriel Belley-Pelletier pour permettre à Samuel Houde de faire mouche à son tour. En troisième,Tristan Pelletier, Michaël Pellerin et Théo Rochette ont trouvé le fond du filet, tandis que William Dufour enfonçait un dernier clou dans la dernière seconde du match.

+

THÉO ROCHETTE RÉPOND AUX ATTENTES

L’attaquant Théo Rochette a connu une bonne soirée de travail, dimanche, lui qui a récolté trois points dans une victoire de 8-4 des Saguenéens au Centre Georges-Vézina. Tenu à l’écart du jeu pendant plusieurs semaines en raison d’une mononucléose, le centre de 17 ans a enfin conclu un match à la hauteur de ses attentes.

Le #19 a profité de son quatrième match depuis son retour au jeu pour marquer un but et récolter deux mentions d’aide. «C’est sûr que ça n’avait pas vraiment bien marché pour moi lors des deux premiers matchs. Mais je prenais ça tranquillement puisque c’était un retour au jeu. Vendredi, oui, j’ai fait un point, mais je n’étais pas satisfait de ma performance. C’est pourquoi aujourd’hui, je ressentais un sentiment d’urgence pour performer et je suis satisfait», a-t-il indiqué après la rencontre. 

Rochette assure qu’il compose très bien avec la pression. «Je suis quelqu’un qui gère assez bien le stress juste avant d’embarquer. C’est quelque chose que j’aime avoir.»

Le jeune homme a d’ailleurs utilisé la pause au vestiaire après la première période pour se recentrer. «J’ai été moyen en première et, durant la pause, je me suis isolé un peu des autres. Je suis allé dans le gym et je me suis dit: ‘‘Amuse-toi sur la glace et ça va débloquer’.’» 

La suite lui a donné raison.

À 3-1, l’entraîneur-chef Yanick Jean a retiré le gardien Alexis Shank pour changer le rythme du match. Cette première dans le cas de Shank a eu l’effet escompté puisque l’attaque des Sags s’est mise en marche pour signer un gain de 8-4 face aux Cataractes de Shawinigan.

+

UN SECOND MATCH DIFFICILE POUR LES CATARACTES

Privés de plusieurs éléments, les Cataractes de Shawinigan ont connu un second match difficile, dimanche, en s’inclinant 4-8 face aux Saguenéens de Chicoutimi. Malmenés 7-3 par les Tigres de Victoriaville samedi, les Cataractes ont amorcé la rencontre en force au Centre Georges-Vézina, mais ils n’ont pas été en mesure de maintenir la cadence.

Pour l’entraîneur-chef Daniel Renaud, c’est surtout le relâchement de ses protégés en troisième qui ne passe pas. « En première période, on a vraiment profité de nos occasions, contrairement à la deuxième période, où on a quand même créé beaucoup d’offensive et on s’est donné des chances de marquer. Je pense que lors des deux premières périodes, l’effort était présent. En troisième, c’était 4-3 et il restait 12 minutes lorsque (les Saguenéens) ont marqué leur 5e but. (À partir de ce moment-là), il y en a qui ont juste abandonné mentalement et ça, c’est inacceptable », a analysé le pilote des Cataractes. 

Les effectifs réduits ne sont pas une excuse. « C’était 3-1 après une période et ça devient 3-4 après deux. Les joueurs n’ont pas changé en troisième. Il y a eu un déclic mental qui s’est fait et c’est ce qui est décevant. »

Bonne prestation de Sénéchal

Le défenseur des Élites midget AAA de Jonquière, Simon Sénéchal, 16 ans, a inscrit son premier point en carrière dans la LHJMQ, dimanche, au Centre Georges-Vézina, en récoltant une passe sur le 4e but des siens.

Appelé en renfort en raison des nombreux absents chez les Cataractes, le Jonquiérois a donné satisfaction à l’entraîneur-chef Daniel Renaud qui a utilisé le #63 à cinq reprises durant la rencontre, tant à l’offensive qu’en défensive.

« Il a joué ses trois premiers “shifts” à l’attaque qui est une position très inhabituelle pour lui puisqu’il est défenseur avec son équipe midget AAA. Je l’ai trouvé vraiment intelligent sur la glace, un peu comme ce qu’on avait vu au camp d’entraînement. C’était une belle opportunité pour lui. »

+

POINTES DE PLUME

• C’est la première fois cette saison que le gardien partant Alexis Shank a été appelé à céder sa place à son collègue...

• Le défenseur Félix-Antoine Drolet et l’attaquant William Champagne n’étaient pas en uniforme. Drolet serait près d’un retour, selon Yanick Jean. « Il est évalué au jour le jour. Il y a des chances qu’il soit en uniforme jeudi (à Baie-Comeau) »...

• L’infirmerie était pleine chez les Cataractes, avec six absents, dont leur meilleur marqueur, Mavrick Bourque. Dans ce dernier cas, Bourque était incommodé par la gastro...

• À la veille du jour du Souvenir, un hommage a été rendu aux vétérans et aux militaires, dont quelques représentants ont procédé à la mise au jeu protocolaire...