Victime d’une solide mise en échec de Jakob Pelletier, Hendrix Lapierre est tombé au combat, jeudi soir, à Moncton.

Les Sags perdent leur match... et Lapierre

Le périple dans les Maritimes a bien mal débuté pour les Sags, jeudi soir, à Moncton. En plus d’une défaite de 4-0 devant les Wildcats, l’attaquant Hendrix Lapierre est de nouveau tombé au combat, victime d’une solide mise en échec légale de Jakob Pelletier. Le gardien chicoutimien Olivier Rodrigue a repoussé 32 rondelles pour le deuxième jeu blanc de sa carrière face à l’équipe de son enfance.

Après avoir disputé quatre de leurs cinq derniers matchs sur la glace olympique du centre Georges-Vézina, les joueurs des Sags ont eu besoin d’une période d’ajustement, qui a été dominée 14-5 au tableau des lancers par les Wildcats, qui en ont profité pour prendre les devants 1-0. Lors de l’un des trois avantages numériques des locaux, Jeremy McKenna a dégainé de l’enclave, Alexis Shank a fait l’arrêt, mais le vétéran a récupéré son retour pour inscrire son 11e but de la saison. Bizarrement, le rendement des Sags dans le cercle des mises en jeu a été inversement proportionnel au nombre de tirs avec 17 victoires en 23 occasions.

« J’ai surtout senti le voyage, a laissé tomber l’entraîneur-chef Yanick Jean après la rencontre. J’ai senti qu’on n’avait pas la même vivacité que d’habitude. Tranquillement, au fur et à mesure que le match a avancé, on a repris un peu de rythme, mais ils ont marqué les buts aux bons moments. On a eu deux échappées, on n’a pas marqué, ils en ont deux, ils ont marqué. Rodrigue a été bon de l’autre côté. »

En début de deuxième, les visiteurs ont été incapables de profiter d’un avantage numérique de 5 contre 3 pendant pratiquement deux minutes. À sa sortie du cachot, Jakob Pelletier a solidement frappé Hendrix Lapierre, qui ne l’a jamais vu venir. Visiblement ébranlé, l’attaquant des Sags n’est pas revenu dans la rencontre.

Le capitaine des Wildcats a ensuite marqué deux fois en 57 secondes pour donner un coussin de trois buts aux siens. Il a d’abord habilement frappé la rondelle au vol lors d’une descente à deux contre un. L’espoir des Flames de Calgary a ensuite battu de vitesse la défensive chicoutimienne avant de battre Shank du côté du bloqueur.

Les Sags ont menacé en début de troisième lors d’une supériorité numérique, mais Olivier Rodrigue a fermé la porte. Ils ont ensuite été pris en défaut avec six joueurs sur la patinoire et, sur la supériorité numérique, Jérémy McKenna a encore fait mouche, posté à la droite du gardien des Sags. En plus de frapper le poteau de plein fouet en première, Samuel Houde a obtenu deux échappées devant Olivier Rodrigue qui l’a stoppé les deux fois de la jambière. En fin de match, il a été expulsé à la suite d’une altercation avec Jeremy McKenna.

« On a eu trois bonnes chances à 5 contre 3. Ils ont fait 2-0 et 3-0 après. C’est le point tournant du match. À l’image du match de samedi dernier contre Sherbrooke, où je ne pensais pas que c’était un match de 5-0, je ne pense pas que c’était un match de 4-0. On a eu beaucoup de chances de marquer quand même », de résumer Yanick Jean, qui enverra entre les deux poteaux Daniel Moody, à Saint-Jean, face aux Sea Dogs, vendredi soir.

+

POINTES DE PLUME

Les amateurs de la LHJMQ sont invités à semer le bonheur et à faire un don de jouets neufs, non déballés, pendant un des matchs de collecte de jouets Wawanesa Assurance qui est associée avec Centraide et d’autres oeuvres caritatives pour l’occasion. Dans le cas des Saguenéens de Chicoutimi, la collecte aura lieu le vendredi 13 décembre lors du match local contre Baie-Comeau.

En guise de remerciement aux donateurs, Wawanesa et la LCH feront tirer un voyage pour deux à Kelowna pour la Coupe Memorial qui se tiendra au mois de mai prochain. Si les amateurs ne sont pas en mesure d’apporter un jouet au match, Wawanesa s’est associée à des courtiers d’assurances locaux où pourront être déposés les jouets. Pour connaître les lieux: «wawanesa.com/toydrive».

Dans un communiqué, la LHJMQ a indiqué que 138 anciens poursuivent présentement leur carrière au niveau universitaire. Les Sags comptent sept représentants, soit Morgan Nauss (Acadia), Jesse Sutton (IPÉ), Jasmin Boutet (McGill), Xavier Potvin (St-Mary’s) ainsi qu’un important contingent avec les Patriotes de l’Université du Québec à Trois-Rivières, dirigés par le Chicoutimien Marc-Étienne Hubert, soit Zachary Lavigne, Loïk Léveillé et Julien Tessier. Les joueurs régionaux Jordan Martel et Antoine Girard, deux anciens du Drakkar et des Élites de Jonquière midget AAA, évoluent également avec les Patriotes. Le gardien almatois Samuel Harvey évolue pour sa part avec l’Université du Nouveau-Brunswick. D’autres anciens des Élites de Jonquière midget AAA, l’attaquant Anthony Boucher (McGill) et le défenseur Michael Kemp (Moncton), font également partie du groupe. 

Après quelques semaines dans la ECHL, le défenseur Jérémy Groleau est de retour dans la Ligue américaine, avec les Devils de Binghamton. Il n’était toutefois pas en uniforme mercredi soir. En cinq rencontres dans avec le Thunder d’Adirondack, n’a pas amassé de point, montrant également un différentiel négatif de -4. Dans la Ligue américaine, le défenseur toujours admissible à un retour avec les Sags a également été blanchi de la feuille de pointage en sept parties, affichant un différentiel de -2.