Les efforts des Sags n’ont pas suffi

Les Saguenéens pourront mettre le match disputé jeudi soir à Drummondville dans la colonne des « ils méritaient un meilleur sort ». Malgré une performance honnête face à l’une des puissances de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), les Chicoutimiens ont encaissé une défaite de 5-2 face aux Voltigeurs.

La troupe de Yanick Jean subissait un premier revers en cinq sorties, après une séquence de quatre victoires, dont trois depuis le retour du congé de Noël.

« Ce n’était pas un match de 5-2 et Olivier Rodrigue a été excellent. Il nous a volé quelques buts certains et on a également obtenu quelques échappés », a résumé l’entraîneur-chef des Bleus, Yanick Jean, en entrevue téléphonique quelques minutes après la fin du match. Rodrigue a effectivement été solide, réalisant quelques petits bijoux parmi ses 30 arrêts.

« Il y a quelques séquences où on aurait pu marquer quelques buts de plus et ils (les Voltigeurs) ont obtenu quelques bonds favorables en troisième période, a ajouté Yanick Jean. Ça fait partie d’une saison. On tourne la page et on recommence demain (vendredi, à Gatineau). »

Avec un score égal de 2-2 après 40 minutes de jeu, les Voltigeurs ont marqué deux buts en l’espace de 19 secondes, par l’entremise de Gregor MacLeod et Brandon Skubel. Les Saguenéens ont continué d’ajouter de la pression, mais Pavel Koltygin leur a brisé les reins avec le but assommoir, en logeant la rondelle dans la partie supérieure du filet.

« Ce sont des choses qui arrivent et ça reste un jeu d’erreurs, a réagi Jean. On en a fait quelques-unes et ils nous l’ont fait payer en troisième. Ils avaient cinq chances de marquer après deux périodes. »

Retour de l’arrière

Les Voltigeurs ont été premiers à s’inscrire au pointage, quand le tir de la pointe de Thomas Pelletier a fait scintiller la lumière rouge à la 15e minute de jeu en première. Pavel Koltygin a remporté la mise en jeu sur la séquence et la rondelle s’est retrouvée directement sur le bâton de Pelletier qui a fait mouche.

Les locaux ont doublé leur avance à mi-chemin en deuxième période, à la faveur d’un avantage numérique. Nicolas Beaudin a alors profité de la circulation lourde devant la cage de Zachary Bouthillier pour placer une rondelle libre derrière la ligne des buts. C’est à ce moment que les Saguenéens ont renversé la vapeur en deux temps trois mouvements.

En l’espace de 56 secondes, Samuel Houde et le nouveau venu Liam Murphy ont atteint le plateau des 10 buts cette saison. Dans un premier temps, Houde a récupéré le retour du lancer raté d’Hendrix Lapierre pour marquer, puis Murphy a capté une savante passe de Vladislav Kotkov pour battre le gardien chicoutimien Olivier Rodrigue du côté rapproché.

Les Saguenéens ont complètement dominé le second engagement, limitant les Voltigeurs à deux tirs au but.

« Il y a beaucoup de positif à ressortir de ce match, a confirmé Yanick Jean. L’aspect mental était très positif. Ils ont fait 2-0 et on a continué à foncer pour faire 2-2. Peu importe le pointage, on a continué de travailler et c’est ce que je veux voir de notre équipe en deuxième moitié de saison. »

+

POINTES DE PLUME

• À son premier match avec les Saguenéens, Liam Murphy a pris la place de celui contre qui il a été acquis, c’est-à-dire Jesse Sutton. Murphy a complété un trio avec Théo Rochette et Vladislav Kotkov, les deux anciens partenaires de Sutton. Le nouvel attaquant des Sags, qui porte le #17, a été impliqué dans plusieurs attaques dans le territoire des Voltigeurs.

• Absent de la séance d’entraînement mercredi, Jérémy Fortin était absent face aux Voltigeurs et il n’a pas fait le voyage avec l’équipe. Le capitaine Zachary Lavigne et le gardien Alexis Shank étaient également absents en raison d’une blessure, puis les défenseurs Michael Pellerin et Thomas Ferland ont été laissés de côté. Dans le cas de Ferland, il a été limité à sept rencontres depuis le début de la saison et il n’a pas été utilisé depuis le 9 décembre.

• Les Saguenéens dormaient à Gatineau en vue de l’affrontement face aux Olympiques, vendredi soir.