Les Huskies ont marqué neuf buts, en route vers une victoire convaincante.

Les Huskies forcent la tenue d'un 7e match

L'instinct de survie des Huskies a fait surface, lundi soir, à l'Aréna Iamgold. Les Rouynorandiens ont dominé les Saguenéens au compte de 9-2, forçant la tenue d'un match ultime.
La série est égale à trois victoires de chaque côté et la septième rencontre est présentée mardi soir, à Rouyn-Noranda. L'équipe perdante se retrouvera en vacances.
La deuxième période a été particulièrement catastrophique pour les Sags. Ils ont cédé à cinq occasions sur 10 tirs des Huskies. Jérémy Lauzon deux fois, Gabriel Fontaine, Alexandre Fortin avec son deuxième du match et Jean-Christophe Beaudin ont tous fait mouche. Les locaux ont notamment marqué trois fois au cours des cinq premières minutes de jeu.
« Je ne pense pas qu'il y a eu un décrochage, même en début de troisième période les gars ont essayé », a mentionné l'entraîneur-chef des Saguenéens, Yanick Jean, prêt à tourner la page en vue du match de mardi, qui devient le plus important de la saison 2016-2017.
Julio Billia a été retiré de la circulation après avoir alloué cinq buts sur 20 lancers.
« On est allés jouer dans leurs forces, donnons leur crédit, ils étaient prêts à jouer ce match, a résumé Yanick Jean en parlant des Huskies. On a fait des erreurs mentales qui nous ont coûté cher et ils ont été en mesure de nous le faire payer. On a pris des mauvaises décisions à certains moments et ils ont compté des buts sur des ''rush''. C'est ce qui a fait la différence. »
Le dos au mur, les Huskies ont donné un coup dans les premières minutes de la rencontre. À un certain moment, ils menaient 7-1 au chapitre des tirs au but. Et à force d'essayer, ils ont fini par déjouer Julio Billia, par l'entremise d'Alexandre Fortin en avantage numérique.
Les Saguenéens ont toutefois remonté la pente, profitant eux aussi de l'avantage d'un homme pour créer l'égalité. Joey Ratelle a eu tout le temps au monde pour pousser un retour de lancer au fond du filet.
Brendan Hamelin a réduit l'écart à 6-2 en début de troisième, mais Manuel Wiederer, Philippe Myers et Jacob Neveu ont profité d'une pluie de pénalités aux Sags pour engraisser leur fiche personnelle.
Au final, les Huskies ont capitalisé quatre fois sur neuf avantages numériques.
« Ce sont des erreurs qu'on sait qu'on a faites et qu'il faut éviter », a commenté le pilote chicoutimien, les yeux tournés vers le septième match. Il s'attend d'ailleurs à voir Samuel Harvey défendre la cage des Huskies, après avoir cédé sa place à Olivier Tremblay lundi.
« Avec le système d'alternance, ça va être lui, donc il faut s'assurer de savoir quoi faire contre lui, a-t-il prévenu. Maintenant, on se regroupe et on revient à la base. On va être plus disciplinés, on le sait. Les joueurs se sont regroupés tout au long de la saison. Tu perds en troisième prolongation ou tu perds 14-1, c'est la même chose. »
On efface et on recommence
Chez les joueurs, on tentait d'effacer la rencontre et de passer à autre chose.
« On leur a laissé trop de chances, on a été indisciplinés et il va falloir être prêts pour demain (mardi), a commenté le capitaine Nicolas Roy, invité à engager le combat par Lane Cormier en troisième. Je sais qu'on a beaucoup de caractère dans cette équipe et je ne suis pas inquiet qu'on va en démontrer. C'est juste un match et on va être prêts pour le prochain. »