Les Sags l'emportent, mais perdent Drolet

Les Saguenéens ont amorcé une série de deux matchs en autant de jours avec succès, samedi, signant une victoire de 4-1 sur l’Armada de Blainville-Boisbriand. L’absence des attaquants Dawson Mercer et Justin Ducharme, blessés jeudi dernier au cours de l’affrontement entre les Sags et les Wildcats de Moncton, n’a pas empêché l’attaque des Bleus d’offrir une performance solide et de faire subir à l’Armada sa sixième défaite consécutive.

Malgré la victoire, les Saguenéens doivent cependant faire face à un scénario un peu trop commun, cette saison : Félix-Antoine Drolet n’a pas été en mesure de compléter la partie, s’absentant au cours de la première période en raison d’une blessure au haut du corps. L’entraîneur-chef des Saguenéens, Yanick Jean, n’a pas voulu s’avancer sur la durée de l’absence de Drolet, préférant attendre l’avis des médecins.

« On est vraiment satisfait, a déclaré Yanick Jean à l’issue de la rencontre. On joue dans des conditions extrêmement difficiles en ce moment. Bibeau, par exemple, était à 50 % pendant le match étant donné qu’il est malade, il a l’influenza. Il a vraiment montré de la détermination, c’est tout un guerrier. Il faut lui donner du crédit, je pense que ça montre tout le caractère de ce joueur. »

Alexis Shank était le gardien partant du côté des Saguenéens, faisant face à Émile Samson du côté de l’Armada. Il s’agissait d’un match revanche pour les hommes de Yanick Jean, leur dernière partie contre l’Armada, en octobre, s’étant soldée par une défaite de 2-1 en prolongation. Après plusieurs minutes passées à bourdonner en territoire offensif, les Saguenéens ont finalement ouvert la marque après 7 minutes de jeu avec un but de Félix-Antoine Drolet en désavantage numérique. L’attaquant Félix Bibeau a rapidement porté la marque 2-0 grâce à son 27e de la saison. L’Armada s’est toutefois permis d’imiter ses adversaires en fin de période, Luke Henman comptant lui aussi en désavantage numérique, réduisant l’écart 2-1.

Les Bleus n’ont toutefois pas tardé à répliquer, cette fois en avantage numérique. Six minutes après le début de la deuxième période, Thomas Belgarde s’est invité au pointage avec un tir du revers, son huitième de la saison, ramenant l’avance des Saguenéens à deux buts. Une escarmouche entre Tristan Pelletier et Nicholas Blagden a semblé ébranler quelque peu le momentum des troupes de Yanick Jean, qui ont néanmoins tenu le coup pour rentrer au vestiaire avec une avance de 3-1.

Les Sags ont débuté la troisième période en force, s’installant rapidement en territoire de l’Armada, mais ont vu leur offensive être freinée par une mauvaise pénalité à Raphaël Lavoie, qui a hérité d’un 10 minutes d’inconduite pour avoir porté son protecteur buccal de manière illégale. La troupe chicoutimienne n’a pas attendu longtemps avant de reprendre le contrôle : quelques minutes plus tard, aidé de Félix Bibeau, Raphaël Harvey-Pinard y est allé de son 32e de la saison, donnant aux Saguenéens une confortable avance de trois buts, qu’ils ont su conserver jusqu’à la fin pour remporter le match 4-1.

Le parcours des Saguenéens se poursuivra dimanche à Gatineau. Carmine-Anthony Pagliarulo sera le gardien de but partant. Le dernier affrontement entre les Olympiques et les Saguenéens, le 25 février dernier, s’était soldé par une victoire des Bleus, 7-4. Yanick Jean compte employer la même stratégie qui a permis aux Sags de vaincre les Olympiques la semaine dernière : « C’est une équipe qui joue vite, alors on va continuer à appliquer la même pression qui nous a permis de gagner lors du dernier match. »