Les Sags frappés de plein fouet

Les Saguenéens ont été frappés de plein fouet par le train du Phoenix, mercredi soir, à Sherbrooke. Les hommes de l’entraîneur-chef Stéphane Julien ont signé une neuvième victoire de suite de manière fracassante, pour améliorer le record de concession, au compte de 6-1, devant une salle comble de plus de 4000 spectateurs.

L’attaquant recrue Samuel Poulin s’est éclaté avec sa meilleure performance en carrière avec cinq points, dont deux buts. Son frère Nicolas s’est aussi amusé avec trois points, touchant la cible à deux occasions.

« C’est une bonne équipe qui connaît de bons moments, mais on a vraiment contribué à les faire bien paraître », a fait remarquer l’entraîneur-chef des Sags Yanick Jean après cette quatrième défaite en autant d’affrontements face au Phœnix, précisant que ses troupiers avaient laissé le plan de match de côté, ce qui a mené à bon nombre de revirements.

« On ne les a jamais obligés à revenir 200 pieds pour avoir la rondelle. On traversait une bonne séquence et on a étiré notre “luck”. Certains pensaient qu’ils avaient plus d’habiletés qu’ils en ont vraiment », a tranché le pilote des Bleus, laissant savoir que Samuel Meisenheimer, qui réintégrait l’alignement et qui a marqué le seul but des siens, son premier dans l’uniforme des Sags, avait été le meilleur attaquant face au Phoenix. Il a complété le pointage et privé Reilly Pickard d’un jeu blanc en le battant d’un tir vif après avoir filé derrière les défenseurs.

Après avoir bourdonné à quelques reprises dans le territoire chicoutimien en début de rencontre, les locaux ont ouvert le pointage à la septième minute. Le vétéran Mathieu Olivier a battu de vitesse Zachary Bouthillier après avoir fait le tour du but. Un peu moins de cinq minutes plus tard, le défenseur Olivier Crête-Belzile a ensuite profité du trafic devant le filet des Sags avec une rondelle qui avait des yeux pour faire 2-0. Zachary Bouthillier a été rappelé au banc des siens, pour être renvoyé dans l’action six secondes plus tard. Après coup, Yanick Jean a indiqué avoir agi de cette manière afin de pouvoir s’entretenir avec le portier de 18 ans.

Les visiteurs ont ensuite tenu le coup jusqu’en fin de deuxième période, mais ils ne perdaient rien pour attendre la gracieuseté des frères Poulin. Nicolas a d’abord ouvert les valves quand il a surpris Bouthillier d’un tir dans la lucarne à la toute fin d’une supériorité numérique. Son frère cadet a ensuite cassé les reins des Sags en début de troisième en touchant la cible deux fois coup sur coup. Sur son premier, il a profité de la passe de Félix Robert sur un jeu sur réception. Il a ensuite récupéré son propre retour sur un tour du but pour mettre un terme pour de bon à la soirée de Bouthillier. Nicolas Poulin a ensuite souhaité la bienvenue à Alexis Shank d’un tir qui s’est faufilé au-dessus de l’épaule du jeune gardien des Sags.

« On ne pouvait pas perdre ça ce soir. Je sentais un peu de stress chez mes joueurs et après le premier but, on a retrouvé notre rythme. Les Saguenéens patinaient bien et plus on marquait, mieux on jouait », a pour sa part résumé Stéphane Julien, offrant le crédit à ses joueurs pour la série victorieuse.

Reilly Pickard a bloqué 29 tirs dans la victoire du Phoenix 6-1 devant les Sags. La formation sherbrookoise a ainsi amélioré son record de concession avec un neuvième gain de suite.

Pointes de plume

• La Ligue de hockey junior majeur du Québec a dévoilé mercredi les 18 joueurs-étudiants pour le mois de février. Morgan Nauss est le récipiendaire chez les Saguenéens. Le défenseur néo-écossais poursuit des études par correspondance à l’Université Athabasca. Le Chicoutimien Hugo Savinsky est quant à lui le récipiendaire du côté du Drakkar. Il étudie en sciences de l’administration au Cégep de Baie-Comeau...

• Malgré cette défaite, les Sags sont demeurés à un point des Wildcats et du 14e rang de la LHJMQ. Ces derniers se sont inclinés 4-2 devant les Screaming Eagles du Cap-Breton. Ils ont du même coup subi un cinquième revers consécutif...

• Les joueurs des Sags ont également été débordés aux poings, mercredi soir, à Sherbrooke. Ryan Smith en a eu plein les bras devant le défenseur de 16 ans format géant Jaxon Bellamy. En troisième, le défenseur Gabriel Villeneuve a goûté à la médecine d’Evan MacKinnon...