Aidé de son équipe d’entraîneurs et de quelques joueurs, l’entraîneur-chef Yanick Jean a donné aux jeunes Espoirs/Sags pee-wee AAA un bon aperçu d’un entraînement au junior majeur. Les jeunes ont gardé le sourire, même si c’était parfois exigeant.

Les Espoirs du Saguenay-Lac-Saint-Jean s’entraînent avec les Sags

Couronnés champions de la classe AAA en fin de semaine au Tournoi provincial de hockey pee-wee de Jonquière, les Espoirs du Saguenay-Lac-Saint-Jean sont un peu redescendus de leur nuage, mardi après-midi, lorsqu’ils ont pris part à un entraînement à saveur junior majeur sous la direction de l’entraîneur-chef des Saguenéens de Chicoutimi Yanick Jean et son équipe d’entraîneurs.

Les jeunes champions ont pu pratiquer leur jeu de passes et leurs tirs au but avec leur chandail des Saguenéens qu’ils arboreront au Tournoi international pee-wee de Québec. Ils ont aussi testé leur cardio avec certains exercices et Yanick Jean s’est montré impitoyable pour ceux qui ont eu le malheur de traîner de la patte dans les allers-retours d’une largeur de patinoire sur la grande glace du Centre Georges-Vézina.

Malgré tout, les jeunes de 13 ans ont gardé le sourire et l’heure a passé vite, d’autant plus qu’ils ont en plus pu côtoyer trois joueurs des Saguenéens, l’attaquant Luke Wilson et les défenseurs Michaël Pellerin et Karl Boudrias, pour les différents exercices. Ces derniers se sont prêtés au jeu avec plaisir et ça leur a certainement rappelé de bons souvenirs. Pour certains joueurs, la journée a été encore plus remplie que d’habitude. Robin Benoit réside à Saint-Félicien. Chaque jour, il se lève à 5 h 30 pour aller à l’école à Alma. Après l’école, il participe à des entraînements trois fois semaine, soit les mardis, jeudis et vendredis, avant de retourner à la maison. Reste-t-il du temps pour les devoirs ? « Je m’avance le plus (que je peux) à l’école », mentionne celui qui a vécu le même horaire l’an dernier.

Comment a-t-il apprécié sa pratique ? « C’était l’fun. Ils patinent beaucoup. J’ai appris de nouvelles approches, comment patiner mieux », énonce le jeune joueur qui a hâte de jouer au tournoi de Québec. « C’est cool. Je pense qu’on le mérite parce qu’on a travaillé fort ! »

Apprentissage

De l’aveu de l’entraîneur-chef des Espoirs, Olivier Bouchard, son équipe flotte encore sur un nuage après la conquête du titre, dimanche dernier. L’entraînement de mardi avec les Sags était déjà prévu parce qu’ils étaient déjà qualifiés pour Québec, « mais c’est sûr qu’avec notre championnat de dimanche, ça ne pouvait tomber à un meilleur moment ! »

Bien sûr, son adjoint Louis Bélanger et lui ont eux aussi profité de l’expertise de leurs collègues du junior majeur durant l’entraînement de mardi. « Dans le monde du hockey, on en apprend tous les jours. C’est sûr que de côtoyer des entraîneurs de cette qualité-là, on apprend nous aussi en même temps. »

Nuage

Les entraîneurs des Espoirs laissent leurs protégés savourer leur championnat avant de les ramener graduellement sur terre. « Après la victoire à Jonquière, les joueurs vivent un mélange de beaucoup d’émotions. Entre les deux tournois (Jonquière et Québec), nous avons trois matchs de saison régulière (au programme). Ce sera à nous de revenir sur la tâche le plus rapidement possible », explique Olivier Bouchard.

« On va leur laisser une couple de jours pour redescendre de leur nuage. Mercredi soir, ils vont être présentés (à la foule), lors de la cérémonie d’avant-match des Saguenéens au Centre Georges-Vézina, et ce sera un autre beau moment pour eux. Vendredi soir, ce sera la même chose aux Élites midget AAA (au Foyer des loisirs) et samedi, ce sera le retour au boulot, car on joue un match. On laisse les jeunes s’amuser cette semaine et on va recommencer plus sérieusement la semaine prochaine. »

À Québec, les Espoirs/Sags disputeront leur premier match le jeudi 13 février à 18 h, contre la formation ontarienne de Peterborough. Olivier Bouchard en sera à sa première expérience comme entraîneur-chef au tournoi de Québec. Il avait par contre vécu l’expérience comme joueur, alors il comprend très bien ce que vivent ses joueurs.

