Les Sags limitent les dégâts

Les Saguenéens ont chèrement vendu leur peau face à l’Armada de Blainville-Boisbriand, jeudi soir, au Centre d’excellence Sports Rousseau. En retard 3-0 après 27 minutes, la soirée s’annonçait pourtant longue, mais au terme d’une chaude lutte, les Chicoutimiens ont subi un revers de 5-4 en prolongation.

Un but de Michael Kemp, sur un retour de lancer à 1 : 19 du début de la prolongation à trois contre trois. Sur la séquence, un contact entre Joël Teasdale et Zachary Bouthillier a quelque peu titillé Yanick Jean, mais ce dernier a préféré garder le fond de sa pensée pour lui. L’entraîneur et directeur général des Bleus regardait d’ailleurs la partie bien installé dans les estrades. Claude Bouchard le remplaçait derrière le banc.

« J’aime mieux ne pas me prononcer, a soufflé Jean. J’ai comme une impression de déjà-vu, mais c’est ça... »

Quelques instants avant le but vainqueur, Jérémy Diotte a bien failli donner la victoire aux Sags, mais le gardien Mikhail Denisov s’est dressé. Et en fin de troisième, Vincent Lapalme a raté un filet complètement ouvert. Il est probable que le jeune homme pense encore à cette chance manquée au moment de lire ces lignes.

Les Saguenéens n’ont toutefois pas à rougir de leur performance. En retard 2-0 après la première période, ils ont vu Alex Barré-Boulet faire 3-0 avec son deuxième filet de la soirée.

À partir de ce moment, l’action n’a pas manqué. Samuel Houde a d’abord compté deux buts en un peu moins de quatre minutes, puis Alexandre Alain a redonné une priorité de deux buts aux locaux.

Houde, encore lui, a ensuite réalisé une belle pièce de jeu qui a mené au but de Mathieu Desgagnés. Kevin Klima a couronné cette remontée spectaculaire en déjouant Mikhail Denisov à l’aide d’un tir bas.

« J’ai adoré ce que j’ai vu, a signalé Yanick Jean. On a fait preuve de caractère, on est revenu à maintes reprises dans ce match-là. Ça se décide sur un jeu très douteux à la fin. Je n’ai pas grand-chose à redire de notre performance. On a travaillé extrêmement fort. C’était correct pour moi. »

Malgré quatre buts alloués, Zachary Bouthillier a bien fait devant la cage des Saguenéens après avoir paru chancelant sur le premier filet de l’Armada. Le grand cerbère a repoussé 30 rondelles. 

« C’est certain que de la manière dont on s’est comporté, ça peut donner confiance à tout le monde, a convenu Yanick Jean. Même si Bouthillier a donné un mauvais but en commençant le match, nos joueurs n’ont pas baissé les bras. On s’est battu et c’est ce que je veux voir de mon équipe. Il y a beaucoup de positif à ressortir de ce match. »

Auteur de deux buts et une passe, Samuel Houde s’est attiré les bons mots de son entraîneur.

« Il s’est impliqué et il a mis des mains sur le tableau, a soulevé Yanick Jean. On voit qu’il a du talent. Il ne faut pas oublier que son rythme a été brisé en raison de sa blessure à un poignet qui lui a fait rater plus d’un mois. Ça lui a nui, mais il a retrouvé un certain rythme et il a connu quelques bons matchs d’affilée dernièrement. »

Avec le point amassé face à l’Armada, les Saguenéens sont maintenant 15es au classement général, un point devant les Foreurs de Val-d’Or. Ils ont surtout cinq points d’avance sur les Sea Dogs de Saint-Jean et la 17e position. Rappelons que les 16 premières équipes au classement accèdent aux séries d’après-saison.

Pointes de plume

• Les Saguenéens quittent la couronne nord de Montréal vendredi en direction de Victoriaville. Ils affrontent les Tigres en soirée, qui eux ont été blanchis 3-0 devant leurs partisans par les Huskies de Rouyn-Noranda, jeudi soir...

• Yanick Jean a justifié son absence derrière le banc de son équipe par sa volonté de bien «voir Blainville de haut». Par ailleurs, le DG des Chicoutimiens n’avait pas de mouvement de personnel à annoncer jeudi soir...

• Les débuts d’Olivier Galipeau dans l’uniforme du Titan d’Acadie-Bathurst devront attendre. Le match prévu en Acadie face au Drakkar de Baie-Comeau, jeudi soir, a été remis en raison de l’importante tempête de neige. Galipeau aura une nouvelle chance d’arborer ses nouvelles couleurs samedi, face aux Wildcats à Moncton...

• Acquis des Tigres de Victoriaville par les Foreurs en échange de Simon Lafrance, James Phelan hésiterait à se présenter en Abitibi, selon ce que rapporte le journal La Nouvelle union. L’attaquant de 20 ans serait retourné chez ses parents à Laval afin de réfléchir à son avenir...

• Pendant ce temps, les Foreurs annonçaient la fin de l’association avec leur entraîneur-chef Mario Durocher. En matinée, des médias locaux affirmaient que la relation entre Durocher et d’autres membres du personnel n’était pas au beau fixe. Par voie de communiqué, l’organisation des Foreurs a salué l’apport de Mario Durocher chez les Foreurs, qui a remporté la coupe du Président en 2014, en plus d’atteindre le cap des 500 victoires en carrière dans la LHJMQ. « Même s’il s’agit d’une décision difficile, cette fin de parcours à l’amiable est dans le meilleur intérêt de tous, celui de Mario qui, par cette entente, est libre comme l’air, et celui des Foreurs qui désirent emprunter une autre direction », ont écrit les Foreurs dans le communiqué...