Même s’ils ont redoublé d’efforts en troisième et en prolongation dimanche, les Saguenéens de Chicoutimi ont concédé la victoire aux Huskies de Rouyn-Noranda, 4-3, en prolongation. Alex Beaucage a forcé le gardien Daniel Moody à se compromettre pour enfiler le but vainqueur.

Les Sags battus en prolongation

Les Sagueneéns de Chicoutimi ont finalement divisé les honneurs du programme double contre les Huskies de Rouyn-Noranda, dimanche, en s’inclinant 4-3 en prolongation devant 2989 spectateurs réunis au centre Georges-Vézina pour ce deuxième duel en autant de jours.

Les locaux semblaient pourtant partis pour un autre festival offensif, en prenant les devants 2-0 après le premier vingt. Les Sags avaient le vent dans les voiles, mais voilà qu’il a tourné en deuxième et les visiteurs ont même pris les devants. Toutefois, les Sags sont parvenus à créer l’égalité avant de retraiter au vestiaire. Redoublant d’efforts en troisième, les protégés de Yanick Jean n’ont toutefois pas été en mesure de capitaliser. Même chose en début de prolongation, alors que les locaux n’ont pas pu tirer profit d’un avantage numérique de 1min28. C’est finalement l’auteur du premier but des Huskies, Alex Beaucage, qui a bouclé la boucle en forçant Daniel Moody à se compromettre pour enfiler le but vainqueur.

Malgré la défaite, l’entraîneur-chef des Saguenéens, Yanick Jean, a accordé une meilleure note à ses troupes pour leur prestation de dimanche que pour celle de samedi, qui s’était soldée par une victoire de 7-3.

« Je pense que nous avons été bien meilleurs que (samedi). Je ne suis même pas sûr que leurs trois buts étaient sur des chances de marquer, en deuxième période. Il y a eu de la malchance aussi. On a eu 11 chances de marquer en troisième période contre deux. On n’a pas fini le travail et c’est certain que quand tu ne réussis pas d’un côté (c’est l’autre qui en profite) », a-t-il soutenu.

« On a pris quelques mauvaises décisions avec la rondelle, mais on n’a pas vu de jeux de paresse ni de mollesse. Ce sont des choses qui arrivent, au cours d’une saison. Ce sur quoi il faut travailler, c’est la manière dont on réagit dans ces moments-là. Ce sont des choses qui peuvent survenir dans un match de hockey et le but, c’est de s’assurer de réagir de la bonne manière si ça arrive encore. »

Après avoir pris les devants 2-0 en première, les Saguenéens ont joué de malchance en deuxième. Si Vladislav Kotkov (23) a réussi à créer l’égalité 3-3 en fin de deuxième, les locaux se sont toutefois inclinés 4-3 en prolongation pour ainsi diviser les honneurs du programme double contre les Huskies de Rouyn-Noranda.

À ses yeux, ses protégés n’ont vraiment pas à rougir de leur performance. « On a été intenses. On lancé à 35 reprises. On a pris quelques mauvaises décisions en deuxième période lorsqu’ils ont marqué des buts. De petites choses mentales sur la manière dont on a réagi et qu’on a géré la rondelle après. Mais outre ça, on n’a pas à être déçus », estime le pilote des Bleus.

« On a donné 12 chances de marquer, ce qui est deux fois moins que samedi. C’est la raison pour laquelle j’ai aimé plus notre performance. En première et en troisième périodes, nous étions partout. Si on enlève quelques malchances en deuxième, je pense qu’on peut continuer de bâtir et d’aller vers l’avant. »

Le 100e de Crossman

Les Sags ont bien amorcé la rencontre. Profitant d’un jeu de puissance, Ethan Crossman a ouvert la marque en s’emparant d’un retour de Kniazev pour déjouer Zachary Émond d’un lancer dans le haut de la lucarne. Du même coup, il a inscrit son 100e point en carrière dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Puis, avec un peu moins de six minutes à faire, les Sags pensaient bien avoir doublé leur avance, mais le but a été refusé parce que le joueur a frappé la rondelle au-dessus de ses épaules.

Mais ce n’était que partie remise puisqu’avec 1min43 à faire en première, Justin Ducharme y est allé d’un but spectaculaire. Couché sur la glace, dos au but, le #71 a balayé la rondelle du revers et celle-ci a terminé sa course directement à la gauche de Zachary Émond. Mais juste avant, le gardien des Sags, Daniel Moody, en a mis plein la vue lorsqu’il a repoussé coup sur coup trois tirs dangereux des visiteurs.

En deuxième, le meilleur marqueur des Huskies, Alex Beaucage, a réduit l’écart à 2-1 en déjouant Daniel Moody sur sa droite d’un tir vif. Les visiteurs ont ensuite joué de chance pour niveler la marque, lorsque la rondelle a frappé la baie vitrée pour rebondir dans le dos du cerbère des Sags et tomber dans le filet. Revigorés, les Huskies ont ensuite pris les devants 3-2 sur un tir d’Édouard Dostie à la droite de Moody dès la mise au jeu à sa gauche. Toutefois, les Saguenéens sont parvenus à créer l’égalité avec 3min36 à écouler, grâce à un tir sur réception de Vladislav Kotkov sur un jeu de puissance.

En troisième, les Sags ont multiplié les attaques et malgré une domination de 14-5 dans les tirs au but, le pointage est demeuré le même. Même chose en prolongation, alors que les locaux n’ont pu tirer profit d’un avantage numérique de 1min28. C’est finalement Beaucage qui a tranché le débat 24 secondes plus tard avec son deuxième de la rencontre.

+

POINTES DE PLUME

• Avant la rencontre, Ethan Crossman a mérité une bourse de 100 $ à titre d’étudiant du mois de novembre chez les Saguenéens…

• Si Ethan Crossman a atteint le plateau des 100 points dans le junior majeur, Antoine Demers devra patienter encore un peu. Il n’est qu’à deux points de cette marque...

• Thomas Belgarde, Loris Rafanomezantsoa, William Champagne et Hendrix Lapierre (blessé) n’étaient pas en uniforme, chez les Saguenéens. Du côté des Huskies, six joueurs, dont leur meilleur défenseur Justin Bergeron, avaient été rayés de l’alignement...