Christophe Farmer a marqué deux fois contre l'équipe qui l'a repêché.

Les Sags l'emportent difficilement sur le Titan

Sans offrir une grande performance, les Saguenéens ont complété une autre séquence de trois matchs en autant de jours avec une fiche parfaite, grâce à une victoire de 3-0 sur le Titan d’Acadie-Bathurst, devant 3218 spectateurs au centre Georges-Vézina.

«On savait que ça ne serait pas facile. Ce sont des matchs-pièges, il faut être honnête. Quand tu joues un 3 en 3 à ce stade-ci de l’année, physiquement et mentalement c’est difficile. Je pense que peu importe qui aurait été l’adversaire, ça aurait été difficile. Tu voyais qu’on n’avait pas beaucoup d’énergie», d’expliquer en point de presse Claude Bouchard, qui remplaçait Yanick Jean derrière le banc. 

«Même si tu roules à quatre lignes, il reste que certains jouent un peu plus souvent que d’autres. Leur réserve d’énergie diminue au fur et à mesure que ça avance. Dans les circonstances, on peut être bien contents d’avoir remporté ces trois matchs, même si on a eu des moments plus difficiles vendredi et samedi. À ce stade-ci de l’année, des fois, le combien est plus important que le comment», de convenir Claude Bouchard, avouant que les trois matchs étaient accessibles face à des équipes derrière les Chicoutimens au classement général de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. .  

La saison de misère du Titan s’est quant à elle poursuivie avec une 16e défaite consécutive. À son retour au jeu, Christophe Farmer a marqué deux fois face au club qui l'a repêché, ce qui a été suffisant pour difficilement venir à bout de la pire équipe de la LHJMQ. Pour illustrer ce match pour le moins un peu bizarre, on se serait parfois crus à un affrontement du mois de septembre.  Les Sags ont pourtant débuté de manière exemplaire, imposant leur rythme lors de la première moitié de la première période, profitant de la désorganisation complète des joueurs du Titan dans leur territoire. Quand Christophe Farmer a ouvert la marque, en faisant dévier habilement le tir-passe d’Artemi Kniazev, c’était 8-2 dans la colonne des tirs et les visiteurs semblaient destinés à passer un mauvais moment, eux qui avaient été lessivés 11-4 la veille à Baie-Comeau. 

«Ces équipes-là, tu dois leur faire mal en partant. On a eu de bonnes occasions en débutant avec 8 ou 9 chances de marquer, mais on n’a pas été capables d’en marquer plus qu’un. Si on en avait marqué 2 ou 3, ça aurait pu être un style de match différent, d’estimer Claude Bouchard. On n’a pas nécessairement l’offensive pour gagner 11-4 comme l’a fait Baie-Comeau vendredi. On ne gagne pas avec notre attaque, mais parce qu’on travaille fort et qu’on joue bien dans notre système.»

À partir du but, le vent a tourné et le jeu est soudainement devenu beaucoup plus égal avec de bonnes chances de part et d’autres. Le manque de conviction était évident dans le camp chicoutimien. Si Mark Grametbauer a été très occupé, son vis-à-vis Daniel Moody a également eu à se signaler à plusieurs occasions pour mériter un premier jeu blanc cette saison et sa troisième victoire en quatre départs avec les Sags. Il a notamment frustré à deux reprises le dangereux Anderson MacDonald, la première fois sur un tir sur réception en avantage numérique et la deuxième de la jambière sur un retour. «On est contents pour lui parce que c’est un bon gars dans la chambre et un bon coéquipiers. C’est le fun de voir que quand il voit de l’action, il a du succès. Il n’a pas un départ par semaine. Ça faisait deux semaines qu’il n’avait pas vu d’action. On lui demande d’être devant le filet une fois par deux semaines et qu’il soit bon. Ce n’est pas évident pour lui, mais le fait très bien», de souligner Claude Bouchard. 

«Ça fait trois matchs ici qu’en deuxième période, c’est extrêmement difficile. Je ne pense pas que c’était le cas parce que c’était Bathurst», d’admettre l’entraîneur-chef par intérim, ayant également en tête les matchs face aux Tigres et les Remparts.

«Pourquoi on a de la misère comme ça quand la deuxième commence, c’est une bonne question», a-t-il laissé tomber, se montrant satisfait de la troisième période.

Les Sags ont pu souffler un peu en début de troisième période quand Farmer a fait mouche pour une deuxième fois. Son tir de loin s’est faufilé jusque dans le fond du but. Les Sags ont ensuite écoulé avec succès deux pénalités successives même si le Titan est venu bien près de s’inscrire à la marque. Zachary Lavigne a ensuite marqué le but d’assurance, en poussant la rondelle derrière la ligne rouge sans toucher au gardien du Titan même s’il avait les deux patins dans le demi-cercle. Malgré les protestations de l’entraîneur Mario Durocher, les arbitres n’ont pas changé d’avis. Lavigne a ainsi brisé une séquence de 14 matchs sans toucher la cible. 

Les partenaires de trio de Christophe Farmer, Xavier Labrecque et Vincent Lapalme, étaient postés devant le filet et le tir du #67 s'est faufilé jusque dans le fond du but, ce qui faisait 2-0  en troisième période.

Farmer saisit sa chance

À son premier match en près d’un mois, Christophe Farmer n’a pas laissé passer sa chance. Avec deux buts face au Titan, il a certainement mérité son retour dans l’alignement lors du prochain match face au Drakkar. 

