En deuxième ronde, les Saguenéens affronteront une formation qui compte dans ses rangs deux gardiens natifs de la région, Olivier Tremblay (photo) et Samuel Harvey.

Les Sags affronteront les Huskies

Les Saguenéens de Chicoutimi connaissent depuis 21 h, mardi soir, l'identité de leurs adversaires au deuxième tour des séries éliminatoires de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Ils seront confrontés aux Huskies de Rouyn-Noranda, à compter de vendredi. Fait à noter, ce sera la toute première fois que ces deux organisations s'affronteront en séries éliminatoires.
Le duel entre les Saguenéens et les Huskies a pris forme quand les Screaming Eagles du Cap-Breton ont arraché une dramatique victoire de 5-4 en prolongation aux Olympiques de Gatineau. Un but de Jordan Fournier après un peu plus de deux minutes de prolongation a permis aux Screaming Eagles de se tirer d'une situation embarrassante. Après avoir gagné les trois premiers matchs de la série, ils avaient échappé les trois suivants.
Un affrontement entre les Saguenéens et les Huskies promet d'avoir un petit cachet particulier. La formation de Yanick Jean sera notamment appelée à se mesurer à une équipe qui compte dans ses rangs deux gardiens natifs du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Olivier Tremblay et Samuel Harvey. De plus, les Huskies sont dirigés par Gilles Bouchard. Natif de Normandin, ce dernier est aussi un ancien joueur des Saguenéens. Il a porté les couleurs de l'équipe au cours de la saison 1990-1991.
De l'autre côté, Nicolas Roy, qui est natif d'Amos, aura l'occasion de se mesurer à une équipe de sa région.
« Peu importe qui ce sera, nous affronterons une bonne équipe », a simplement mentionné Yanick Jean, quelques heures avant de connaître l'identité des prochains adversaires de sa formation.
Les Saguenéens ont affronté les Huskies à trois reprises en saison régulière. En octobre, en Abitibi, le groupe de Gilles Bouchard a savouré des victoires de 3-1 et 6-2. La nouvelle version des Saguenéens a eu droit à une petite revanche au Centre Georges-Vézina, le 2 février, quand elle l'a emporté 6-2.
Les Saguenéens quitteront leur domicile dès 8 h, aujourd'hui, afin de se rendre à Rouyn-Noranda. Les deux premières parties seront disputées sur la patinoire des Huskies vendredi et samedi. Les deux équipes se retrouveront à Chicoutimi mardi et mercredi prochains. Si un cinquième match est nécessaire, il aura lieu au Centre Georges-Vézina le vendredi 14 avril. Toujours si cela est nécessaire, les deux dernières parties seront jouées à Rouyn-Noranda les 17 et 18 avril.
German Rubtsov
Rubtsov sera opéré à une main
Le dernier chapitre d'une histoire qui a duré quelques semaines a été écrit mardi matin, quand les Saguenéens de Chicoutimi ont annoncé que la saison de l'attaquant German Rubtsov est terminée. Le hockeyeur russe de 18 ans sera opéré à une main, lundi prochain, à Philadelphie.
Auteur de neuf buts et 13 passes en 16 parties dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, Rubtsov a joué son dernier match avec les Saguenéens le 4 mars. Depuis ce temps, il est tenu à l'écart du jeu par une fracture à une main.
Malgré quelques semaines de repos et tous les soins qui ont été prodigués à German Rubtsov, la blessure n'a pas guéri. Le premier choix des Flyers de Philadelphie en juin 2016 a rencontré les médecins de cette équipe, lundi, et la décision d'opérer a été prise par ces derniers.
Entraîneur et directeur général des Saguenéens, Yanick Jean note que l'organisation chicoutimienne a toujours travaillé en collaboration avec les Flyers dans ce dossier. Dès le début, les Saguenéens ont expliqué la situation aux Flyers et tous les soins apportés au joueur ont reçu l'approbation de l'équipe de Philadelphie. Il s'agit d'une procédure normale quand un joueur blessé appartient à une organisation de la Ligue nationale de hockey.
« Nous avions fait la même chose avec Laurent Dauphin il y a quelques années, rappelle Rénald Nepton, directeur des opérations hockey chez les Saguenéens. Lorsque Laurent avait été opéré à une épaule, nous avions travaillé avec les Coyotes de l'Arizona. Quand on avise une équipe de la LNH qu'un joueur qui lui appartient est blessé, on lui demande immédiatement si elle veut le voir pour l'examiner. Certaines disent oui, d'autres non. Dans le cas de German, les Flyers l'ont vu une première fois avant de l'amener à Philadelphie en fin de semaine passée. »
Est-ce que la fin de saison abrupte de Rubtsov augmente les chances de le revoir avec les Saguenéens en août prochain ? Yanick Jean préfère ne pas s'étendre sur la question pour l'instant. Il souligne que le travail effectué au cours des derniers mois visait uniquement la présente campagne. Il commencera à se préoccuper de la prochaine saison pendant la période estivale.
Lourde perte
Pour l'équipe chicoutimienne, la perte de German Rubtsov est importante. Au cours de la saison 2016-2017, ils ont patienté pendant de longs mois avant de voir le jeune Russe finalement débarquer au Centre Georges-Vézina en janvier. Dans leur esprit, cette arrivée tardive changeait peu de choses puisqu'ils comptaient principalement sur lui pour les séries éliminatoires.
Ce plan vient de changer et Yanick Jean estime que d'autres joueurs devront prendre la relève, comme ils l'ont fait pendant la série contre les Tigres de Victoriaville.
« Nous avons appris à travailler sans Nicolas Roy pendant la saison, souligne le pilote chicoutimien. Nous avons gagné des matchs sans Nicolas. Il s'est blessé lors du troisième match de la série à Victoriaville et nous avons quand même gagné. Nous avons appris à jouer sans lui. 
« Rubtsov rendait notre équipe meilleure, mais nous devrons continuer sans lui. Des joueurs ont compensé et en ont fait plus contre Victoriaville. »