Yanick Jean a confirmé la venue de Vladislav Kotkov au camp d'entraînement des Saguenéens.

Le joueur russe Vladislav Kotkov s'en vient

Vladislav Kotkov sera présent au camp d'entraînement des Saguenéens. Le Russe, sélectionné au 32e rang lors du repêchage européen de la Ligue canadienne de hockey en juin, est attendu à Chicoutimi dès mardi, le temps de s'acclimater à son nouvel environnement.
Pour le directeur général Yanick Jean, confirmer la venue du hockeyeur de 17 ans faisait partie de ses priorités estivales.
« On a perdu des joueurs de qualité à la fin de la dernière saison, c'était important de rentrer un gros morceau comme ça », a mentionné le manitou des Sags, ajoutant qu'il voulait laisser du temps à son nouvel attaquant de se familiariser avec son nouveau milieu. Le camp des recrues débute le 17 août, avec l'arrivée des joueurs la veille, suivi du « vrai » camp le lundi 21 août. Kotkov sera exempté du camp des recrues.
« On va lui donner du temps et il va avoir presque deux semaines pour s'habituer à son nouveau rythme de vie, a poursuivi Yanick Jean. Il va pouvoir s'entraîner, prendre connaissance des lieux et de ses nouveaux coéquipiers. On va y aller étape par étape, on va faire la même chose qu'on a fait avec Dimitry Zhukenov. Il était arrivé ici à la fin du mois de juillet à sa première année. »
Yanick Jean n'a pas voulu parler de Vladislav Kotkov comme un projet, mais bien d'« un bon joueur ».
« Je suis convaincu qu'il va s'améliorer au fur et à mesure que son stage junior va avancer », a lancé le dg, tout en confirmant que les discussions avec l'entourage du jeune du 6'4'' et près de 200 livres s'étaient déroulées rondement.
« Il va falloir le voir jouer et lui donner du temps, a-t-il précisé. Il a 17 ans, ce n'est pas un joueur de 19 ans qui arrive en Amérique du Nord. On se rappelle tous ce que Zhukenov a fait pour nous dans les séries éliminatoires. Il a eu une progression pour en arriver là. Dans le cas de Kotkov, on pense qu'il peut jouer trois ans avec nous. C'est un processus et il va avoir toutes les chances de bien s'acclimater. On va tout faire en sorte pour qu'il devienne un bon joueur pour nous. »
Lorsque les Saguenéens ont mis la main sur Valdislav Kotkov en juin, Yanick Jean s'était montré enthousiaste d'avoir pu nommer son nom aussi loin qu'au 32e rang. Les récentes discussions avec différents intervenants l'ont conforté dans sa décision.
« Je suis confiant, on a eu des bons commentaires sur lui par rapport au genre d'individu qu'il est, a affirmé Jean. C'est important pour nous. C'est un gros bonhomme et c'est un gros morceau dans notre casse-tête. »