Le capitaine des Saguenéens de Chicoutimi, Olivier Galipeau, a pavé la voie à une victoire de 6-1 aux dépens des Foreurs de Val-d’Or dimanche, avec une soirée de trois points (2 buts, 1 passe). Les Bleus ont terminé leur périple en Abitibi avec une fiche de deux victoires et une défaite.

Les Sags concluent un bon voyage

Après avoir été doublés 4-2 la veille face aux Foreurs de Val-d’Or, les Saguenéens de Chicoutimi ont rebondi avec force, dimanche, en s’imposant 6-1 face à ces mêmes Foreurs pour diviser les honneurs du programme double présenté au Centre Air Creebec.

En incluant la victoire de 7-4 vendredi face aux Huskies de Rouyn-Noranda, la troupe de Yanick Jean rentre donc au bercail avec quatre points sur une possibilité de six à l’issue de son voyage en Abitibi. Dimanche, les Chicoutimiens ont même failli ajouter un autre jeu blanc à leur fiche, mais Nicolas Ouellet est parvenu à déjouer Alexis Shank avec un peu moins de dix minutes à faire dans la rencontre.

Pour le reste, le match a été l’affaire des Bleus alors que le capitaine Olivier Galipeau et Vincent Milot-Ouellet ont chacun inscrit un doublé aux dépens du gardien Jonathan Lemieux, Galipeau récoltant en plus une passe. Liam Stevens a lui aussi fait bouger les cordages en plus d’amasser une passe, et le défenseur Joakim Paradis a complété le pointage avec son premier but en 12 matchs cette saison. Parmi les autres joueurs qui se sont distingués, mentionnons le Félicinois Charles Tremblay et Vincent Lapalme avec chacun deux mentions d’aide.

Entraîneur-chef des Sags, Yanick Jean n’avait que de bons mots pour ses troupes, dimanche soir, sur le chemin du retour. « L’éthique de travail a tout simplement été incroyable toute la fin de semaine. Les gars étaient partout et ils ont travaillé comme des forcenés », a-t-il souligné avec satisfaction. 

« Je pense que c’était aussi une fin de semaine importante pour Galipeau qui revenait jouer contre son ancienne équipe. Il a mené notre équipe et les joueurs ont tous poussé pour lui dans la même direction. Quand tout le monde travaille dans le même sens, il y a de bonnes choses qui arrivent et même si ça ne fonctionne pas au départ, ça finit par marcher. Ce soir, ça n’a pas été seulement l’affaire d’une ligne, mais la contribution de plusieurs joueurs. Tout le monde a connu une bonne fin de semaine », analyse Yanick Jean. 

Mission accomplie

Le gardien Alexis Shank a bien failli savourer un jeu blanc, lui qui a repoussé 23 des 24 tirs dirigés contre lui. Son vis-à-vis, Jonathan Lemieux, a fait face à 34 lancers. « Shank a fait de bons arrêts, mais il a surtout fait paraître le match facile. Il était bien placé à tout moment et n’a pas donné de rebonds qu’il ne fallait pas. Il a été solide et il a fait les bons arrêts aux moments opportuns », fait valoir Yanick Jean.

D’autre part, le pilote des Bleus assure qu’il n’avait pas d’objectifs en terme de victoires pour ce long périple sur la route. « L’objectif était de travailler et on l’a fait pendant neuf périodes de temps. Donc pour moi, l’objectif a été atteint à 100 % ! »

Le grand manitou des Sags estime même que ses troupes auraient pu revenir à la maison avec six points en poche si Étienne Montpetit, le cerbère des Foreurs samedi, n’avait pas excellé devant son filet. « On aurait mérité de revenir à la maison avec six points. On revient avec quatre et on est très contents de notre performance. »

À peine revenus, les Saguenéens repartiront sur la route cette semaine, alors qu’ils rendront visite aux Remparts de Québec jeudi et à l’Océanic de Rimouski vendredi. « On va recharger les batteries et on va doser notre semaine en conséquence. On va continuer à travailler dans le même sens pour continuer de progresser », de conclure Yanick Jean.