Zachary Bouthillier a été bombardé de 43 tirs lors des deux premières périodes.

Le Titan reprend le contrôle de la série

Les Saguenéens feront face à l’élimination dimanche après-midi devant leurs partisans au centre Georges-Vézina. Dans le cinquième match, devant une salle comble au centre K.-C. Irving de Bathurst, le Titan a montré son meilleur jour pour s’affirmer au compte de 4-1 et prendre les devants 3-2 dans la série.

« Ils ont amené leur A game. Quand tu joues contre une équipe qui a terminé deuxième au classement général, tu dois t’attendre à ça en quelque part dans la série. Donnons crédit au Titan qui a été excellent », a résumé l’entraîneur-chef Yanick Jean dans son point de presse. 

« Ils n’ont pas fini 2e au classement par chance. Ils n’ont pas gagné un tirage au sort. On doit leur donner crédit. Dans le 5e match, ils ont joué », a-t-il laissé tomber. 

Les Sags, qui n’ont pratiquement fait que se défendre lors des 40 premières minutes, ont montré beaucoup plus de mordant en troisième période, faisant jeu égal avec leurs rivaux qui ont tout de même terminé la rencontre avec 51 tirs. À la deuxième minute de l’engagement, en sortant du banc des pénalités, Kevin Klima s’est amené seul devant Evan Fitzpatrick et a glissé la rondelle entre les jambières du gardien du Titan pour réduire l’écart à un seul but et mettre une certaine tension dans l’ambiance. Quelques minutes plus tard, Jordan Maher a redonné une priorité de deux buts aux siens en saisissant son propre retour avant de loger la rondelle sous le bras droit de Zachary Bouthillier. Après un avantage numérique des Sags où Fitzpatrick a réalisé son meilleur arrêt face à Kelly Klima, Jeffrey Truchon-Viel a complété le pointage dans un filet désert avec son deuxième du match. 

Le Titan a connu tout un début de rencontre, s’imposant dans le territoire des Sags complètement débordés dans les premières minutes. Après cinq minutes, Zachary Bouthillier avait déjà bloqué dix tirs, contre un seul pour son vis-à-vis Evan Fitzpatrick. Sur le 14e tir des locaux, alors que les Sags n’en avaient toujours seulement un, Jeffrey Truchon-Viel a fait scintiller la lumière rouge après avoir fait le tour du filet. Les locaux ont dirigé 22 tirs lors des 20 premières minutes, forçant Zachary Bouthillier à se signaler à plusieurs occasions. Les Sags, qui ont réussi que de rares excursions en territoire adverse, ont terminé l’engagement avec seulement quatre lancers. Ils ont obtenu leur meilleure occasion lors d’un double avantage numérique de près d’une minute, mais Fitzpatrick a réalisé un superbe arrêt de la mitaine en s’allongeant aux dépens de Samuel Houde. 

Le Titan a poursuivi sa domination en deuxième période pour doubler son avance, distribuant au passage quelques bons coups d’épaule. Après avoir obtenu 22 tirs lors du premier engagement, les locaux ont encore nettement eu l’avantage avec 18 autres contre seulement cinq pour les Chicoutimiens pour afficher 43 tirs contre seulement neuf pour les Sags. Le défenseur Adam Holwell a donné une priorité de deux buts aux siens en avantage numérique avec son premier de la série, quand son tir de la pointe frappé le poteau avant de franchir la ligne rouge, dans la partie supérieure. Evan Fitzpatrick a ensuite réalisé son meilleur arrêt de la période de la mitaine sur un tir de Kevin Klima en supériorité numérique.

« Bouthillier nous a permis que ce soit 2-0 en troisième. Il a été excellent. C’est comme on a fait toute l’année. Même si on était en dessous, on s’est accrochés. Personne n’a à rougir de notre performance. On tourne la page et on recommence dimanche », de souligner Yanick Jean, préférant ne pas s’attarder sur les ajustements en vue du match numéro 5. 

« On va travailler sur quelques aspects. Mentalement, il y a des choses spécifiques qu’on doit faire et sur lesquelles on va mettre l’emphase », a-t-il indiqué. 

« On n’a aucune pression dans cette série. Que ce soit 3-2 dans la série, ça ne change rien. Tout ce qu’on peut faire, c’est jouer pour gagner parce qu’on n’a absolument rien à perdre », de reprendre le pilote des Bleus. 

Le record de concession des Sags pour le plus grand nombre de tirs accordés dans un match en séries a été approché dangereusement. En 1980, dans une défaite de 5-4 en prolongation face à Cornwall, Yvan Charbonneau avait fait face à 57 tirs. 

