Les Sags n’ont pas fait le poids

Les Saguenéens de Chicoutimi n’ont pas fait le poids face aux Voltigeurs de Drummondville, dimanche, devant près de 2600 spectateurs réunis au Centre Marcel-Dionne. Les détenteurs du deuxième rang du circuit Courteau ont été sans pitié et ont blanchi les troupes de Yanick Jean 6-0.

L’attaque des Voltigeurs a fait flèche de tout bois dès le premier vingt pour se forger une avance de 4-0, par l’entremise des francs-tireurs Nicolas Guay, Joseph Veleno, Pavel Koltygin et Maxime Comtois. Ce dernier a repris là où il avait laissé dès le début de la deuxième pour déjouer à nouveau Daniel Moody qui ne pouvait pas faire grand-chose face à la vitesse et l’exécution de l’adversaire. Koltygin a lui aussi enfilé son deuxième du match pour permettre aux Voltigeurs de retraiter au vestiaire avec une avance de 6-0. Le cerbère des Sags a toutefois multiplié les arrêts avec brio contre son ancienne équipe en troisième pour fermer la porte hermétiquement.

Dans ce match à sens unique, Moody a fait face à 40 tirs (12-14-14) tandis que son vis-à-vis, le natif de Chicoutimi, Olivier Rodrigue, n’a rien consenti sur 22 lancers. Du même coup, Rodrigue a signé sa 35e victoire en 46 départs et il trône au sommet de la ligue à ce chapitre. Il a en outre signé son troisième jeu blanc cette saison.

Quant aux Saguenéens, ce revers a mis fin à une séquence de cinq victoires, les protégés de Yanick Jean ayant vaincu les Tigres de Victoriaville 4-3 en prolongation samedi soir.

Grosses pertes

L’entraîneur-chef des Saguenéens n’a pas cherché d’excuses pour expliquer cette défaite contre les puissants Voltigeurs. « Ils étaient trop forts pour nous ! », a-t-il résumé calmement lorsque joint durant le chemin du retour. « (Les Voltigeurs) ont marqué des buts rapides et nous n’avons pas été en mesure de nous ressaisir par la suite. »

Le pilote des Bleus n’avait rien à reprocher à son gardien qui ne pouvait tout faire à lui seul. « Notre gardien a été très, très bon. C’est une bonne personne et un bon coéquipier et nous étions contents de lui confier les buts. Il a extrêmement bien fait, de souligner Yanick Jean. Je ne sais pas s’il s’est mis de la pression (en jouant contre son ancienne équipe), mais moi, je suis content et fier de lui. »

Au-delà de la défaite, c’est bien plus la perte du vétéran défenseur Jérémy Groleau et du robuste attaquant Xavier Labrecque qui a contrarié l’entraîneur-chef. « Ils ont quitté le match en deuxième et ce sont effectivement des blessures à long terme », a-t-il déploré. Les joueurs profiteront d’un congé d’entraînement lundi et seront de retour sur la glace mardi en vue du match de mercredi au Centre Georges-Vézina, contre les Cataractes de Shawinigan.

Mentionnons que les Saguenéens sont toujours privés des services d’Hendrix Lapierre qui continue de suivre le protocole de retour au jeu à la suite d’une commotion cérébrale subie le 6 février contre l’Océanic, à Rimouski. Dimanche, la recrue ratait un septième match de suite.