Après avoir dominé le Drakkar de Baie-Comeau 8-2 dimanche au Centre Georges-Vézina, les Saguenéens de Chicoutimi se sont fait rendre la politesse mardi, au Centre Henry-Léonard où ils ont subi une défaite de 8-3.

Les Sags malmenés à Baie-Comeau

Malmenés 8-2 dimanche par les Saguenéens à Chicoutimi, les joueurs du Drakkar de Baie-Comeau attendaient de pied ferme la troupe de Yanick Jean, mardi, au Centre Henry-Léonard. Les Baie-Comois n’ont pas fait dans la dentelle. Ils ont rendu la monnaie de leur pièce aux Saguenéens en s’imposant 8-3 devant 1303 spectateurs, notamment grâce à une explosion de cinq buts en deuxième.

Joint après la rencontre, l’entraîneur-chef Yanick Jean n’était nullement en colère contre sa jeune formation. « Le Drakkar a une bonne équipe et ce n’était pas normal qu’ils perdent 8 à 2. Ils ont répliqué au match de dimanche et ils ont rebondi, tout simplement, estime le pilote des Sags. Pour notre part, on a une équipe jeune et il faut progresser là-dedans. La prochaine fois que ça va nous arriver, il faudra être encore plus prêts. »

Les Saguenéens ont été les premiers à s’inscrire au pointage grâce à leur premier tir dirigé par Vladislav Kotkov sur une passe de Zachary Lavigne avec à peine quatre minutes d’écoulées à la rencontre, mais ce fut l’un des rares moments de réjouissances des Bleus. Les locaux ont ensuite multiplié les attaques vers Alexis Shank qui a été surpris sur quelques buts chanceux. Le premier trio du Drakkar (Fortier/Chekhovich/Légaré) a pris les choses en mains pour venger leur honneur après la cinglante défaite de 8-2 subie dimanche aux mains des Sags.

« Les joueurs du Drakkar ont pris des lancers au filet et ils ont réussi à se créer du momentum. On aurait pu être meilleurs, mais ils ont commencé la partie sur les chapeaux de roues pour faire oublier leur performance des deux derniers matchs (ils avaient aussi perdu contre Québec à la maison samedi dernier). L’écart de pointage s’explique par quelques buts chanceux, mais ils ont su faire leurs chances », a fait valoir Yanick Jean.

Après le filet de Kotkov, Gabriel Fortier a nivelé la marque avec l’aide d’Ivan Chekhovich. Ce dernier a doublé l’avance des siens avec 29 secondes à faire en première, sur des passes de ses compagnons de trio, Gabriel Fortier et Nathan Légaré.

Menés 14-6 pour les tirs au but en première, les Saguenéens ont été encore plus dominés en deuxième (16-8), alors que le Drakkar a inscrit cinq buts sans réplique, dont quatre en quatre minutes. Il a suffi d’à peine 1mn07 pour que les locaux marquent deux buts coup sur coup sur des jeux de puissance, œuvres de Yaroslav Alexeyev et de Gabriel Fortier. Puis, le défenseur Sacha Roy a marqué son premier de la saison avec le Drakkar sur un tir qui paraissait inoffensif. Shawn Element et le Chicoutimien Jordan Martel ont eux aussi contribué à noircir la feuille de pointage pour creuser l’écart à 7-1. Le gardien Alexis Shank, qui a fait face à 23 tirs, a d’ailleurs cédé sa place à Zachary Bouthillier pour les 6mn41 qui restaient à la médiane et pour le reste de la rencontre.

La troupe de Yanick Jean a connu de meilleurs moments en troisième. Le défenseur Michael Pellerin a déjoué Kyle Jessiman pour marquer son deuxième de la saison sur des passes d’Artemi Kniazev et de Mathieu Desgagnés. Les locaux ont toutefois profité d’un cinquième avantage numérique pour ramener l’écart à six buts grâce au deuxième du match d’Ivan Chekhovich. Avec moins de cinq minutes à faire, Artemi Kniazev a profité d’un jeu de puissance pour enfiler le troisième but des Saguenéens sur des passes d’Hendrix Lapierre et de Kotkov. Mentionnons que Bouthillier aura repoussé 15 des 16 tirs dirigés contre lui. Au chapitre des lancers, les Sags cumulent 25 tirs contre 39 en provenance du Drakkar.

+

POINTES DE PLUME

• Deux batailles ont éclaté durant cette rencontre. Christopher Benoit a jeté les gants devant Ryan Smith en deuxième tandis qu’en troisième, Gabriel Villeneuve a fait de même contre Logan Camp...

• Comme prévu, Mathieu Desgagnés a réintégré l’alignement tandis que Thomas Ferland, Louis Crevier, Christophe Farmer et Samuel Houde n’étaient pas en uniforme...

• Concernant l’amusante vidéo des Lego Sags de Noël, sachez que le producteur David Gaudet, d’Intervalle Film, a consacré environ une journée et demie pour faire le décor et cinq jours pour faire le « stop motion » et les ajustements. Bref, beaucoup de travail et de patience...

• Le cerbère natif d’Alma, Samuel Harvey, des Huskies de Rouyn-Noranda, a mérité le titre de gardien du mois VAUGHN de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Au cours du mois de novembre, le vétéran de 20 ans a maintenu une fiche de 6-1 ainsi qu’une moyenne de buts alloués de 1.91 et un pourcentage d’arrêts de ,930%. Ses excellentes performances ont permis aux Huskies de maintenir leur place au sommet du classement général de la ligue. Il succède à Alexis Shank, des Saguenéens de Chicoutimi, qui avait mérité l’honneur en octobre...

• Samuel Harvey a alloué deux buts ou moins dans quatre de ses départs au cours du mois, en plus de débuter la période de novembre avec une séquence de six victoires consécutives. Parmi les faits saillants du vétéran de cinq saisons, on retrouve une performance de 28 arrêts contre les Olympiques de Gatineau le 3 novembre, ainsi qu’une sortie de 33 arrêts face à la puissante offensive du Drakkar de Baie-Comeau le 8 novembre...

•Samuel Harvey occupe maintenant le 8e rang des gardiens détenant le plus de victoires en carrière dans la LHJMQ avec 108 gains. Il n’est plus qu’à un gain de Louis-Philip Guindon de Drummondville-Rimouski (109) et à deux d’Adam Russo d’Acadie-Bathurst (110)...