Samuel Asselin célèbre le but de Jeffrey Truchon-Viel en première période.

«On doit être meilleurs pour compléter»

Malgré la domination de son équipe à tous les égards lors des quarante premières minutes, l’entraîneur-chef du Titan, Mario Pouliot, était loin de pavoiser après la rencontre. 

«C’est de cette façon qu’on doit les jouer », a-t-il confié d’entrée de jeu. 

«On a respecté notre identité. Je ne pense pas qu’on a joué 60 minutes. On n’est pas satisfaits de la troisième. Ça c’est clair. On a créé des chances de marquer, mais on doit être meilleurs pour compléter », de noter Mario Pouliot après la performance éclatante de 49 arrêts de Zachary Bouthillier. 

«Les lancers, ça ne donne pas des buts. Ce qu’on retire, c’est que c’est rare qu’on marque », d’estimer l’entraîneur-chef, concédant que ses meneurs étaient « capables d’être meilleurs».

«Après deux périodes, on menait 43-9 dans les tirs et c’était seulement 2-0. Le nombre de tirs, c’est une chose, ce sont les buts qui faut que tu comptes. » 

« On doit trouver une façon de le battre », a-t-il répondu lorsque questionné sur les choses à faire pour déranger le travail du gardien des Sags, qui affiche un pourcentage d’arrêt de .939 depuis le début des hostilités. Du même souffle, il a concédé que dans son évaluation, ses meneurs étaient capables d’être encore meilleurs que vendredi soir.

Un élément a toutefois réjoui Mario Pouliot. Son équipe a coupé de moitié les pénalités dans le match numéro cinq. Après la victoire des Sags mercredi dans le quatrième duel, où son équipe a offert dix avantages numériques aux Sags, il désirait que sa troupe passe moins de temps au cachot et son souhait a été exaucé. 

«Si tu veux avoir du momentum, il faut s’éloigner du banc des pénalités. Sinon, tu crées de la frustration. Quand tu prends des punitions, la première chose qui arrive, c’est que tu surutilises des joueurs et d’autres ne jouent pas. Ça donne une double frustration. Ce soir, ça n’a pas été ça », a-t-il laissé savoir. 

Pointes de plume

• Un tailgate d’avant-match se déroulera dimanche à compter de 14h devant l’entrée principale du centre Georges-Vézina avec de la musique et des jeux pour enfants. Pour avoir de l’énergie avant le match, il y aura des hot-dogs géants ainsi qu’une cantine à poutine...

­• La ligue de hockey junior majeur du Québec a dévoilé jeudi toutes les nominations pour le gala des Rondelles d’or qui se déroulera mercredi prochain, à Brossard. L’attaquant des Sags Vincent Lapalme, qui avait fait l’objet d’un reportage récemment dans Le Quotidien, se retrouve en lice pour le trophée humanitaire et implication communautaire. Il fait la lutte à Thomas Grégoire, du Phoenix de Sherbrooke et Charle-Édouard D’Astous, de l’Océanic de Rimouski...

• La saison du tonnerre du gardien almatois Samuel Harvey, des Huskies, a été remarquée. Déjà récipiendaire du trophée Jacques-Plante pour la meilleure moyenne en saison régulière, il est en nomination pour le trophée Michel Brière remis au joueur le plus efficace avec les attaquants des Tigres, Vitalii Abramov et de l’Armada Alex Barré-Boulet...

• Noah Dobson et Olivier Galipeau du Titan sont tout les deux en nomination pour le trophée Émile «Butch» Bouchard pour le meilleur défenseur. Charle-Édouard D’Astous complète le trio. Dobson est également nommé pour le trophée Michael Bossy de meilleur espoir professionnel, en compagnie de Joe Veleno des Voltigeurs et Filip Zadina, des Mooseheads. Fait inusité, les nominations sont les mêmes pour le trophée Ron Lapointe, du meilleur entraîneur et Maurice Fillion, de directeur général de l’année. Dans les deux cas, Serge Beausoleil de l’Océanic, Joël Bouchard, de l’Armada et Dominique Ducharme des Voltigeurs se font la lutte...

• Les Sags et le Titan ont tous les deux reçu une amende de 500$ pour ne pas avoir respecté les règles de la période d’échauffement avant le match numéro quatre. Les autorités de la LHJMQ ont cet élément très à l’oeil, ayant déjà décerné cinq amendes... Dave Ainsley