À son premier départ du voyage dans les Maritimes, Zachary Bouthillier a fait face à 27 tirs face aux Wildcats. Il a notamment dit non en fin de troisième pour préserver le pointage de 3-2 et quelques instants plus tard, Zachary Lavigne a forcé la prolongation.

Les Sags arrachent un point aux Wildcats

Les Sags étaient sur le point de rentrer bredouilles des Maritimes, mais une remontée de dernière minute leur a finalement permis de ramener un point. Zachary Lavigne a forcé la prolongation en marquant avec 15 secondes à faire en troisième période pour compléter une remontée de deux buts, mais les Wildcats de Moncton ont eu le dernier mot, 4-3 en prolongation.

Sans l’ombre d’un doute, les Sags ont offert leur meilleure performance du voyage à ce dernier arrêt. «Et de loin», a-t-il convenu lors d’un entretien téléphonique sur le chemin du retour. 

«Je suis content. On avait demandé à nos joueurs de jouer d’une façon spécifique et ils ont compris que c’est ce qu’ils devaient faire. On a même été malchanceux sur un but. On s’est battus jusqu’à la fin et on méritait amplement ce qui nous est arrivé et de repartir de là avec un point», de reprendre le pilote des Bleus. 

En prolongation, tout de suite après un trois contre un raté par les visiteurs, Alexander Khovanov a mis fin aux hostilités d’un tir vif qui est passé entre les jambières de Zachary Bouthillier qui s’en voulait de ne pas avoir effectué l’arrêt. Pourtant, à 3-2 dans les derniers instants de la troisième, lors d’un avantage numérique des Wildcats, le gardien de 19 ans a effectué quelques arrêts aussi spectaculaires qu’importants pour permettre aux siens de garder espoir. Ironie du sort, Khovanov est entré durement en contact avec Bouthillier en fin de deuxième après avoir coupé au filet. Ce dernier a été ébranlé tandis que l’attaquant russe a pris le chemin du cachot. 

Pour revenir à la fin de la troisième, après avoir écoulé la pénalité, les Sags se sont portés à l’attaque à six joueurs et Lavigne a sauté sur une rondelle libre pour son sixième en autant de matchs, lui qui a été nommé première étoile. À mi-chemin de la troisième, alors que les Sags étaient en retard par deux, Xavier Labrecque a profité de la passe magistrale de Jérémy Fortin pour réduire l’écart à 3-2 d’un tir sur réception qui n'a laissé aucune chance à Francis Leclerc. 

En début de troisième, le défenseur Simon Lecoultre a placé les Wildcats en contrôle en décidant de lancer sur une descente à deux contre eux qui avait débuté à la suite d’un revirement à sa propre ligne bleue. À ce moment, Yanick Jean n’a pas senti de panique à bord, ni de changement dans l’exécution des consignes de ses troupiers. «On est restés à l’intérieur du plan de match et concentrés. On est restés ensemble», de faire valoir l’entraîneur-chef qui avait brassé la soupe pour ce troisième match avec des changements de trio, ce qui avait été amorcé lors de la troisième période de la veille à Charlottetown.

Les Wildcats se sont forgé une avance de deux buts lors d’une première période vraiment disputée à vive allure alors qu’un seul arrêt de jeu est survenu lors des dix minutes initiales. Le meilleur pointeur de la LHJMQ, Jeremy McKenna a donné les devants aux siens quand il s’est faufilé derrière la défensive chicoutimienne avant de battre Zachary Bouthillier d’une feinte magistrale. Les locaux ont ensuite joué de chance pour doubler leur avance en fin d’engagement. La passe de Brady Pataki a dévié sur le patin du défenseur Jérémy Groleau avant de franchir la ligne rouge. Justin Ducharme a toutefois répliqué 35 secondes plus tard en saisissant le retour du lancer de Jesse Sutton. 


+
Pointes de plume

• La rencontre prévue samedi soir entre les Huskies de Rouyn-Noranda et l'Armada à Blainville-Boisbriand a été remise en raison d'un problème avec le système de réfrigération au Centre d'Excellence Sport Rousseau. Le match sera donc repris le 23 janvier. 

• Le Canada a été exclu du podium au Défi mondial des moins de 17 ans, à Saint-Jean au Nouveau-Brunswick. La dernière équipe en lice de la ronde éliminatoire, Canada Rouge, s'est incliné 4-3 en tirs de barrage face à la Suède dans le match pour la médaille de bronze. La médaille d'or a été remportée par la formation russe qui en finale, a vaincu la Finlande qui avait éliminé la formation de Théo Rochette (Canada Blancs) en quart de finale.

• Pour ce troisième match, Carl-Olivier Dignard et Michael Pellerin ont cédé leur place aux défenseurs Louis Crevier et Thomas Ferland. «On avait amené 22 joueurs et on tenait à ce que tout le monde joue. On voulait aussi faire des changements par rapport aux deux premiers matchs», a expliqué Yanick Jean.

• L'attaque massive des Sags, qui roulait à plein régime avant le voyage, n'a pas produit un seul but dans les Maritimes, en dix occasions. Samedi, les Sags ont été blanchis quatre fois avec l'avantage d'un homme et n'ont rien provoqué, si ce n'est de la quatrième occasion. «C’est quelque chose sur laquelle on va devoir mettre l’emphase cette semaine. On avait été extrêmement bons avant de partir, mais sur la route, on a été moins bons. On va devoir s’ajuster», a reconnu l'entraîneur-chef. 

• Les Sags affronteront encore des équipes des Maritimes en fin de semaine prochaine, mais devant leurs partisans au centre Georges-Vézina. Ils ont de nouveau rendez-vous avec les Screaming Eagles du Cap-Breton samedi puis les Wildcats dimanche. Dans l'une de ces deux rencontres, les Sags accueilleront le 4 000 000e spectateur de leur histoire, à leur 46e saison.