Éric Fichaud a appris en direct à la télévision que son numéro 35 sera retiré par les Saguenéens le 20 janvier prochain.

Les Sags honoreront Éric Fichaud

Le numéro 35 porté par le gardien Éric Fichaud dans les années 90 sera retiré par les Saguenéens de Chicoutimi lors d’une cérémonie, le 20 janvier prochain. Il deviendra le huitième ancien de l’organisation régionale à recevoir pareil honneur, avant l’affrontement face aux Olympiques de Gatineau.

Maintenant analyste au réseau TVA Sports, Éric Fichaud a reçu la bonne nouvelle en direct pendant le deuxième entracte de la partie de la Ligue nationale entre les Leafs de Toronto et les Jets de Winnipeg. « C’est vrai ? », a-t-il demandé à l’animateur Louis Jean qui lui réservait la surprise. Pour lui, c’est une très belle reconnaissance de recevoir le même honneur que d’autres grands avant lui. « Je me souviens lors de ma première année, le chandail de Félix Potvin a été retiré et j’ai dû changer de numéro pour cette raison », s’est-il remémoré, mentionnant avoir une pensée pour ses parents qui ont fait beaucoup de route pour le suivre pendant son cheminement dans les rangs juniors.

Un comité formé il y a quelques années, avec en tête Renald Nepton, s’est penché ce dossier qui fait toujours jaser parmi les amateurs de hockey junior. Plusieurs noms et possibilités ont été étudiés et c’est finalement Fichaud qui est sorti du lot, lui qui a défendu le filet des Sags de 1992 à 1995. Repêché 6e au total, le gardien originaire d’Anjou a maintenu un dossier de 76-54-8 en 152 rencontres, affichant une moyenne de 3,50 à une époque où il se marquait passablement plus de buts qu’à l’heure actuelle. 

Éric Fichaud dans l'uniforme des Saguenéens.

Fichaud a notamment mené la formation chicoutimienne à une participation à la coupe Memorial en 1994, remportant au passage le trophée Guy Lafleur remis au joueur le plus utile des séries. Cette même année, il avait également mis la main sur le trophée Mike Bossy pour le meilleur espoir professionnel en plus d’être nommé sur la première équipe d’étoiles. Les Leafs de Toronto l’ont sélectionné au 16e rang en première ronde, mais n’a jamais pu faire sa place dans la Ville reine. Il a rapidement été échangé aux Islanders de New York, avec lesquels il a joué 75 rencontres en trois saisons, ne remportant que 19 victoires. Fichaud a par la suite roulé sa bosse pour diverses organisations, disputant 20 autres rencontres dans la Ligue nationale, avec les Predators, les Hurricanes et le Canadien. 

Les derniers chandails retirés par les Saguenéens remontent à 2008 alors que l’attaquant Marc Fortier, meilleur pointeur de l’histoire de la concession avec 478, ainsi que le défenseur Gilbert Delorme, avaient reçu cet honneur à quelques mois d’intervalle. 

« Comme il n’y a pas eu de retrait de chandails depuis quelques années, on avait regardé la possibilité de reprendre le temps perdu en cette année qui, sans être flambloyante, sera quand même notre 45e et d’en retirer quelques-uns. La décision a finalement été prise d’en retirer seulement un cette saison », explique le directeur des opérations, Serge Proulx, ouvrant la porte à un autre retrait la saison prochaine. 

Comme la structure du toit ne permet plus d’ajouter de poids depuis quelques années, une permission spéciale a été demandée à la direction de la ville de Saguenay afin de pouvoir accrocher la bannière dans les hauteurs du Centre Georges-Vézina.