Les Saguenéens ont enfilé trois buts dans un intervalle de 5mn 52 s, dont celui de Vladislav Kotkov en deuxième période.

Les Sags prennent la vedette

Les joueurs des Saguenéens ont fait en sorte qu’on parle davantage d’eux que du retour de Patrick Roy à Chicoutimi, jeudi soir, en signant une victoire de 5-2 face aux Remparts, devant 2915 spectateurs réunis au Centre Georges-Vézina.

L’engouement provoqué par le retour de Roy au Royaume a finalement baissé d’un cran au fil de la soirée, même si une poignée de spectateurs étaient plus sociables.

« J’avais oublié qu’il y en a qui pouvaient être “tata” derrière le banc et ça faisait longtemps que je l’avais pas vécu, a d’ailleurs lancé Patrick Roy après la partie. C’est correct, ç’a l’air que ça fait partie de la game. »

Pour Yanick Jean, cette victoire acquise après deux séances d’entraînement intenses lui donnait satisfaction. Ses protégés ont été avares à cinq contre cinq, contrôlant la grande partie du jeu.

« Après le travail à l’entraînement, j’ai beaucoup aimé l’intensité, l’éthique de travail et le surpassement », a résumé le pilote des Bleus, en gris pour l’occasion. Jean a d’ailleurs pensé qu’un manque d’énergie allait affecter ses troupes.

« Ça prouve que lorsque tu veux et quand tu te prépares en conséquence, ça n’a pas vraiment d’impact, a-t-il souligné. J’y ai pensé, mais c’était plus important que le résultat du match. »

Ça patinait à vive allure en début match. Les deux équipes ont échangé les montées à haute vitesse, jusqu’à ce que les Remparts profitent d’un avantage numérique pour ouvrir la marque. Olivier Mathieu a saisi un retour de lancer pour inscrire son quatrième filet de la saison.

Les Sags ont ensuite obtenu quelques chances de qualité, dont une à bout portant de Félix-Antoine Marcotty, mais l’attaquant n’a pas été en mesure de pousser la rondelle derrière la ligne des buts. Zachary Lavigne est lui aussi passé près de faire mouche, mais le poteau s’est mêlé à la fête.

Le jeu s’est animé en deuxième période, à la faveur des Saguenéens. Entre deux avantages numériques des Remparts, Hendrix Lapierre a profité d’un revirement provoqué par Félix-Antoine Marcotty pour marquer son troisième but de la campagne.

Jérémy Fortin a donné les devants aux locaux en récupérant un généreux retour accordé par Anthony Morrone sur un tir de Samuel Houde. Ce dernier a amassé une deuxième passe quand Vladislav Kotkov a logé la rondelle dans la partie supérieure.

Les trois buts des Saguenéens sont survenus dans un intervalle de cinq minutes et 52 secondes.

« Même s’ils menaient 1-0, on est resté avec le plan de match, a salué Yanick Jean. Avec une jeune équipe et beaucoup de gens dans les estrades, tu deviens un peu anxieux et tu veux marquer à tout prix. On a gardé le même plan de match et on a construit là-dessus. »

Les Remparts sont revenus à la charge en troisième grâce à un second but en avantage numérique. Andrew Coxhead a habilement fait dévier le tir de Christian Huntley, quelques secondes après une chance en or ratée par Ryan Smith.

Cette séquence n’est pas venue hanter les Saguenéens. En fait, c’est plutôt Jesse Sutton qui a fait mal à ses anciens coéquipiers en redonnant une priorité de deux buts aux siens. Sa manœuvre en échappée a laissé pantois le gardien de but des Québécois.

Jérémy Groleau a fermé les livres en marquant dans un filet désert en fin de match. Les vainqueurs ont terminé la soirée avec 30 tirs, contre 23 pour les visiteurs.

Chicoutimi joue son prochain match samedi, en recevant la visite des Tigres de Victoriaville.

+

LAPIERRE TOMBE AU COMBAT

Après Mathieu Desgagnés et Vincent Lapalme, au tour d’Hendrix Lapierre de tomber au combat. La recrue des Saguenéens a quitté le match en début de troisième période, après avoir été frappé à la fin du deuxième engagement.

Lapierre a été touché à l’épaule. Yanick Jean n’avait pas de nouveau concernant la gravité de la blessure, mais il ne semblait pas trop optimiste.

« Ça va prendre un bout », a soufflé le pilote des Chicoutimiens.

Pendant que Lapierre prenait la direction de l’infirmerie, Jérémy Fortin a rempli sa mission avec ses compagnons de trios Justin Ducharme et Zachary Lavigne. Les trois comparses devaient museler le premier trio des Remparts, pivoté par Philipp Kurashev.

« Il avait un défi devant lui et il a fait en sorte que ça marche, a observé Yanick Jean. Il a été intense, physique. Je l’ai adoré dans ce match. Quand tu fais ce que les entraîneurs te demandent et que tu travailles, de bonnes choses t’arrivent. Il a marqué un gros but et tous les joueurs sont importants, surtout à un moment où il nous manque plusieurs joueurs. »

En plus d’être efficace défensivement, le principal intéressé a prouvé qu’il pouvait contribuer à l’attaque.

« Yanick nous avait dit de déranger le trio Kurashev, de garder les choses simples et de ne pas en faire trop, a partagé Fortin. C’est plus facile avec des coéquipiers comme Lavigne et Ducharme. Ils ont une belle vision du jeu. J’apprends et j’essaie aussi de regarder d’autres joueurs avec une bonne vision comme Théo Rochette et Hendrix Lapierre. »

+

POINTES DE PLUMES

• Petit segment mode : le troisième chandail des Sags a passé le test haut la main. Le gris est juste assez foncé pour contraster avec l’uniforme blanc de l’équipe adverse. Certains partisans ont d’ailleurs célébré Noël avant le temps en se procurant le nouvel item. Les plus optimistes diront que les Saguenéens sont parfaits avec ce nouveau chandail...

• Plusieurs anciens joueurs des Saguenéens figurent au sein de l’équipe d’étoiles de la décennie 1979-1989, qualifiée par la ligue comme les « années d’or de la LHJMQ ». Marc Fortier et Gilbert Delorme sont les noms qui retiennent particulièrement l’attention. Fortier a joué quatre saisons à Chicoutimi entre 1983 et 1987, disputant 271 matchs en saison régulière. Il a marqué 164 buts et récolté 314 passes pour un impressionnant total de 478 points. Gilbert Delorme a aussi marqué l’histoire de l’équipe. En 213 rencontres réparties sur trois saisons entre 1978 et 1981, le défenseur a totalisé 277 points, dont 212 passes. Le numéro 20 de Marc Fortier et le 5 de Gilbert Delorme ont été retirés par les Saguenéens. L’attaquant Patrick Émond ainsi que les arrières Jean-Marc Richard et Pierre Sévigny sont d’autres hockeyeurs ayant porté l’uniforme des Sags à figurer sur l’équipe d’étoiles des années 80. Sur la liste, on retrouve notamment Mario Lemieux, Pat LaFontaine, Luc Robitaille et Pierre Turgeon...

• Les attaquants Ivan Chekhovich du Drakkar de Baie-Comeau et Pavel Koltigyn des Voltigeurs de Drummondville ont été sélectionnés pour compléter l’équipe russe qui va affronter les étoiles de la LHJMQ, les 13 et 15 novembre, à Sherbrooke et Drummondville. Les joueurs des Saguenéens Vladislav Kotkov ont été ignorés...