Au lieu d’affronter le Drakkar, les joueurs des Sags ont participé à une séance d’entraînement en début de soirée.
Au lieu d’affronter le Drakkar, les joueurs des Sags ont participé à une séance d’entraînement en début de soirée.

Le vert et orange attendra

Le match vintage entre les Saguenéens et le Drakkar prévu pour vendredi n’a pas eu lieu. La rencontre a été remise à une date ultérieure parce que l’autobus du Drakkar n’a pas été en mesure de se rendre au Saguenay pour la rencontre qui devait avoir lieu en soirée au Centre Georges-Vézina. En raison des conditions climatiques, la circulation était interdite aux véhicules lourds sur une bonne partie de la route 138, entre Forestville et Tadoussac.

La situation a forcé également la remise de l’événement au profit de la Corporation de recherche et d’action sur les maladies héréditaires (CORAMH) en mars, encore une fois face au Drakkar, mais la date n’est actuellement pas connue.

Face à leurs rivaux du Drakkar, les Sags devaient ressortir leur uniforme orange et vert qu’ils ont porté au début des années 80, afin de souligner le 40e anniversaire de l’organisme régional et ainsi faire d’une pierre deux coups en amassant des fonds grâce à la vente de forfaits qui permettaient aux détenteurs de mettre la main sur l’un des 24 chandails.

« Il y avait eu tellement de travail de fait par nos employés. Ça fait longtemps que ce match-là, on l’a visualisé et préparé avec tout notre coeur et notre passion. On arrive au jour J et cette situation nous empêche de le présenter », de constater le directeur des opérations Serge Proulx, assurant que l’organisation chicoutimienne recréera le même buzz lors de la reprise du match dans quelques semaines.

Les détenteurs de billet de saison et les partisans qui possédaient un billet pour cette rencontre doivent absolument le conserver. La procédure sera communiquée lorsque la reprise du match aura été déterminée.

Entraînement

À défaut d’affronter le Drakkar, les joueurs des Saguenéens ont tout de même sauté sur la patinoire du Centre Georges-Vézina en début de soirée pour un entraînement d’environ 45 minutes axé sur le désavantage numérique. L’entraîneur-chef Yanick Jean aurait bien sûr préféré diriger son équipe derrière le banc. « C’est sûr que oui. Je suis très déçu pour la fête du match vintage et pour les membres de l’organisation. La priorité reste la sécurité de nos joueurs », de philosopher le pilote des Bleus qui a fait contre mauvaise fortune bon coeur.

« Il faut profiter quelque part des occasions », a-t-il laissé tomber sur cet entraînement imprévu, d’autant plus qu’à court d’un homme lors des deux derniers matchs, les Sags ont permis six buts en 10 occasions.

« On veut apporter les correctifs nécessaires pour s’améliorer », de convenir Yanick Jean, avouant que la situation est plus compliquée avec les nombreux absents.

« C’est le plus gros défi qu’on a en ce moment. On a plusieurs joueurs qui ne sont pas dans la bonne chaise et d’autres qui ont un temps de glace accru, avec les nouveaux qui sont arrivés dernièrement. C’est une gymnastique qui est deux fois plus importante que d’habitude », d’admettre Yanick Jean qui fera confiance au gardien Alexis Shank samedi face aux Voltigeurs à Drummondville.

+

POINTES DE PLUME

 • On aurait dit qu’une force obscure voulait forcer l’annulation de la rencontre entre les Sags et le Drakkar. En matinée, un problème du système de réfrigération survenu durant la nuit au Centre Georges-Vézina avait bien failli forcer la remise de la partie. Selon Jeannot Allard, directeur du service des communications à Saguenay, un problème de valve survenu durant la nuit serait à l’origine de cet incident. «On a eu un problème avec le système de réfrigération qui est pourtant neuf. On soupçonne qu’une valve a bloqué, ce qui a fait en sorte qu’il y a eu moins d’ammoniaque (diffusé). Comme ça s’est passé durant la nuit, quand les employés sont arrivés ce matin (vendredi), la glace était à peu près à zéro degrés Celsius, alors qu’elle est supposée être à moins 7 degrés Celsius. On ne l’a pas perdue, mais il a fallu annuler toutes les activités du matin», a expliqué M. Allard, disant qu’une enquête est en cours pour savoir pourquoi les alarmes ne se sont pas déclenchées.

• Les conditions climatiques ont forcé la remise de deux autres rencontres prévues vendredi soir dans la LHJMQ, soit le duel entre le Phoenix de Sherbrooke et le Titan à Bathurst ainsi que l’affrontement entre les Mooseheads d’Halifax et les Sea Dogs à Saint-Jean.

• Les joueurs des Sags pourront compter sur du support à Drummondville avec un autobus de partisans qui fera le voyage jusqu’au centre Marcel-Dionne. Il reste encore quelques places de dernière minute pour le départ qui se fera à 11h. Les personnes intéressées doivent communiquer avec l’organisateur Martin Bouchard au 418-543-5027.