Champions de la catégorie AAA au Tournoi de hockey pee-wee de Jonquière, dimanche, les jeunes Espoirs/Saguenéens ont écouté attentivement les directives de l’entraîneur Yanick Jean.

+

GARDER LE CAP

Que ce soit contre Baie-Comeau mercredi, Rimouski vendredi ou Sherbrooke dimanche, les Saguenéens de Chicoutimi profiteront de chacun des prochains matchs pour continuer de progresser et de peaufiner les différentes facettes de leur jeu. 

L’entraîneur-chef Yanick Jean garde le cap. Depuis la fin de la période de transactions, sept nouveaux joueurs se sont greffés à l’équipe. Le pilote des Bleus souhaite prendre le temps de bien intégrer les nouveaux venus avec les façons de faire, de penser et l’identité de leur nouvelle équipe, mais aussi apprivoiser la grande glace. 

« Il faut se mettre au diapason avec les nouveaux joueurs. Parfois, tu ne réagis pas de la même manière sur la grande glace et tu as des habitudes qui sont un peu différentes. Ça va nous prendre un certain temps à mettre tout ça ensemble avec eux », insiste Yanick Jean qui se donne un bon mois pour que la chimie soit bien installée. 

À ses yeux, il n’y a pas de match ni d’adversaires plus importants que d’autres. Le match de dimanche contre Sherbrooke, qui les devance au sommet du classement général, ne fera pas exception. « De battre une équipe, si tu perds des points ailleurs, ce n’est pas mieux. Il faut continuer l’approche que nous avons. Tous les matchs sont importants et on se sert de chaque match pour progresser », répète l’entraîneur qui note déjà quelques améliorations, notamment sur le plan défensif.

« Je pense qu’on a fait un pas en avant lors du dernier match à Baie-Comeau. Contre Shawinigan vendredi dernier, on avait donné 16 ou 17 chances de marquer (à notre adversaire) contre dix contre Baie-Comeau dimanche. Il y a certainement des choses qu’on a mieux fait. »

Même s’ils sont bien nantis à l’attaque, les Sags ont appris mardi qu’ils seraient privés de l’un de leurs meilleurs attaquants, Samuel Houde, pour huit semaines. Une mauvaise nouvelle avec laquelle ils devront composer comme ç’a été le cas pour Hendrix Lapierre. « On perd un gros morceau, mais toute l’année, on ne s’est pas arrêté à ça. On a de la profondeur et il faut trouver des moyens de pallier cela. Ce n’est jamais une situation idéale, mais on s’organise avec ça », concède Yanick Jean qui confiera le filet au gardien Anthony Pagliarulo, mercredi soir. 

+

POINTES DE PLUME

• Le défenseur Patrick Kyte « sera probablement » de l’alignement de mercredi. Mardi, le #22 a participé à l’entraînement et il semblait en pleine possession de ses moyens...

• Hendrix Lapierre a lui aussi participé à une partie de l’entraînement matinal en arborant le chandail jaune (sans contact). Justin Ducharme, lui, a passé une partie de l’entraînement sur le vélo stationnaire. Par contre, Félix-Antoine Marcotty et Tristan Pelletier étaient absents parce qu’ils ne se sentaient pas bien et non pour cause de blessure...

• Après une séance de photos mardi avec l’ancien chandail orange et vert que les Sags porteront lors du match du 7 février, le capitaine Rafaël Harvey-Pinard fera l’objet d’un reportage qui sera diffusé prochainement sur le site Web de Canadien. Profitant de la pause du Match des étoiles, l’organisation des Canadiens a délégué le journaliste Pierre-Antoine Mercier et son photographe/vidéaste Benjamin Meunier pour suivre le #11, mardi et mercredi, jusqu’après le match contre Baie-Comeau...