Les Saguenéens ont laissé filer une avance de deux buts contre le Phoenix de Sherbrooke, mais ont tout de même réussi à soutirer la victoire en tirs de barrage.

Les Sags jouent avec le feu

Les Saguenéens ont laissé filer une avance de deux buts contre le Phoenix de Sherbrooke, mais ont tout de même réussi à soutirer la victoire en tirs de barrage. Laurent Dauphin a marqué avec cinq
secondes à faire en troisième et a ensuite été le seul à faire bouger les cordages en fusillade dans un gain de 4-3, devant 2475 spectateurs qui ont eu droit à un excellent spectacle au centre Georges-Vézina.
« Avec tous les changements, c'était important d'en gagner une le plus vite possible pour que les gars comprennent que lorsqu'on joue du bon hockey, on peut gagner. En plus, je trouve qu'on a battu une bonne équipe», a confié l'entraîneur-chef Patrice Bosch dans son point de presse.
Les Sags ont pris les devants à mi-chemin en deuxième à la toute fin d'un avantage numérique de quatre minutes qui semblait pourtant aller nulle part. Au terme de la séquence, les Chicoutimiens ont finalement réussi à s'installer en territoire adverse et Nikita Lyamkin a trompé la vigilance de Maxime Lagacé d'un bon tir qui a semblé dévier. Les Chicoutimiens ont soudainement pris confiance et quelques secondes plus tard, Dominic Beauchemin a inscrit son premier avec sa nouvelle équipe sur un retour à la suite d'une belle pièce de jeu individuelle de Janne Puhakka. Les choses se sont vraiment animées en troisième. En retard 2-1, les visiteurs n'ont pas été en mesure de profiter d'un double avantage numérique de plus d'une minute. Toutefois, quelques instants plus tard, le défenseur de 16 ans Jérémy Roy a créé l'égalité en se portant à l'attaque avec un tir qui est passé entre les jambes de Julio Billia. Puis, Chase Harwell
a refroidi les ardeurs des partisans en donnant les devants aux siens pour la première fois du match après une séquence où les Sags ont été complètement débordés dans leur territoire. Ce n'était pas fini. Alors que certains partisans avaient entamé leur parcours vers les sorties, Laurent Dauphin a envoyé les
deux clubs en prolongation alors qu'il a redirigé le tir frappé de Dominic Beauchemin avec 5,6 secondes au cadran. Lors de la séance de tirs de barrage, Julio Billia, qui a fait face à 37 tirs, a bloqué les trois joueurs du Phoenix et Laurent Dauphin a réussi à battre Maxime Lagacé entre les deux jambières.
Dans son point de presse, Patrice Bosch a préférait voir le verre à moitié plein. Malgré la remontée dont ils ont été victimes, il estimait que ses protégés n'avaient pas lâché prise, ce qui a payé. « On avait de la misère à le faire (remontée) avec nos vétérans et on vient de le faire avec nos jeunes. C'est sûr que je suis content», a-t-il lancé avec le sourire.
« À 2-0, le vent peut changer rapidement. On a fait des erreurs qui nous ont coûté. Ce dont je suis le plus content, c'est de voir qu'on a fait preuve de caractère dans tout ça », a souligné le pilote des Bleus qui a constaté qu'avec les nombreux changements apportés pendant la période des échanges, une chimie doit s'installer.