«En allant chercher un but rapidement, ça m’a donné de la confiance. J’avais une bonne chimie avec mes compagnons de trio Vincent Lapalme et Xavier Labrecque. Ça bien été pour le reste du match», de noter la première étoile de la rencontre, qui a également obtenu cinq tirs au but, tous dangereux. Sa performance lui a permis de se retrouver sur l’avantage numérique en fin de troisième et il a bien failli compléter son tour du chapeau. 

«J’avais rencontré Claude avant le match. Il m’a dit que je devais faire mes affaires, que je sorte un gros match et que tout irait bien. Je me suis concentré là-dessus et ça s’est bien passé», d’indiquer Farmer qui avait été un choix de quatrième ronde du Titan en 2017 avant de passer aux Sags dans la transaction envoyant German Rubtsov à Bathurst l’année dernière. 

«Quand tu joues en trois contre trois, tu as besoin d’énergie. Il était frais et dispo et a amené cette énergie», de convenir Claude Bouchard.

«La ligne est mince entre lui et certains attaquants présentement. Je trouvais qu’il méritait de jouer», d'annoncer l'entraîneur.   

«Avant le match, je lui ai dit que ce n’était pas une question de buts et de passe, mais de travail. On sait que c’est un gars qui a du potentiel offensif, mais il ne donne pas tout le temps le deuxième effort comme on aimerait. Il l’a bien fait contre le Titan. Il a marqué deux gros buts et il a passé bien proche d’en marqué un troisième en fin de match. Un moment donné, ça prend des joueurs qui prennent la relève pour que ça ne soit pas toujours aux mêmes de produire.»


Christophe Farmer est venu bien près de compléter son tour du chapeau en fin de troisième, mais Mark Grametbauer a sorti la jambière.

«Il faut être patients»

Les lendemains de fête sont douloureux pour le Titan qui n’a que sept victoires en 55 matchs depuis le début de la saison. Arrivé en poste en novembre, Mario Durocher mentionne que la progression des troupes se fait «tranquillement pas vite». 

«Il faut être patients», a-t-il poursuivi après la rencontre où ses troupiers ont pu espérer jusqu’en fin de rencontre. 

«Je lève mon chapeau aux joueurs. Avec la série de défaites qu’on traverse, on arrive à l’entraînement, on est intenses et on recommence à chaque match. Des fois, c’est dur pour le moral, mais les gars veulent jouer au hockey et fournissent les efforts. Face aux Sags, on a eu l’occasion de gagner, c’est positif», de noter l’ancien entraîneur adjoint des Sags avec Marc-Étienne Hubert lors de la saison 2011-2012. 

«L’effort était là. De manière générale, on a bien suivi le plan de match. On ne voulait pas trop accorder de chances de l’enclave, de souligner Durocher. Ce qu’il faut apprendre à faire, c’est d’aller au filet. On a eu de bonnes chances, mais on doit être là pour les retours, ce qu’on n’a pas réussi à faire. 

«C’était 1-0 après deux périodes et on était dans le match. C’est ce qu’on cherche à faire. On est en évaluation. On regarde ceux qui ont du caractère et qui montrent qu’ils veulent jouer avec le Titan la saison prochaine», de reprendre l’entraîneur du Titan. 

«Aussitôt qu’on s’en fait marquer un, la confiance descend. Quand on commence, on dirait que l’énergie est là, mais ça tombe aussitôt qu’on se fait marquer. Aujourd’hui, après le but, on a réussi à garder le momentum et créer des choses. En général, je pense que c’était une bonne performance et un bon match de hockey», d’estimer Mario Durocher.  

Le visiteurs ont obtenu leur chance la plus sérieuse à mi-chemin en troisième, mais ont été incapables de saisir le retour.

+
POINTES DE PLUME

• Avec seulement sept victoires et 17 points, le Titan pourrait connaître la pire saison dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec depuis l’Océanic de Rimouski qui avait récolté 23 points en 2005-2006. Les champions en titre de la coupe du Président et de la coupe Memorial ont perdu leurs 16 dernières rencontres. Leur dernière victoire remonte au 5 janvier à Gatineau. 

• Les anciens Sags Mathieu Desgagnés et Jesse Sutton ont reçu un souvenir de leur passage à Chicoutimi avant la rencontre. Même si la victoire se fait rare à Bathurst, les deux attaquants font bien offensivement depuis leur arrivée avec le Titan. Desgagnés a obtenu 13 points en 22 matchs, dont huit buts alors que Sutton montre une récolte de 12 points en 19 parties. Les deux ont évidemment été blanchis de la feuille de pointage face aux Sags. Mario Durocher se montre satisfait des deux acquisitions, faisant remarquer que Desgagnés a rapidement fait sa place dans le vestiaire, lui qui a été nommé assistant-capitaine. 

• Yanick Jean n’était pas derrière le banc des Sags. Il était plutôt à Red Deer en Alberta pour épier les meilleurs espoirs du Québec et des Maritimes aux Jeux du Canada. 

• Louis Crevier a laissé sa place à Michael Pellerin dans la brigade défensive. Trisan Pelletier a donc été laissé de côté tandis qu’Hendrix Lapierre est toujours sur la touche. 

• Les Sags seront de retour en action jeudi prochain, encore une fois au centre Georges-Vézina, lors de la visite du Drakkar de Baie-Comeau.

• La formation du Québec a bien entamé sa participation au tournoi de hockey masculin des Jeux du Canada avec une victoire de 5-2 sur le Nouveau-Brunswick. Le gardien jonquiérois William Blackburn, des Élites de Jonquière, était le gardien partant. Le Québec disputera son prochain match dimanche après-midi, face à la Nouvelle-Écosse.