À sa deuxième saison avec les Saguenéens de Chicoutimi, l’attaquant Félix-Antoine Marcotty s’est présenté fin prêt après un été à s’entraîner rigoureusement. Sa progression lui a permis de se démarquer, tant durant les pratiques que lors des matchs préparatoires.

Les efforts de Marcotty rapportent

Parmi la mouture 2018-19 des Saguenéens de Chicoutimi, l’attaquant Félix-Antoine Marcotty fait partie de ceux qui attirent l’attention. Même s’il n’aura 18 ans que le 17 décembre, le jeune ailier droit a nettement progressé durant la belle saison.

L’an dernier, le numéro 91 avait terminé sa première saison complète au sein de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) avec une fiche de 28 points (11 buts, 17 passes) en 59 rencontres avec un différentiel de +11. Il a amorcé son retour au boulot sur une bonne lancée puisqu’il a inscrit un but à chacune de ses présences en quatre matchs préparatoires.

Lors du dernier match contre le Drakkar de Baie-Comeau dimanche, il a récolté deux mentions d’aide en prime.

Coup de patin
Il faut admettre que le jeune homme n’a pas ménagé les efforts pour améliorer son coup de patin, un élément essentiel pour connaître du succès en attaque, surtout une grande glace.

« Comparé à l’an dernier, je pense que je me suis beaucoup développé avec mes entraîneurs Jean-Philippe Hamel et Alexandre Tessier de Hamel Tessier Performance Training. Je travaille avec eux depuis trois ans et je trouve que ça va super bien depuis. »

« Je me suis renforcé physiquement et je pense que je suis plus prêt que l’an dernier. Et cet été, j’ai surtout beaucoup amélioré mon coup de patin. Avec une grande glace comme ici (Centre Georges-Vézina), c’est vraiment un atout important pour un joueur », relate-t-il en entrevue.

Toujours des choses à améliorer
Le jeune attaquant ne compte pas s’asseoir sur ses lauriers. Il cherche constamment à bonifier son jeu. « Il y a toujours plein de choses à améliorer. Dans mon cas, en étant un joueur plus offensif, il faut que je travaille mieux en zone défensive. »

À sa deuxième saison avec les Bleus, l’athlète natif de Saint-Jean-sur-Richelieu s’est présenté au camp plus confiant. « Si je compare à l’an dernier, cette année, je suis arrivé un peu moins stressé et ç’a m’a beaucoup aidé. Je connaissais les joueurs et ce sont de super bons gars. Ça m’a aidé à l’entraînement. »

L’entraîneur-chef des Saguenéens, Yanick Jean, a pu constater que son protégé n’a pas chômé durant la belle saison. Il note « une progression marquée » de son jeune attaquant par rapport à l’an dernier.

« Physiquement il est plus fort et plus rapide. Il a connu un gros camp. Il a été dominant, jour après jour, autant durant les pratiques que lors des matchs », souligne le pilote des Saguenéens.

En match préparatoire, Marcotty a développé une belle chimie avec Hendrix Lapierre et ils forment un duo productif. À l’instar de Lapierre, Yanick Jean estime que peu importe avec qui il va jumeler Marcotty à ce temps-ci de l’année, ça va fonctionner.

« Il est capable de jouer des deux côtés de la patinoire et il possède un très bon sens du jeu qui fait en sorte qu’il est capable de se débrouiller dans toutes les phases du jeu », mentionne Jean.

Année importante
La présente saison constitue un jalon important dans la carrière du jeune homme puisqu’il sera éligible au repêchage. Marcotty préfère ne pas trop s’en faire.

« C’est sûr que je ne peux pas dire que je n’y pense pas, mais j’essaie tout le temps de laisser ça de côté et de plutôt m’en servir comme source de motivation », a conclu l’étudiant de première année en sciences humaines au Cégep de Chicoutimi.

+

POINTES DE PLUME

• De petites nouvelles de deux des cinq joueurs des Saguenéens qui participent présentement aux camps des recrues des clubs professionnels. Lundi matin, le défenseur Jérémy Groleau (New Jersey) a enfilé le premier but des Devils en première période pour niveler la marque dans le cadre du match contre les recrues du Bruins de Boston. Les Devils l’ont emporté 6-2 et ont terminé le « Prospects Challenge » avec deux gains en trois rencontres...

• Jérémy Groleau a en outre reçu une bonne nouvelle puisqu’il continue l’aventure au « vrai » camp des Devils...

• Son coéquipier, le gardien Zachary Bouthillier, a lui aussi obtenu une invitation à poursuivre son séjour au gros camp des Maple Leafs de Toronto...